Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Violence sur les enseignants, l'ISEPPCI  compte porter plainte devant les tribunaux et l'OIT
 

Côte d'Ivoire : Violence sur les enseignants, l'ISEPPCI compte porter plainte devant les tribunaux et l'OIT

 
 
 
 9043 Vues
 
  6 Commentaire(s)
 
 Il y a 7 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 27 février 2019 - 16:28

David Bli Blé et ses collègues 


© koaci.com - Mercredi 27 Février 2019 L’Inter-Syndicale de l’Enseignement Préscolaire et Primaire de Côte d’Ivoire (ISEPPCI) a organisé mercredi matin une conférence de presse pour faire d’une part le point des négociations et dénoncer l’utilisation de la violence comme moyen de pression sur les enseignants à  Bouaké, Lakota et à  Sassandra, d’autre part.


« Face à  ces agissements barbares et indignes, nous voudrions ici lever une vive protestation et demander aux autorités politiques de notre pays l’ouverture d’une enquête pour identifier clairement les commanditaires et leur faire subir la rigueur de la loi, sans oublier que la prise en charge des blessés, la restitution des biens, l’arrêt des poursuites et des menaces de nos camarades, sont désormais des conditions préalables à  l’ouverture d’éventuelles discussions. 


Le droit de grève est un droit constitutionnel qu’on ne saurait nous dénier», a déclaré David Bli Blé.


 
«Nous nous organiserons pour porter plainte devant les tribunaux de notre pays et à  l’Organisation Internationale du Travail(OIT) pour les graves violations des droits humains et syndicaux», a souligné le syndicaliste.


Au titre de la synthèse générale des négociations avec le Gouvernement, Bli Blé a fait savoir que la pomme de discorde entre l’ISEPPCI et la délégation du ministère est que les présumées avancées dont parle le Ministère ne sont pas actées.


« L’échec des négociations n’est pas le fait de l’intransigeance des syndicats. Sur cinq points de revendications, aucun accord ferme n’a été trouvé sur un seul point. Aujourd’hui, la balle est dans le camp du gouvernement qui a fait du dilatoire tout au long de ces négociations. Il porte l’entière responsabilité de la paralysie du système éducatif,» a indiqué Bli Blé.


 
Les syndicats lancent enfin un vibrant appel aux associations, aux parents d’élèves, aux ONG, aux partenaires de l’éducation, aux bailleurs de fonds et à  toute l’opinion nationale et internationale à  l’effet de prendre la pleine mesure de l’ampleur de la crise et de contribuer à  sa résolution de façon durable.



Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 

A LIRE AUSSI

Politique
 
Côte d'Ivoire : Visite d'Etat dans le Hambol, les populations du dépa...
 
 
Côte d'Ivoire :  Visite d'Etat dans le Hambol, les populations du département de Niakara lancent les bases de la réussite de cet événement
Abonnés
 
Côte d'Ivoire : Yamoussoukro, l'avertissement du PDCI-RDA au pouvoir...
 
 
Côte d'Ivoire :  Yamoussoukro, l'avertissement du PDCI-RDA au pouvoir avec la mobilisation exceptionnelle de ses militants
Tunisie: Un haut responsable d'AQMI éliminé par les forces armées près de la frontière algérienne
Politique
Tunisie: Un haut responsable d'AQMI éliminé par les forces armées...
Tunisie il y a 3 heures
 
Côte d'Ivoire: Des députés français prennent part à un colloque du parti de Gbagbo à Paris
Politique
Côte d'Ivoire: Des députés français prennent part à un colloque d...
Côte d'Ivoire il y a 4 heures
 
Burundi-France: Un ancien ministre condamné à 2 ans de prison  avec sursis pour «  travail forcé »
Politique
Burundi-France: Un ancien ministre condamné à 2 ans de prison av...
Burundi il y a 6 heures
 
 
 
 
  6 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Violence sur les enseignants, l'ISEPPCI compte porter plainte devant les tribunaux et l'OIT
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
jordanchoco2020
le GVT a rien donné a vos revendication est ce que vous savez que vous avez signé une treve syndicale en prenant des tas d'avantage au passage vous avez la foutaise mais la solution va vous calmer on regarde !!!!
 
 il y a 7 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
dramani
En voilà  un qui s'expose à  un enlèvement des hommes encagoulés dans une 4 x 4 sans immatriculation et à  présenter a un juge à  6 h du matin.
 
 il y a 7 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
zyeux clairh
Ce qui est étonnant dans cette affaire , ce sont les miliciens GOR qui sont impliques dans cette greve d'ou la mise au pas a bouake des braves vigilants . ce sont des milliciens qui troublent la quietude des ivoiriens. Bande de microbes. Des greve a fort relent politique, c'est clair.
 
 il y a 7 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
JoelSarkozy
C'est absurde de ne pas comprendre les revendications de ceux qui procèdent par les négociations. Qu'avez vous dit aux rebelles pendant leur mutinerie. Je comprends pourquoi mon petit frère me disait qu'il était heureux de me voir instituteur. Si on avait les armes cette grève n'allait pas faire une semaine.
 
 il y a 7 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
JoelSarkozy
Jordan je te comprends bien. Tu es diplômé sans emploi. Tu as cherché le boulot en vain et aujourd'hui tu vois des gens qui font quelque chose et qui revendiquent les meilleurs conditions de vie. C'est incompréhensible pour toi. Quand j'étais à  ta place j'avais le même raisonnement que toi. Mais tu sais dans la vie tout le monde réclame les meilleures conditions. Sauf les plus bêtes
 
 il y a 7 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
jordanchoco2020
Ok draminoune et jojosarko on a tous tort on va vendre vos maison et tout donner a vos amis enseignants les autres vont continuer de bara et respecter l engagement de treve syndical gagne contre des contreparties que vos cervelles ont oubliee pitie
 
 il y a 7 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Le pays classé au top du classement Trade20 Index de Standard Chartered, conséquence concrète de la politique d'Alassane Ouattara?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: Les médias d'Etat français interrogent Soro sur la mort de IB et sur l...
 
2132
Oui
69%  
 
845
Non
27%  
 
125
Sans Avis
4%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement