Ghana Economie
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Ghana : La BoG interdit les transactions en devises étrangères
 

Ghana : La BoG interdit les transactions en devises étrangères

 
 
 
 577 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 5 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 09 mai 2019 - 16:17

Ernest Addison, le gouverneur de la BoG (ph)

© koaci.com– Jeudi 09 Mai 2019 – La Banque du Ghana (BoG) a mis en garde les entreprises, les institutions et les particuliers qui exercent des activités de change dans le pays et les a prié de cesser par faire des transactions et de payer des biens et services avec des devises étrangères dans le pays.

Après cette mise en garde, la BoG a priés tous les opérateurs de faire leurs transactions légales par le biais du Ghana Cedi, la monnaie nationale du pays. La mesure vise à  stabiliser le cours du Cedis par rapport aux devises.

Pour la BoG, une démarche contraire au souhait émis est illégale. Elle a présidé que ceux qui ne se conformeront à  la directive qui est montrée et qui seront pris en flagrant délit seront punis par les lois du Ghana.

Selon la déclaration rendue publique par la BoG, les violations sont punissables d'une condamnation sommaire, d'une amende pouvant aller jusqu'à  700 pénalités, ou d'une peine d'emprisonnement maximale de 18 mois, ou des deux.

La Banque a rappelé que la loi de 2006 sur les changes (Loi 723) interdit la fixation des prix, la publicité et la réception ou le paiement de biens et services en devises étrangères au Ghana.

Ajoutons que la mise en garde de la BoG arrive à  un moment où certaines entreprises au Ghana effectuent leurs transactions en dollars. Les principaux responsables de la « dollarisation » dans le pays sont les constructeurs automobiles, les hôtels et les multinationales et parfois de particuliers qui retournement au pays pour des travaux immobiliers.

Mensah, Lomé

- Joindre la rédaction togolaise de koaci.com à  Lomé: (+228) 98 95 28 38 ou koaci.ghana@gmail.com –
 
 
  Par Koaci
 
 
 

A LIRE AUSSI

Economie
 
Côte d'Ivoire: Devant la chambre des notaires, Lassina Fofana de la CD...
 
 
Côte d'Ivoire: Devant la chambre des notaires, Lassina Fofana de la CDC-CI et ses hôtes définissent  les bases  d'une collaboration
Economie
 
Nigeria: Dessous de la fermeture et conditions de la réouverture des...
 
 
Nigeria: Dessous  de la fermeture et conditions de la réouverture des frontières
Côte d'Ivoire : Le DG des impôts au secteur informel : « Quittez l'obscurité, je vous offre l'amnistie fiscale »
Economie
Côte d'Ivoire : Le DG des impôts au secteur informel : « Quittez...
Côte d'Ivoire il y a 1 jour
 
Côte d'Ivoire: Une société de négoce de pétrole condamnée par la justice Suisse pour corruption à Abidjan
Abonnés
Côte d'Ivoire: Une société de négoce de pétrole condamnée par la...
Côte d'Ivoire il y a 1 jour
 
Cameroun: Le trésor public camerounais de nouveau à la recherche de 90 milliards FCFA sur le marché de la Beac
Economie
Cameroun: Le trésor public camerounais de nouveau à la recherche...
Cameroun il y a 2 jours
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Ghana : La BoG interdit les transactions en devises étrangères
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Peace101
On se rapproche du cercle vicieux comme le chien qui court après sa propre queue... Ce que la BoG a du mal à  cerner est que les agebts économiques courent après les devises étrangères, y compris notre FCFA, pour la bonne raison que est extrêmement volatile et instable. Voilà  la raison. Dans mon beau pays, la stabilité et les fondamentaux de notre CFA est "top notch" comme le diraient nos amis anglo-saxons... Ko cedi... N'importe quoi...Vive le CFA jusqu'à  l'arrivée de la monnaie CEDEAO l'eco....On avance... Yesss on avance... Vive le FCFA...
 
 il y a 5 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Les médias d'Etat français interrogent Soro sur la mort de IB et sur le Putsch au Burkina, l'Etat français a-t-il une idée derrière la tête?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: Justice, l'affaire du putsch au Burkina pourrait elle rattraper Guilla...
 
2943
Oui
61%  
 
1712
Non
36%  
 
136
Sans Avis
3%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement