Côte d'Ivoire Economie
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Les acteurs du secteur des transports ont six mois pour exposer leurs préoccupations
 

Côte d'Ivoire : Les acteurs du secteur des transports ont six mois pour exposer leurs préoccupations

 
 
 
 6545 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 7 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 21 février 2019 - 06:48

Koné mercredi à  Abidjan (ph KOACI)

© koaci.com - Jeudi 21 Février 2019 - Amadou Koné, ministre des Transports a lancé officiellement hier après-midi à  Abidjan, les activités des groupes de travail des rencontres sectorielles sur les Transports.

De façon spécifique, trois (03) groupes de travail relatifs au transport Aérien, lagunaire et Routier sont mis en place auxquels s’ajoute la Commission de la Compétitivité des Ports Ivoiriens en ce qui concerne le suivi de la feuille de route du Secteur Maritime.

Chaque groupe de travail se réunira au moins une (01) fois par mois et est composé d’un Président qui a pour missions de superviser, valider les chronogrammes et de coordonner toutes les actions du Groupe de travail, un vice-président qui présidera les réunions du groupe de travail.

Enfin, d’un Secrétariat qui assurera comme son nom l’indique le secrétariat des réunions du Groupe de Travail.

Les conclusions des travaux des différents groupes de travail seront rendues au ministre des Transports dans un délai de six (06) mois à  compter de ce jour.

La mission de ces groupes de travail consiste à  approfondir les réflexions du Comité scientifique menées durant deux mois autour des 107 préoccupations recueillies auprès des organisation professionnelles et structures du secteur des transports aérien, lagunaire, routier et ferroviaire en décembre dernier.

Ils vont également œuvrer à  identifier les moyens et actions pour la mise en place de solutions et d’indicateurs de suivi-évaluation.

Amadou Koné a à  l’occasion invité les groupes de travail à  proposer des solutions pertinentes pour le développement du secteur des Transports dans le pays.

Il leur a demandé de s’approprier la feuille de route mise à  leur disposition pour un travail de qualité, et surtout des résultats pertinents qui feront l’objet d’une communication en conseil des ministres.

Amadou Koné a enfin pris l’engagement de mettre à  la disposition des différents groupes de travail « les moyens substantiels et fonctionnels » dans le cadre de leur mission.

Le lancement des activités des groupes de travail, intervient après la restitution des travaux du Comité scientifique des rencontres sectorielles dédiées au secteur des Transports, qui a eu lieu, le 12 décembre 2018 autour du thème : «Contribution du dialogue public-privé pour la performance du secteur des transports».

Mariam Fofana Fadiga, Secrétaire exécutif du Comité de concertation Etat secteur privé (SE-CCESP), a soutenu que ces groupes de travail ont pour objectif d’approfondir les réflexions sur les pistes de solutions proposées, les traduire en actions concrètes et d’assurer le suivi-évaluation de leur mise en œuvre.

«Cela nous semble être la réponse appropriée aux interrogations du Secteur Privé sur la suite à  donner aux travaux car désireux de voir leurs préoccupations effectivement prises en charge et solutionnées, » a-t-elle conclu.

Rappelons que les « Rencontres sectoriels » sont une plateforme d’échanges et de collaboration qui permet de renforcer le dialogue public privé autour des problématiques d’un ministère donné.

La cinquième édition était dédiée au secteur des Transports et a été organisée par le secrétariat exécutif du comité de concertation Etat /secteur privé en collaboration avec le ministère des Transports, dans le cadre de sa mission d’amélioration permanente du dialogue entre l’Etat et le secteur privé


Wassimagnon
 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Justice, l'affaire du putsch au Burkina pourrait elle rattraper Guillaume Soro?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: Attaquer frontalement les USA est-elle une bonne stratégie pour Guilla...
 
982
Oui
30%  
 
2137
Non
65%  
 
144
Sans Avis
4%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement