Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Crise dans la filière Hévéa, des producteurs  de l'APROCANCI ont traduit leur « ex PCA » devant les Tribunaux
 

Côte d'Ivoire : Crise dans la filière Hévéa, des producteurs de l'APROCANCI ont traduit leur « ex PCA » devant les Tribunaux

 
 
 
 4676 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 5 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 05 avril 2019 - 15:06

Wadjass-

© Koaci.com- Vendredi 5 Avril 2019 –La crise qui secoue la filière Hévéa en côte d’Ivoire au sein de la principale association s’est retrouvée devant la justice.

Selon des producteurs réunis au sein de l’Association des Producteurs de Caoutchouc Naturel de Côte d’Ivoire (APROCANCI), ils ont porté plainte devant le tribunal de Première Instance d’Abidjan Plateau, contre leur ex Président du conseil d’Administration (PCA), Wadjass Assouan Honest, clament-ils pour « détournement de biens sociaux estimé à  plusieurs centaines de millions de nos francs. »

Ils en veulent pour preuves, les difficultés liées à  la mévente des fonds de tasses pendant cette campagne mais surtout par le constat très amer de l’impunité, selon eux, relevant des malversations dans la filière hévéa semblent s’installer dans une tendance permanente plutôt que conjoncturelle (se souvenant des trois milliards huit cent millions prélevés au profit du FISH et volatilisé dans la nature sans qu’aucun auteur ne soit inquiété).

Au nombre de 29 sur 41 administrateurs, ils ont porté plainte contre celui qu’il considère désormais comme leur ancien responsable à  l’effet de donner (si les charges sont confirmées) une sanction exemplaire au mis en cause.

Selon ces derniers, cela dissuadera certainement tous les dirigeants des affaires publiques à  observer plus de rigueur et de transparence.

Nous apprenons que, depuis février dernier la justice a ouvert l’audience de l’affaire opposant M. Wadjass à  ses ex collaborateurs.

Mais comment l’APROCANCI qui est la plus grande et aussi la plus vieille des associations relevant de la production du caoutchouc en Côte d’Ivoire s’est retrouvée engluée dans une grave crise sans précédent ?

« Pour le bon fonctionnement de la structure sur toute la zone de production la filière a ordonné un prélèvement de 1,25 F. Si la valeur du prélèvement suscité semble infirme comme monsieur WADJASS voulait le faire croire à  la barre en ne déclarant que 1Frs qui est prélevé, un petit calcul arithmétique nous permet d’obtenir plus de quarante millions (40 000 000) de nos francs mensuel. C’est cette gestion très opaque de cette importante somme qui a exaspéré les administrateurs pour saisir conjointement la police économique et le tribunal de première instance », explique une source proche de l’Association à  KOACI.

L’affaire a été renvoyée au 9 avril prochain. Les regards des uns et des autres sont désormais rivés vers le tribunal afin de connaitre le dénouement de cette affaire qui secoue le monde agricole ivoirien.

Toutes nos tentatives pour entrer en contact avec M. Wadjass Assouan Honest, sont restées vaines au moment où nous publions.

Affaire à  suivre...

Donatien Kautcha, Abidjan
 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Saluez vous le fait qu'Alassane Ouattara se soit excusé de n'avoir tenu sa promesse de campagne de transfert de capitale ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
CPI: Procès de Gbagbo et Blé Goudé, Bensouda fait-elle appel pour gagner du temps en...
 
2643
Oui
74%  
 
900
Non
25%  
 
17
Sans Avis
0%  
 
 
KOACI
 
 
L’Info au Cœur de
l’Afrique
 
en ligne depuis 2008