Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Formation du bureau du parlement, après la sortie de l'opposition, les députés du RHDP apportent la réplique
 

Côte d'Ivoire : Formation du bureau du parlement, après la sortie de l'opposition, les députés du RHDP apportent la réplique

 
 
 
 8012 Vues
 
  6 Commentaire(s)
 
 Il y a 3 ans
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 03 mai 2019 - 10:46

Des députés RHDP jeudi Abidjan-

© koaci.com – Vendredi 03 mai 2019 - Les députés proches de l’opposition ont révélé un blocage pour la formation du nouveau bureau de l’Assemblée Nationale.

Ils dénoncent les agissements d’Amadou Soumahoro qui seraient contraires aux usages de cette institution.

La réplique ne s’est fait attendre du côté des parlementaires du RHDP, la coalition au pouvoir.

Dans une déclaration dont copie est parvenue à  KOACI, ils ont fait une mise a fait une mise au point suite à  la déclaration des députés de l’opposition relative au renouvellement du Bureau de l’Assemblée nationale.

Par la voix de Sidibé Abdoulaye, ils relèvent des amalgames dans les accusations des députés issus du PDCI-RDA, du groupe Rassemblement pro-Soro et Vox de Populi de Yasmina Ouégnin.

La première remarque porte sur le délai requis pour la formation du Bureau de l’Assemblée nationale. Il s’agit là  d’une question de forme. Il a été dit que ce Bureau aurait dû être formé au plus tard le 7 avril 2019 soit 30 jours après l’élection du Président comme le prévoirait le Règlement de l’Assemblée nationale.

« De quoi s’agit-il ? L’article 8 de notre Règlement qui fixe les périodes pour la composition du Bureau distingue bien le premier Bureau de l’Assemblée nationale qui est mis en place en début de législature après l’élection du Président et les autres Bureaux qui procèdent du renouvellement de ce premier Bureau. Ainsi, le premier Bureau de la législature doit être mis en place dans les 30 jours qui suivent l’élection du Président de l’Assemblée nationale. Ce Bureau a déjà  été mis en place. Il a été voté le 5 avril 2017 après l’élection du Président SORO Guillaume qui a eu lieu le lundi 9 janvier 2017, soit près de 90 jours après. C’est justement ce temps anormalement long qui a conduit à  la fixation du délai de 30 jours pour la constitution du prima Bureau à  l’occasion de la modification de notre Règlement.
Ce qu’il faut retenir c’est qu’au stade où nous sommes il ne s’agit plus de constituer ce premier Bureau. Ce premier Bureau n’a jamais été dissout nonobstant le changement de Président. C’est d’ailleurs ce Bureau qui a accompagné le Président par intérim pour l’élection du nouveau Président. Nous signalons que ce même Bureau continue encore d’exister et a même tenu une réunion sous la présidence du Président Amadou Soumahoro et que ses membres continuent, à  ce jour, de bénéficier des privilèges et avantages attachés à  leur qualité de membre du Bureau », expliquent-t-ils.

La deuxième considération porte sur la notion de configuration politique abondamment reprise dans la conférence de presse et qui sous-entendrait un calcul numérique pour déterminer le poids politique des groupes parlementaires et servir ainsi de base pour la composition des organes notamment le Bureau.

« Nous notons que le Règlement de notre Assemblée nationale dispose en son article 6 que le Bureau doit être le reflet de la configuration politique de l’Assemblée nationale sans aucune précision sur les modalités d’application de ce principe. Le Règlement prévoit, à  la suite de l’affirmation de ce principe, des consultations avec les groupes parlementaires et des élections. Ce sont donc pour nous les seuls mécanismes permettant d’appliquer ce principe », a précisé M. Sidibé.

« La question qui se pose toute de suite, est de savoir pourquoi ce groupe n’a pas bénéficié de ces places de choix dans les bureaux antérieurs alors qu’il existait déjà  ? Le faire serait, d’ailleurs, une preuve supplémentaire que le calcul arithmétique de proportion tant réclamé ne prévaut pas dans la constitution du Bureau », font observer les parlementaires du pouvoir avant de revenir sur l’élection d’Amadou Soumahoro jugée illégale par l’opposition. « L’élection du Président Amadou SOUMAHORO est légale et réglementaire. Il est un Président légitime et non pas un Président entre guillemet à  qui on réclame, tout de même des postes. Il convient de le reconnaitre et instaurer ainsi, un cadre plus serein pour les négociations afin de donner toutes les chances à  la paix et à  la cohésion dans l’Institution », a souligné le groupe parlementaire RHDP.

Donatien Kautcha, Abidjan
 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Grace présidentielle accordée, deal avec Ouattara, Gbagbo a-t-il eu ce qu'il voulait?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Patrick Achi plus en vue depuis l'arrivée de Tiemoko Koné ?
 
3220
Oui
67%  
 
1446
Non
30%  
 
159
Sans avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  6 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Formation du bureau du parlement, après la sortie de l'opposition, les députés du RHDP apportent la réplique
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
SRIKA BLAH
Toujours entrain de se jeter des pierres comme des petits voyous en conflit. Si nous(ivoiriens), voulons un changement dans notre pays, il doit falloir voter(elire) un nouveau Président qui ne sera ni du PDCI, ni du RDR, ni du FPI et ni du UDPCI. Ou bien un militaire comme Thomas Sankara ou Jerry Rawlings pour néttoyer toutes ses ordures qui s'accumulent depuis des décennies.
 
 il y a 3 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
16323
Belotte et rebelotte... Merci pour la précision. Et pourtant les textes ne présentent aucune ambiguïté. Pourquoi tant de mauvaise foi ? On avance... En tant qu'observateur, je ne peux que dire juste 3 mots dans le cas d'espèce : CLARTÉ...CLARTÉ...CLARTÉ... (PS.: Je sais que les frontistes tonneaux troués bétés et les bétés reniés qui ont compté un à  deux millions de dindons sur un petit terrain à  Duekoué nous injurieront sur le nombre de mots. Rires...😹😹😹)
 
 il y a 3 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Batuta
Le mal de la CI, c'est le pus voltaïque qui est en train de pourrir le muscle sain de notre société. Extirpez le pus par tous les moyens nécessaires et le pays guérira.
 
 il y a 3 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
SRIKA BLAH
Le RDR devrait prouver sa majorité dans les urnes et NON dans la magouille et achat des cerveaux-bidons (cas Adjoumani et consorts) du camp adverse.
 
 il y a 3 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
SRIKA BLAH
@Batuta... je te donne 10/10..... Notre avons fabriqué un puissant robot(DRAMANE) cracheur de bombe nucléaire qui s'est retourné brutalement contre nous ses concepteurs.
 
 il y a 3 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
LeMagotOuRien
Srikah, batuta etc malhonnêtes heureux. Ce n'est pas une question de sentiments.. Pff..qu'on aime Amadou Soumahoro ou non cest pas d ça qu'il s'agit.. Eu égard aux précisions et explications s'appuyant sur les textes réglementaires et de loi évoquées par le groupe parlementaire Rhdp, reconnaissez vous au moins que la mauvaise foi, le mensonge et la bêtise qui ont animé la vie politique durant 17ans de leur régime sont toujours et actuellement en vigueur et pratiquées par ces bédiéïstes haineux et gor minables ? Cest de ça qu'il s'agit...
 
 il y a 3 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter