Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Immigration, le ministre Sidiki Diakité annonce l'arrestation de près de 40 passeurs sur 200 interpellés
 

Côte d'Ivoire : Immigration, le ministre Sidiki Diakité annonce l'arrestation de près de 40 passeurs sur 200 interpellés

 
 
 
 7557 Vues
 
  7 Commentaire(s)
 
 Il y a 4 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 20 mai 2019 - 23:54

Sidiki Diakité face à  la presse ce lundi à  Abidjan 



© koaci.com -lundi 20 Mai 2019 –La Côte d’Ivoire a mené d’importantes actions en ce qui concerne les réseaux de passeurs qui ont permis l’arrestation de près de 40 passeurs et à  l’interpellation de 200 passeurs.


Le ministre de l’Intérieur, Sidiki Diakité a donné l’information aujourd’hui, à  la presse au terme d’une rencontre avec son homologue français, Christophe Castaner à  Abidjan depuis quelques jours. 


Le ministre a rassuré que la répression concernant les passeurs va continuer dans son pays.
Comme annoncé par Sidiki Diakité, il a indiqué que la question du terrorisme préoccupe la Côte d’Ivoire.


 
«Il vaut mieux prévenir que guérir. Lorsque l’acte terroriste est commis, il est trop tard, »a précisé, le ministre ivoirien de l’Intérieur.


Dans le cadre du renseignement, il a affirmé que la Côte d’Ivoire et la France ont une coopération très étroite qui donne de très bons résultats.


«Nous avons décidé de mettre l’accent sur la lutte contre tous les moyens de financement du terrorisme, y compris les enlèvements qui se multiplient, » a expliqué M. Diakité.


Pour une lutte efficace, le ministre a annoncé que des formations seront dispensées à  la Police ivoirienne et des équipements pourraient être mis à  la disposition de cette police pour faire face à  ce nouveau fléau.


Il faut noter qu’au cours de cette rencontre du jour, Castaner et Diakité, ont abordé toutes les questions de sécurité intérieure. Mais particulièrement celles consacrées à  l’immigration irrégulière qui préoccupent tant les pays européens que la Côte d’Ivoire parce que ce sont des bras valides qui quittent le pays pour l’Union européenne.


Le ministre Diakité a reconnu que toute sortie de bras valide est un appauvrissement pour la Côte d’Ivoire.


 
Selon lui, la France et la Côte d’Ivoire ont décidé d’intensifier leur coopération de manière à  renforcer les mécanismes d’identification et du retour des personnes irrégulièrement installées en France et dans les autres pays.


Il a avoué qu’une personne en situation irrégulière n'a pas de place dans l’espace de l’Union européenne mais en Côte d’Ivoire où elle peut exercer les activités nécessaires pour construire son avenir.


Selon lui, le gouvernement travaille à  cela et la France a promis apporter son concours pour l’appuyer non seulement pour le contrôle aux frontières mais aussi, l’aider à  mettre en place des projets afin de permettre aux jeunes de rester sur place. 


Wassimagnon



 
 
  Par Koaci
 
 
 

A LIRE AUSSI

Société
 
Côte d'Ivoire: Drame à Guiglo, un taxi tombe dans le fleuve N'Zo avec...
 
 
Côte d'Ivoire: Drame à Guiglo, un taxi tombe dans le fleuve N'Zo avec ses passagers après une collision avec un camion, au moins 1 mort
Société
 
Burkina Faso: Un policier tué dans une attaque, leur syndicat appelle...
 
 
Burkina Faso: Un policier tué dans une attaque, leur syndicat appelle à
Côte d'Ivoire: Vigilance, des orages accompagnés de pluie annoncés ce vendredi
Société
Côte d'Ivoire: Vigilance, des orages accompagnés de pluie annoncé...
Côte d'Ivoire il y a 14 heures
 
Burkina Faso: Un internaute interpellé et déféré pour « incitation à la haine et à la violence»
Société
Burkina Faso: Un internaute interpellé et déféré pour « incitatio...
Burkina Faso il y a 15 heures
 
Côte d'Ivoire: Bouaké, pour son cinquième conseil, le CNJCI invite les jeunes à s'inscrire dans une plateforme
Société
Côte d'Ivoire: Bouaké, pour son cinquième conseil, le CNJCI invit...
Côte d'Ivoire il y a 16 heures
 
 
 
 
  7 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Immigration, le ministre Sidiki Diakité annonce l'arrestation de près de 40 passeurs sur 200 interpellés
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
SRANBLE DEH
Monsieur Sidiki, c'est votre régime qui parle de 2% de taux de chômage, de croissance à  02 chiffres, d'émergence. Diantres, qu'est ce qui n'a pas marché pour que les ivoiriens partent affronter la mort, alors que avec tout ce qui est évoqué plus haut, la Côte d'Ivoire est dévenu un eldorado. Vous voyez vos mensonges fini par vous rattraper.
 
 il y a 4 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Olidecoq
Un projet pour que les jeunes restent sur place mon oeil vous allez detourner l argent
 
 il y a 4 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Cerveau
Si les gens partent échoué ou mourir dans la méditerranée c'est parce que toute façon en Afrique ils sont grillés
 
 il y a 4 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
jordanchoco2020
non c'est parce que ils cherchent pour nombreux qu'on connaît les aides et les status de refugier ,les allocations sans travailler on se connaît !!! on les connaît les faut refugier refondu sans honte qui vive des allocations cadeau en France.
 
 il y a 4 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Cerveau
@jordanchoco2020 Arrêtes d'être aussi prévisible
 
 il y a 4 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
jordanchoco2020
ah je me sens bien ici !!!enfin de retour !!!
 
 il y a 4 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Manuel225
Vous ne voulez pas que n'importe qui entre chez vous mais vous exigez que la Côte d'Ivoire accepter tout les ressortissants Ouest africains sur son territoire. Quelle est cette foutaise ?
 
 il y a 4 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Justice, l'affaire du putsch au Burkina pourrait elle rattraper Guillaume Soro?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: Attaquer frontalement les USA est-elle une bonne stratégie pour Guilla...
 
982
Oui
30%  
 
2137
Non
65%  
 
144
Sans Avis
4%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement