Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Abidjan, la presse étrangère annonce qu'elle est gagnée par l'inquiétude au fur et à  mesure que le scrutin présidentiel de 2020 approche
 

Côte d'Ivoire : Abidjan, la presse étrangère annonce qu'elle est gagnée par l'inquiétude au fur et à  mesure que le scrutin présidentiel de 2020 approche

 
 
 
 10537 Vues
 
  2 Commentaire(s)
 
 Il y a 3 ans
 
 
 
 
 
© Koaci.com - samedi 04 mai 2019 - 09:50

M’Ma Camara

© koaci.com -- Samedi 04 Mai 2019 --La lutte pour la liberté est une quête permanente et l’Association de la presse étrangère en Côte d’Ivoire (APECI) estime que cette lutte porte du fruit dans le pays.

Sa Présidente, M’Ma Camara l’a signifié ce jour à  l’occasion de la Journée Mondiale de la Liberté de la Presse 2019 dans une déclaration dont nous avons copie.

«La preuve par la nouvelle loi sur la presse qui consacre la dépénalisation des délits de presse. Toutefois, la plus grande avancée reste par-dessus tout la suppression de la détention provisoire de journalistes qui était une pratique régulière dans le pays jusqu’à  un passé récent, » s’est elle justifiée.

Selon la Présidente, cette avancée a permis à  la Côte d’Ivoire de gagner 11 places dans le classement mondial de la liberté de la presse 2019 en passant de la 82e position à  la 74e avec un score global de +0,56.

«Selon Reporter sans frontière (RSF), la Côte d’Ivoire a en effet enregistré moins d’atteintes à  la liberté de la presse en 2018, » a ajouté M’Ma Camara.

Malgré ces progrès, elle affirme que d’énormes efforts restent encore à  faire de la part du gouvernement ivoirien.

«Notre inquiétude gagne en intensité au fur et à  mesure que nous progressons allègrement vers le scrutin présidentiel de 2020, »a-t-elle précisé.

Le thème de cette année de la Journée mondiale de la liberté de la presse est « le rôle des médias dans les élections et la démocratie ».

L’Association de la presse étrangère en Côte d’Ivoire (APECI) encourage à  cet égard le gouvernement ivoirien à  respecter jusqu’au bout et dans les moindres détails son engagement en faveur de la liberté de la presse prescrit par la nouvelle loi.

«Ce, afin que les journalistes en générale, et particulièrement ceux qui travaillent pour les médias étrangers en Côte d’Ivoire puisse jouer pleinement leur rôle, qui est d’informer dans le respect des règles de l’éthique et la déontologie, dans le processus démocratique et électoral, » expliqué M’Ma Camara.

«Cette forte conviction qui est nôtre est d’ailleurs renforcée par la Directrice générale de l'Unesco, Mme Audrey Azoulay, quand elle affirme que « la liberté de la presse est la pierre angulaire des sociétés démocratiques, » a-t-elle mentionné.

Tous les États, toutes les nations, se fortifient par l’information, le débat et la confrontation des points de vue.

À l’heure de la multiplication de discours de défiance et de délégitimassions de la presse et du travail journalistique, l’APECI estime qu’il est primordial que la liberté d’opinion soit garantie par l’échange libre des idées et des informations fondées sur des vérités factuelles ».

La Présidente invite enfin les décideurs ivoiriens à  œuvrer pour un environnement favorable aux médias et où l’exercice du métier de journalisme devient tout simplement passionnant et sécurisant à  tout point de vue.

Wassimagnon
 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Laurent Gbagbo qui se fait enrôler sur la liste électorale, provocation ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Le pouvoir se plante-t-il en misant sur Blé Goudé ?
 
2120
Oui
60%  
 
1264
Non
36%  
 
138
Sans avis
4%  
 
 
 
 
 
 
 
  2 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Abidjan, la presse étrangère annonce qu'elle est gagnée par l'inquiétude au fur et à  mesure que le scrutin présidentiel de 2020 approche
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
OULAI DE BEOUE zea
Vous avez Raison d'être inquiéter, car sans justice équitable pour les massacre de Duekoue l'issue sera dramatique lorsque la porte du pouvoir actuel se fermera.
 
 il y a 3 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
SRANBLE DEH
Voilà  qui claire, mais ce monsieur Dramane a le choix, soit il sort par la grande porte soit vous sortez par la fenêtre. Les ivoiriens en on assez de vous. Vous avez assez faire du mal à  ce pays qui vous a tout donné. Trop c'est trop. Stop. 2020 c'est vous où c'est nous le peuple .
 
 il y a 3 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter