Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire:  Lancement de la  première Session Parlementaire de l'année du parlement des jeunes
 

Côte d'Ivoire: Lancement de la première Session Parlementaire de l'année du parlement des jeunes

 
 
 
 2794 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 7 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 30 avril 2019 - 19:42

Le parlement des jeunes 



© koaci.com -- Mardi 30 Avril 2019--Le Parlement des Jeunes de Côte d’Ivoire (PJCI) qui est une organisation apolitique et qui défend les valeurs républicaines et démocratiques, et qui promeut la jeunesse et les valeurs civiques et citoyennes organise sa Prémière Session Parlementaire de l’Année 2019. Celle-ci se tiendra les 02, 03 et 04 MAI 2019 à  la Fondation Félix Houphouet Boigny de Yamoussoukro. 


Comme cela est prévu dans les statuts, le Parlement des Jeunes de Côte d’Ivoire décide de porter encore une fois des réflexions sur des questions qui touchent la jeunesse à  travers une session parlementaire apprend KOACI de source proche.


Les travaux de cette première session parlementaire de l’année 2019 s’articuleront autour des questions : de violance en milieur educatif , Inclusion Financière, Sécurité et Paix, Orpaillag Clandestine et l’Uminité Parlementaire.

Ces questions d’importance capitale pour la jeunesse, pour les dirigeants et pour toute la société feront l’objet de notre attention.

 
En effet, il s’agira pour nous, premièrement de procéder à  une formation de formateurs sur ses différentes thématiques afin de donner les rudiments nécessaires aux jeunes parlementaires et membres des organisations de la société civile ivoirienne pour qu’ils puissent s’attaquer à  tous ses maux.


D’abord, Les violences en milieu scolaire en Côte d'Ivoire deviennent de plus en plus préoccupantes. Et les statistiques sont alarmantes. Plus de deux élèves sur cinq sont quotidiennement victimes de violences physiques dans la sphère scolaire. Soit 1,776 million d'élèves victimes de harcèlements ou agressions physiques répétées. Un élève sur dix dans le primaire et plus d'un élève sur cinq dans le secondaire ne se sentent pas en sécurité à  l'école.


Dans le cadre de la lutte contre la pauvreté et le renforcement de l'épargne permettant d'accroître l'économie, nous jeunes parlementaires souhaitons mobiliser et sensibiliser les 71% des jeunes ivoiriens n’ayant encore accès à  l’inclusion financière dans les zone rurale comme les zone urbaine à  travers des actions concrète de masse. 


Ensuite ,nous sommes à  la veille des élections présidentielles de 2020, période qui s’est toujours passée avec violence, il faut anticiper sur le terrain, agir, sensibiliser et mobiliser la population autour des élections apaisées en développant le leadership des jeunes, en les formants sur les techniques de préventions et gestion des conflits communautaires et des conflits en période électorale et la place du leadership de la jeunesse dans le dénouement des crises et conflits et côte d’ivoire .D’où la nécessité pour la jeunesse de s’y impliquer activement.


Par ailleurs, depuis 2014, un code minier régit l’exploitation artisanale de l’or en côte d’ivoire néanmoins, en 2016, ce sont environ 22 tonnes d‘Or qui on été illicitement exportées à  partir de la côte d’ivoire selon Christine Logbo Kossi Directrice exécutive du groupement professionnel des miniers de côte d’ivoire lors d’un echange avec la presse le 12 octobre 2017 à  Abidjan.


Selon la présidente de cette faîtière, les dernières statistiques au plan mondial démontre qu’en côte d’ivoire par exemple lorsqu’on produit 25t d’Or, il faut savoir qu’il y à  la même quantité qui sort de façon illégale et qui échappent aux retombées fiscales dans notre économie.


D’ailleurs, selon le ministère de l’industrie et des Mines, entre 2006 et 2016 , l’orpaillage clandestin à  fait perdre à  l’Etat ivoirien , un montant de 479,22 Milliard FCFA soit environ 958 Million de Dollars US.


 
Le cri de cœur des grandes sociétés minier face à  la présence des orpailleurs clandestin sur des sites.


L’environnement malsain, la fièvre de l’orpaillage qui crées des désastres sur l’environnement.


Face à  tout ceci, on pourrait donc s’interroger sur les raisons pour lesquelles les mesures gouvernementales ne visent pas à  sévir contre l’exploitation minière et l’exportation illégales de l’or. Pour essayer d’y répondre, nous mèneront des réflexions sur ce fléau , mais avant souhaiterions nous être plus informer sur ce fléau à  travers des communications qui meubleront nos travaux ,qui aboutiront à  des campagnes de sensibilisation et la révision de la loi sur le code minier en côte d’ivoire lors de nos travaux.

Enfin à  côté de ces questions, une formations des jeunes parlementaires sur le Rôle du SENAT dans la reconstruction de la Côte d’Ivoire qui nous permettront de faire des recommandations et des propositions ainsi que la révision de cette loi relative a toutes ses questions qui feront l’objet de nos réflexions lors des Travaux de la Prémière Session Parlementaire de l’Année 2019 du Parlement des Jeunes de Côte d’Ivoire .


Jean Chrésus


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Révélation du président du GIPAME, l'Etat doit il rapidement investir pour que la SIR propose du carburant propre?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: Premier procès en corruption pour une affaire de 95 millions, écran de...
 
2367
Oui
55%  
 
1814
Non
42%  
 
122
Sans Avis
3%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement