Cameroun Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Cameroun : Manger des repas insalubres dans la rue, la pratique s'est accrue
 

Cameroun : Manger des repas insalubres dans la rue, la pratique s'est accrue

 
 
 
 5715 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 5 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - samedi 02 mars 2019 - 07:03

Un vendeur de viande braisée à  Yaoundé (Ph KOACI)


© koaci.com- Samedi 2 Mars 2019- La longue crise économique qui a frappé le Cameroun dans les années 90, a occasionné beaucoup de dérives. Cette crise a surtout provoqué le développement vertigineux du secteur informel au mépris du respect des règles élémentaires de l’hygiène et de la salubrité.


Presque tous les camerounais investissent donc désormais dans l’informel : Soins de santé, medias, école, magasins, transports, hôtellerie, restauration…

Pour le cas de la restauration rapide, il y a une ruée des consommateurs vers les restaurants de la rue, qui offrent majoritairement des repas à  la qualité douteuse.

« Avant, j’allais dans les restaurants. J’avais un bon emploi. Mais depuis j’ai perdu mon travail. En plus les prix ont augmenté et je me retourne donc vers les restaurants de la rue », a confié à  KOACI un ancien cadre d’une société privée.

Insalubrité

Ces repas sont vendus dans des marmites que les commerçants baladent de quartier en quartier sous le soleil, la pluie ou la poussière. Certains de ces aliments sont conservés dans des matières plastiques non biodégradables dont la commercialisation est pourtant interdite au Cameroun.

D’autres cuisinières vendent leurs repas non loin des bacs à  ordures ménagères. De ces ordures, dégoulinent des liquides noirà¢tres à  l’odeur pestilentielle d’où partent les troupeaux de mouches pour se poser sur les aliments prêts à  être consommés.

«Plusieurs de nos plats sont livrés dans les administrations. Beaucoup de clients viennent des ministères environnants », a rapporté une cuisinière à  Koaci.

Ces restaurants généralement appelés « tourne dos », échappent à  tout contrôle sanitaire et fiscal.

Au centre-ville, aucun restaurant classé ne vend son plat à  moins de 2 000 FCFA. Ils sont donc hors de prix pour les camerounais majoritairement à  faible revenu.

Lire aussi : http://www.koaci.com/cameroun-fleau-lalimentation-insalubre-danger-pour-populations-110542.html

Armand Ougock, Yaoundé

-Joindre la rédaction camerounaise de koaci.com à  Yaoundé: (+237) 691 15 42 77 ou cameroon@koaci.com –
 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Loi sur la CEI, pour vous le président de la comission de l'Union Africaine parle t'il au nom de l'Union Africaine?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: Bilan de Ouattara, prenez vous au serieux les critiques de Guillaume S...
 
4
Oui
0%  
 
1382
Non
97%  
 
36
Sans Avis
3%  
 
 
KOACI
 
 
L’Info au Cœur de
l’Afrique
 
en ligne depuis 2008