Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Affaire nouvelle interpellation de Pickass au Ghana, les explications de Katinan
 

Côte d'Ivoire : Affaire nouvelle interpellation de Pickass au Ghana, les explications de Katinan

 
 
 
 22487 Vues
 
  9 Commentaire(s)
 
 Il y a 6 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 29 mars 2019 - 00:56

Pickass et Katinan à  Accra (Ph KOACI)

© koaci.com – Vendredi 29 Mars 2019 – Deux jours après sa libération, le vice-président du front populaire Ivoirien (FPI, Gbagbo ou rien) Damanan Pickass était de nouveau hier jeudi devant les autorités Ghanéennes.

Ce qui paraissait comme une convocation était en réalité une audience privée accordée par le Ministre de la sécurité à  sa propre résidence à  Katinan Koné et à  Pickass Damanan.

Dans un communiqué publié sur internet dont KOACI dispose d’une copie, le porte-parole de l’ex-président Laurent Gbagbo revient en détails sur cette audience.

Koné Katinan explique que l’audience était à  l’initiative du ministre de la sécurité du Ghana.


L’ancien ministre du budget de Gbagbo précise qu’ils étaient accompagnés par l'officier d'Interpol en charge du dossier Pickass.

« Au cours de la rencontre, le Ministre a indiqué qu'il a été informé par ses services de l'arrestation du vice-président Damanan Pickass sur la base de deux mandats d'arrêts émis contre lui en 2013 et 2017. Après avoir mené les recherches avec diligence aussi bien en Côte d'Ivoire qu'au Ghana, il a été établi que les faits sont couverts par l'ordonnance d'amnistie du 06 août 2018. Par conséquent, toutes les restrictions et toutes les poursuites engagées contre lui sont arrêtées », a indiqué Katinan.

Le premier responsable du FPI en exil a également affirmé avoir, au cours de cette rencontre, présenté ses excuses à  Damanan Pickass ainsi qu'à  l’ensemble des réfugiés pour le préjudice subi.

« Le Ministre de la sécurité Ghana a présenté les excuses du gouvernement ghanéen au vice-président Damanan Pickass et à  l'ensemble des réfugiés pour les préjudices subis.
Il a immédiatement instruit les services d'Interpol de rétrocéder à  Damanan Pickass ses documents de voyage et d'identité qui avaient été saisis. Ce qu’Interpol a exécuté », a fait remarque Koné Katinan.

Ensuite Koné Katinan prenant la parole a remercié le Ministre de la sécurité ghanéenne pour le bon traitement de cette affaire mais aussi pour l'accueil et la protection accordée aux réfugiés ivoiriens.

Il a remercié le Président Nana Addo pour son implication effective pour la prise en compte des souhaits exprimés par les réfugiés ivoiriens au Ghana par la prise d'une ordonnance d'amnistie afin de booster la réconciliation nationale.

Il a souhaité que les autorités ghanéennes mettent tous leurs services au même niveau d'informations afin que de tels désagréments ne se reproduisent plus surtout qu'elles mettent à  mal la réconciliation nationale.

Pour sa part, le vice-président Damanan Pickass a souligné qu'il était heureux du bon dénouement de cette affaire. Il a tenu à  préciser surtout qu'il ne se reconnaissait pas dans les faits qui lui ont été reprochés par le régime ivoirien. Il ne lui est jamais venu à  l'idée de mener des actions déstabilisatrices dans son propre pays.


Jean Chrésus
 
 
  Par Koaci
 
 
 

A LIRE AUSSI

Politique
 
Sénégal: Amnesty international souhaite la révision du procès de l'anc...
 
 
Sénégal: Amnesty international souhaite la révision du procès de l'ancien ministre Karim Wade
Abonnés
 
Côte d'Ivoire: Giga meeting du PDCI-RDA à Yamoussoukro, première «déco...
 
 
Côte d'Ivoire: Giga meeting du PDCI-RDA à Yamoussoukro, première «déconvenue » entre le FPI et le RACI
Côte d'Ivoire: 2020, Depuis Yamoussoukro Bédié appelle déjà  les militants à veiller à la sincérité et la régularité du scrutin
Abonnés
Côte d'Ivoire: 2020, Depuis Yamoussoukro Bédié appelle déjà les...
Côte d'Ivoire il y a 18 heures
 
Côte d'Ivoire: Gestion du pouvoir d'État, Bédié à ses militants : «Réveillons-nous pour dire non à cette dictature rampante. »
Abonnés
Côte d'Ivoire: Gestion du pouvoir d'État, Bédié à ses militants :...
Côte d'Ivoire il y a 18 heures
 
Soudan: En exil à Khartoum, Riek Machar arrive à Juba pour sauver  l'accord de paix
Politique
Soudan: En exil à Khartoum, Riek Machar arrive à Juba pour sauver...
Soudan du sud il y a 19 heures
 
 
 
 
  9 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Affaire nouvelle interpellation de Pickass au Ghana, les explications de Katinan
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Batuta
Il est grand temps que cette ordure mossi tienne parole. Il parle d'amnistie et continue de tourmenter les Ivoiriens. Quand cette crapule apprendra-t-elle à  honorer sa propre parole?
 
 il y a 6 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Symbioz
Voilà  qui devrait rendre rageux le colérique haineux tribaliste et sectaire... le mythomane de CI devrait prendre des leçons de bonne gouvernance et de droit de l'homme avec le Ghana... tout ce que dao a dans la tête c'est de faire des mandats à  la Bouteflika... 🤣 il finira également comme ce dernier... on observe.. tchrrrrrrrr il verra le retour du bà¢ton de son rattrapage ethnique... nous allons nous rattraper aussi en 2020.. tout sauf dao l'apprenti dictateur et son rdr unifié
 
 il y a 6 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Adokaflai
Tout est bien qui finit bien. Les haineux Ado moutons vont avoir crise cardiaque encore. Courage hein. Courage.
 
 il y a 6 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
zougrana
Il va être extradé sous peu peut etre pour etre jugé a abidjan
 
 il y a 6 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
fmk
Ca sent l'extradition... Je ne pense pas que Katinan fasse office de bon avocat...
 
 il y a 6 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
A-FREE-CA
" Le Ministre de la sécurité Ghana a présenté les excuses du gouvernement ghanéen au vice-président Damanan Pickass et à  l'ensemble des réfugiés pour les préjudices subis. " un Vrai état de droit.... rien à  voir avec le gouvernement du iBiekisseLand...
 
 il y a 6 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
16323
Riresssss..... Accepter l'amnistie d'un PR qu'on n'a jamais reconnu...Hmmm...Il faut vraiment un suiveur du bété sauvage gbagba dissident fainéant pour le faire...Ces animaux ne connaissent pas la honte et sont idéologiquement des clochards sans foi ni loi, juste comme le minable gbagba... On avance... Quel vilain "piece of shit" avec son visage de lecheur des hemorroides du dindon gbagba....
 
 il y a 6 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
16323
@afree-con... Pickass devrait commencer par remercier la CIV et Ouattara pour que cette amnistie le concerne. Le vrai état de droit c'est la CIV qui a dit que ce tueur est concerné. Sinon la CIV aurait pu dire non et avoir pickon comme toi à  la maca sur un plateau d'argent. Imbécile comme des géniteurs bétés et assimilés...On avance...
 
 il y a 6 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Dioulaba
Haaaa les '' gor'' vous ne connaissez vraiment pas la honte. Vs êtes encore dans votre affaire de Mossi là  ? 😋 Et puis vous n'avez pas de leçon à  donner à  qui que ce soit dans ce pays. On a pas oublié le charnier de Yopougon et les nombreux autres crimes dont vous êtes auteurs. Si vous êtes amnésiques ns ne le sommes pas. Tellement cupides et sauvages vous avez déversé des déchets toxiques dans notre pays. Bandes de ''vauriens'' Le pays est gouverné
 
 il y a 6 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Les médias d'Etat français interrogent Soro sur la mort de IB et sur le Putsch au Burkina, l'Etat français a-t-il une idée derrière la tête?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: Justice, l'affaire du putsch au Burkina pourrait elle rattraper Guilla...
 
2943
Oui
96%  
 
1
Non
0%  
 
136
Sans Avis
4%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement