Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire-Gabon: Alassane Ouattara attendu mercredi à  Libreville par Ali Bongo
 

Côte d'Ivoire-Gabon: Alassane Ouattara attendu mercredi à  Libreville par Ali Bongo

 
 
 
 8972 Vues
 
  7 Commentaire(s)
 
 Il y a 3 ans
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 14 mai 2019 - 16:50

Bongo, Ouattara et Mangou en 2014 à  Abidjan


© koaci.com – Mardi 14 Mai 2019 - Le Président de la République gabonaise Ali Bongo Ondimba, recevra ce mercredi 15 mai 2019, son homologue ivoirien le Président de la République Alassane Ouattara à  Libreville pour une visite de travail et d’amitié au Gabon apprend KOACI du service de presse de la présidence gabonaise.


 

Il nous rapporte que les deux chefs d’Etat auront des échanges sur le renforcement de la coopération bilatérale et multisectorielle entre Libreville et Abidjan, mais également sur des sujets d'intérêt commun liés, entre autres, aux questions de paix, de sécurité et de développement des sous-régions Afrique centrale et Afrique de l’ouest.


Enfin, alors qu'Ali Bongo se remet d'un grave accident de santé, cette visite est la deuxième d’un chef d’Etat au Gabon en l’espace d’une semaine après celle effectuée le 7 mai dernier par Faure Essozimna Gnassingbe, Président de la République togolaise.


Amy Touré


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Route de Grand Bassam, preférez vous payer 1000 et prendre l'autoroute pour gagner du temps ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Evasion à la MACA, le ministre de la justice a-t-il eu raison de limo...
 
3217
Oui
79%  
 
747
Non
18%  
 
122
Sans avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  7 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire-Gabon: Alassane Ouattara attendu mercredi à  Libreville par Ali Bongo
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Cerveau
Dites plutôt qu'ils échangeront sur le passage en force de watara en 2020 comme il a été avec Ali baba et les 40 voleurs du gabon et la possibilité de financer une prochaine attaque ciblé en Ci
 
 il y a 3 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
JACOB@CHOCOTO
Sa santé est fragile. !!!!! eeh beuff..... qu'il creuve alors!!!afin de donner la chance a d'autre de gouter aux délices de la royauté.
 
 il y a 3 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Will_Bill
Normal, il fallait bien que l'empereur Watra, dictateur en herbe suive les traces de son bon petit, l'autre dictateur en herbe Faire Gnassingbé...il faut bien renforcer les piliers de la France Afrique, surtout que la santé de l'apprenti dictateur Ali Bongo ne semble pas au beau fixe
 
 il y a 3 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Olidecoq
Ah Bongo a repris du service il y a 3 pays où sa risque de peser fort ci Togo Gabon accablés défilés de émissaires français au Gabon ça ne m étonne pas 2020 c est chaud ça s appelle cellule de crise
 
 il y a 3 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Peace101
Mdrrrrrr... yako... Quand on entend cet enfant d'enculée maison @small winnie, mon suiveur employé, on sent que les odeurs des suintements de sa mama le dérangent... Le minable gbagba était infréquenté et infréquentable, y'a pas aigreur dans cela... C la vérité...On avance...Quel abruti...
 
 il y a 3 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Will_Bill
🤣🤣🤣🤣🤣 le petit griot, sale pervers clochard et nombriliste écervelé, ramassis des égouts qui essaie de se donner un nom... pitié pour le clown désœuvré à  la recherche de "trolls" @plouc101
 
 il y a 3 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Will_Bill
Il n'y a que les écervelés suiveurs de l'empereur Watra comme toi le pauvre clochard @plouc101 qui tirent une gloire à  fréquenter les apprentis sorciers et dictateurs en herbe comme Ali Bongo et Faure Gnassingbé 🤣🤣🤣🤣
 
 il y a 3 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter