Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Crise au FPI, depuis la France  Ohouochi Clotilde invite Affi N'guessan à  revenir à  la maison
 

Côte d'Ivoire : Crise au FPI, depuis la France Ohouochi Clotilde invite Affi N'guessan à  revenir à  la maison

 
 
 
 14076 Vues
 
  11 Commentaire(s)
 
 Il y a 6 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 25 avril 2019 - 16:07

Simone à  Man-Affi à  Adzopé (Ph1) et Ohouochi (Ph2)

© koaci.com – Jeudi 25 Avril 2019-Dans le cadre de l’édition 2019 de la fête de liberté, les deux tendances du Front Populaire Ivoirien (FPI) sont allées à  la rencontre de leurs militants de base.

Pascal Affi N’Guessan a décidé de célébrer cette fête à  Adzopé réputé fief de l’ancien président ivoirien, Laurent Gbagbo. Quand les « GOR » ont choisi de rendre un hommage aux victimes de la crise post-électorale de Duékoué.

La fête de la liberté est célébrée chaque année par le FPI, afin de marquer la réinstauration du multipartisme par Félix Houphouët Boigny dans le jeu politique, le 30 avril 1990, sous la contrainte de la rue.

L’ancienne ministre Ohouochi Clotilde se référant à  la tournée d’Affi à  Adzopé, considérée comme un fiasco total au niveau de la mobilisation, et celle de Simone Gbagbo à  l’ouest où la démonstration de force est visible, invite l’ancien Premier ministre à  revenir à  la maison.

Elle observe que, avec la crise post-électorale, le projet machiavélique qu'ils (NDRL détracteurs de Gbagbo) caressaient était de le rayer définitivement de l’échiquier politique national et international en l'embastillant dans les geôles de Scheveningen. Cette situation a affecté le FPI son parti dont certains analystes internationaux ont prédit l'effondrement définitif.

« Il est vrai que la disparition ou la «mise en congé» des pères-fondateurs de partis politiques donne lieu à  des dissensions pour aboutir à  des positions schismatiques souvent irréversibles. Le FPI n'a pas échappé à  cette loi implacable. Il y a eu d'un côté ceux qui ont décidé de passer à  autre chose et de l'autre, ceux qui ont décidé de s'engager corps et à¢me dans la bataille de la libération du Président Gbagbo avant tout autre chose », indique-t-elle.

Selon Madame le professeur, au FPI, quoiqu'on dise et sans verser dans le culte de la personnalité, force est de reconnaître que Laurent Gbagbo est le leader historique dont le charisme irradie et sert de puissant liant entre toutes les composantes de l’édifice.

« C'est donc tout naturellement que les militants ont décidé de faire corps avec lui dans sa douloureuse épreuve de déporté. Par solidarité, par affection et compassion. Mais bien au-delà  de la solidarité qui doit gouverner tout rapport entre humains dans les situations de détresse et de grandes difficultés, les militants ont décidé de remettre entre les mains de Laurent Gbagbo l’outil politique qu’il a créé à  savoir le FPI. Pour, stratégiquement, replacer Laurent Gbagbo dans le jeu politique aussi bien au plan national qu'international, en réponse à  ceux qui voulaient qu'il sombre irrémédiablement dans l'oubli », explique-t-elle.

Ohouochi toujours en exil en France révèle que, Pascal Affi Nguessan, à  sa sortie de prison, peinait à  définir une conduite politique susceptible de rassembler les militants autour d’un projet clair et lisible pour tous, à  rassurer les militants par un engagement plus incisif et plus visible dans le combat pour la libération du Président Laurent Gbagbo.

« Bien au contraire, une politique de dégbagboïsation a été engagée pour atteindre le seuil de l'intolérable lorsque la justice du pouvoir a été sollicitée pour connaître des différends qui opposaient des camarades du même parti, là  où les vertus de l'«asseyons-nous et discutons» auraient constitué meilleur remède. Plus grave, l'un des principes fondateurs du FPI, à  savoir le combat pour la souveraineté, semble avoir été abandonné dans des formules à  l'emporte-pièce du genre: «Les Blancs sont trop forts» ou «C'est la Communauté internationale qui établit les dirigeants à  la tête des états africains», ou encore «Je suis le lépreux à  l’oreille duquel chuchote le roi», révèle-t-elle.

Or le FPI veut, selon elle, à  travers le concept de la Refondation, veut rompre avec l’héritage politique et économique de dépendance de l’ex-puissance coloniale car la Refondation propose: «la réappropriation de l’histoire et de l’identité africaine indispensable pour bà¢tir l’identité culturelle nationale en passant de la société néocoloniale extravertie sur le plan économique et, soumise au plan idéologique à  l’état d’une nation africaine, libre, et moderne».

« Cela ne veut pas dire que le FPI est adepte d'une politique dogmatique et autarcique, artisan d'un sectarisme obtus et anti-blancs. Cela veut simplement dire qu'il faut laisser à  l'Afrique l’initiative de la décision, en ce qui concerne la conduite de son destin, pour qu'elle libère son génie propre afin de s’inventer, elle-même, et tisser des partenariats mutuellement rémunérateurs avec le reste du monde », indique l’ex ministre des affaires sociales, avant de lancer un appel à  Affi et ses camarades.

« Le Chef est désormais libéré même si par une alchimie politico-judiciaire, la CPI met encore des entraves à  sa liberté. Revenez donc à  la maison, vous qui en êtes partis, y compris le Premier ministre Affi. Veau gras, habits de fête et chaleur familiale vous y attendent... »

Donatien Kautcha, Abidjan
 
 
  Par Koaci
 
 
 

A LIRE AUSSI

Politique
 
Guinée Bissau: Un candidat à la présidentielle indigné par l'ingérence...
 
 
Guinée Bissau: Un candidat à la présidentielle indigné par l'ingérence de la Cedeao, «une honte », selon lui
Politique
 
Nigeria: Abuja, une manifestation pour la libération d' Omoyele Sowore...
 
 
Nigeria: Abuja, une manifestation pour la libération d' Omoyele Sowore dispersée par la police
Côte d'Ivoire :  Assemblée nationale, déclaration commune pour les groupes parlementaires Rassemblement, Vox populi et PDCI
Politique
Côte d'Ivoire : Assemblée nationale, déclaration commune pour le...
Côte d'Ivoire il y a 13 heures
 
Côte d'Ivoire :  Gestion de la CNPS, Amon Tanoh rassure les députés : « La Caisse est excédentaire au niveau de ses ressources qui lui permettent de faire face à tous ses engagements financiers»
Politique
Côte d'Ivoire : Gestion de la CNPS, Amon Tanoh rassure les déput...
Côte d'Ivoire il y a 13 heures
 
Algérie: Un an de prison 22 manifestants qui avaient brandi un drapeau berbère
Politique
Algérie: Un an de prison 22 manifestants qui avaient brandi un dr...
Algérie il y a 13 heures
 
 
 
 
  11 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Crise au FPI, depuis la France Ohouochi Clotilde invite Affi N'guessan à  revenir à  la maison
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Mauvais LeMauvais
Avec le tas de chiffons qu'elle a mis sur la tête là , elle dit quoi même celle là ? Celui qui doit revenir à  la maison c'est celui qui squatte le F3 de Nady!
 
 il y a 6 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Energence2020
Vraiment dommage. On vous indique le soleil du doigt mais vous préférez vous focaliser sur le doigt. Que de nègreries dans ce pays...
 
 il y a 6 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Energence2020
Vraiment dommage. On vous indique le soleil du doigt mais vous préférez vous focaliser sur le doigt. Que de nègreries dans ce pays...
 
 il y a 6 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Energence2020
Vraiment dommage. On vous indique le soleil du doigt mais vous préférez vous focaliser sur le doigt. Que de nègreries dans ce pays...
 
 il y a 6 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
16323
Vraiment je me gratte chaque fois la tête de rire quand j'e tentends les bétés et assimilés frontistes ouvrir leurs gueules. Comment peut-on demander au propriétaire de la maison qui habite déjà  dans la maison, tenez vous bien, à  revenir à  la maison ? Comment le chef légal et légitime doit-il revenir ? Il faut être un animal congenital frontiste pour débiter de telles aneries. Mais, rien de nouveau... On avance...
 
 il y a 6 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
jordanchoco2020
Lol quand la réalité de leur situation est décrite les blakoro passe leur tour c est bien regardez vous bien et venez dire aux ivoiriens que vous voulez la réconciliation qui y a même pas entre vous loool pitié
 
 il y a 6 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
16323
Là  où il faut parler de reconciliation un point un trait les rejetons de lucifer frontistes bétés et assimilés parlent de conditions et de retour à  la maison... Regardez bien le RHDP NATIONAL, ils avancent vers leur un coup KO dans quelques mois.... Bandes de sorcières... On avance....
 
 il y a 6 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Batuta
Hum, je regarde la photo et je vois que la foule a pris Affissatou d'assaut. Ko chiffon sur la tête. Vous avez vu votre saoularde au visage bouffi et aux mollets dodus on dirait un ballon de baudruche§
 
 il y a 6 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Olidecoq
Continuez d appeler affi les gens on peur de la réconciliation entre vous continuez 2020 est proche
 
 il y a 6 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
NAKA
Aaaah voilà  un beau discours.Un discour qui donne la pêche! Bravo Mme
 
 il y a 6 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
SRIKA BLAH
Affi n'est pas fautif... Affi est parti taper la porte de "votre maison", mais le Chef des "jouisseurs" a refusé de l'ouvrir. Vous voulez quoi encore ?
 
 il y a 6 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement