Burkina Faso Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Burkina Faso : Fin de la visite d'amitié et de travail d'Angela Merkel
 

Burkina Faso : Fin de la visite d'amitié et de travail d'Angela Merkel

 
 
 
 3195 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 4 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 02 mai 2019 - 12:55

Angela Merkel et les présidents du G5 Sahel 


©koaci.com - Jeudi 2 mai 2019 - La Chancelière de la République fédérale d’Allemagne Angela Merkel a achevé jeudi sa visite d’amitié et de travail au Burkina Faso après des échanges directs avec les étudiants de l’université Joseph ki-Zerbo à  Ouagadougou.

Le président Roch Marc Christian Kaboré qui a raccompagné la Chancelière à  l’aéroport, a traduit la reconnaissance du Burkina Faso à  Mme Merkel, pour l'engagement de son pays à  soutenir son pays dans son développement.

En effet, lors de son séjour, elle a annoncé une aide de 46 millions d’euros pour soutenir le développement socio-économique du Burkina Faso mais également aider le pays dans la lutte contre le terrorisme.

Sur le volet sécuritaire, Angela Merkel a eu une séance de travail avec les présidents des pays membres du G5 Sahel lors d’un sommet extraordinaire organisé au palais présidentiel à  Ouagadougou.

Le président en exercice du G5, le président du Faso, a salué la participation de la chancelière à  cette rencontre, qui a permis de passer en revue les différents engagements des partenaires pour le financement de l'organisation, et pour l'operationnalisation de la force conjointe.

Le dernier point du séjour de la Chancelière allemande a été la rencontre avec les étudiants de l’Université Joseph Ki-Zerbo de Ouagadougou, ce jeudi 2 mai 2019.

La chancelière allemande a lors des échanges reconnu la responsabilité des pays européens dans la crise libyenne qui a accentué la menace terroriste dans les pays du Sahel et du lac Tchad.

«Beaucoup de pays ont leur part de responsabilité à  porter mais nous également notre responsabilité à  assumer. C’est pour cela que nous devons maintenant travailler à  une solution politique de la Libye », a-t-elle déclaré en réponse à  une question d’un étudiant.

«J’ai parlé hier avec les présidents du G5 Sahel et nous n’allons pas être en mesure de trouver des solutions en tant que européens, à  nous seuls, une solution pour la Libye mais nous aurons besoin de l’expertise de l’union africaine. Même si l’union africaine a toujours mis en garde , nous a toujours averti de ne pas intervenir en Libye, maintenant ensemble il faudra envisager l’avenir », a souhaité la chancelière.

«Ce que les présidents du G5 Sahel m’ont encore une fois expliquée hier, et ils ont raison de le dire, c’est que d’abord l’Europe doit se mettre d’accord sur l’approche car il y’a toujours des perspectives de vie qui divergent au sein de l’Union européenne », a souligné Mme Merkel.

Après Ouagadougou, Angela Merkel s’est envolé pour le Mali où elle devra rencontrer des militaires allemands déployés dans le nord du pays dans le cadre de la Minusma.

Boa, Ouagadougou
 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Affaire de la préfecture de policie, le comportement des forces spéciales a-t-il brisé leur myhthe?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
CPI: Procès de Gbagbo et Blé Goudé, Bensouda fait-elle appel pour gagner du temps en...
 
2643
Oui
74%  
 
900
Non
25%  
 
17
Sans Avis
0%  
 
 
KOACI
 
 
L’Info au Cœur de
l’Afrique
 
en ligne depuis 2008