Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Bassam abrite la 4ème édition de la SIRS, 20 pays d'Afrique et 6 communautés économiques régionales attendus
 

Côte d'Ivoire : Bassam abrite la 4ème édition de la SIRS, 20 pays d'Afrique et 6 communautés économiques régionales attendus

 
 
 
 3627 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 an
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 17 mai 2019 - 18:30

Dr Konadjé en conférence de presse (ph KOACI)

© koaci.com -- vendredi 16 Mai 2019 –La 4e édition de la Session Internationale de Réflexion Stratégique (SIRS), organisée par le ministère de la Défense de la République de Côte d’Ivoire en partenariat avec la Coopération française et le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) se tiendra du 20 au 24 mai prochains à  Grand-Bassam.


Dr. Jean-Jacques Konadjé, Conseiller du ministre d’Etat, ministre de la Défense a donné l’information à  la presse aujourd’hui au cours d’une rencontre qui a lieu au cabinet du ministre Hamed Bakayoko. 


Cette activité majeure de l’Institut d’études stratégiques et de défense (IESD) est placée sous le parrainage de Hamed Bakayoko, ministre d’Etat, ministre de la Défense. Cette 4e session sera animée par 13 conférenciers, venus de différents pays d’Afrique et d’Europe et verra aussi la participation de 76 auditeurs dont 30 nationaux et 46 internationaux, originaires 20 pays d’Afrique et 6 communautés économiques régionales.


Le thème principal retenu pour cette 4e session s’articule autour « des opérations de maintien de la paix en Afrique : Force africaine en attente, armées africaines, Etat des lieux et perspectives. »


Dr Jean-Jacques Konadjé estime que ce thème est d’actualité, si l’on s’en tient à  l’analyse géopolitique du continent, ainsi qu’aux considérations sécuritaires qui la sous-tendent.
« L’Afrique apparaît comme le continent qui abrite le plus grand nombre d’opérations de maintien de la paix (OMP) placées sous l’égide des Nations Unies. Elle totalise aussi à  elle seule, le plus de résolutions du Conseil de Sécurité des Nations Unies. Tout cela fait de l’Afrique, une région qui est en quête perpétuelle de paix. Et pourtant, en réalité, le continent continue d’être victime d’une insécurité chronique qui ne cesse d’impacter négativement son évolution, » s’est justifié, le Conseiller du ministre.


 
Selon lui, avec les bouleversements survenus dans le paysage des relations internationales, les opérations de maintien de la paix ont connu une évolution tant d’un point de vue du concept que de la pratique.


«Nos Etats et nos communautés économiques régionales se voient donc dans l’obligation de s’adapter à  ce nouvel environnement et surtout de s’impliquer davantage dans la résolution des crises que les Nations Unies conduisent sur le continent, » a-t-il déclaré.


Pour dynamiser le maintien sur le continent, la solution la plus évoquée de nos jours est une africanisation des opérations de maintien de la paix.


Dr Konadjé estime que cela se traduit par une plus grande implication des forces africaines dans le maintien de la paix sur le continent et pense qu’une telle approche est mieux perçue par l’opinion publique et les populations locales.


«Elle éloigne par ailleurs, l’ONU du spectre du néo-impérialisme et permet aux africains de gérer les questions sécuritaires de l’Afrique tout en montrant l’utilité des organisations continentales et régionales, » a ajouté, le Conseiller.


Il regrette que la force africaine en attente a du mal à  décoller et les armées africaines restent largement réticentes à  l’idée de participer aux opérations onusiennes de maintien de la paix, quand elles ne sont pas jugées inaptes à  relever le défi.


Selon lui, c’est cette situation à  la fois complexe et urgente qui fera l’objet de réflexions au cours de la 4e édition de la SIRS à  travers les questions principales, Comment rendre plus performants les outils et mécanismes africains de maintien de la paix ? Quelles réformes envisagées pour faire de l’Afrique, le premier acteur de paix sur son sol ?


10 sous-thèmes feront l’objet de communications par des spécialistes nationaux et internationaux de la question.


 
La tenue de la 4e édition de la Session internationale de réflexion stratégique met en évidence plusieurs enjeux.


Dr Konadjé annonce que c’est une occasion pour des experts, qu’ils soient militaires ou civils, venus de différents pays, pour réfléchir sur la problématique de la paix en Afrique, d’identifier les limites observées dans le cadre du déploiement et de la mise en œuvre des opérations de maintien de la paix sur le continent africain et surtout de faire des recommandations.


La Côte d’Ivoire a abrité une opération de maintien de la paix des Nations Unies qui a contribué à  résoudre la crise qu’elle a connue.


«Aujourd’hui, elle estime que c’est à  son tour de se mettre au service des Nations Unies pour contribuer à  maintenir la paix et la sécurité internationales dans le monde, » a mentionné le Conseiller. 


Wassimagnon



 
 
  Par Koaci
 
 
 

A LIRE AUSSI

Société
 
Côte d'Ivoire : Bouaké, tentant de voler dans un point mobile money, d...
 
 
Côte d'Ivoire : Bouaké, tentant de voler dans un point mobile money, deux faussaires et un arnaqueur appréhendés par le gérant
Société
 
Burkina Faso : Plus de vingt morts dans une attaque près de Fada N'Gou...
 
 
Burkina Faso : Plus de vingt morts dans une attaque près de Fada N'Gourma
Mauritanie : Déshydratés, des migrants en route pour l'Espagne se jettent à l'eau
Société
Mauritanie : Déshydratés, des migrants en route pour l'Espagne se...
Mauritanie il y a 15 heures
 
Sénégal : Lutte contre la Covid 19, réajustement de la stratégie de lutte, les nouvelles mesures
Société
Sénégal : Lutte contre la Covid 19, réajustement de la stratégie...
Sénégal il y a 15 heures
 
Nigeria : 21 villageois au moins tués dans des attaques de peuls armés à Kaduna
Société
Nigeria : 21 villageois au moins tués dans des attaques de peuls...
Nigeria il y a 16 heures
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Bassam abrite la 4ème édition de la SIRS, 20 pays d'Afrique et 6 communautés économiques régionales attendus
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
jordanchoco2020
C est certain c est plus le koudoustan avec tous les bailleurs qui fraya la bas etcccc tchrrrrrr rhdp y a pas l homme
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Face à un cas de force majeure, Alassane Ouattara candidat à la présidentielle, bon choix?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Ecarté de son poste, Blé Guirao a-t-il bien fait de suivre Mabri Toik...
 
2282
Oui
51%  
 
2087
Non
46%  
 
123
Sans Avis
3%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement