Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Cameroun : Crise anglophone, Yaoundé ouvre le front diplomatique
 

Cameroun : Crise anglophone, Yaoundé ouvre le front diplomatique

 
 
 
 3592 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 4 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 28 mai 2019 - 16:52

Le Minrex et le Mincom Camerounais cet après midi (Ph koaci )

© koaci.com – Mardi 28 Mai 2019–Le Cameroun, pays d'Afrique centrale secoué par une grave crise sociopolitique dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest depuis près de trois ans, ouvre le front diplomatique face aux " pays amis" sur un conflit qui a déjà  fait plus de 1850 morts et des centaines de milliers de déplacés internes.

Le gouvernement camerounais qui s'était contenté jusqu'ici de réagir aux rapports des ONG et de ceux de l'Union Européenne (UE), parfois accusés de "tentative de déstabilisation", a dénoncé face aux diplomates accrédités à  Yaoundé, par la voix de Lejeune Mbella Mbella, le ministre des Relations extérieures (Minrex) qu'accompagnait Emmanuel Sadi, en charge de la Communication, les manipulations orchestrées par les ONG sur la situation sécuritaire.

Sur la prétendue crise humanitaire née de la crise anglophone, Lejeune Mbella Mbella épingle les ONG, ''s'agissant de la situation dépeinte par certaines ONG comme crise humanitaire majeure et faisant état de ce qu'il y aurait actuellement plus de quatre millions trois cent mille personnes déplacées internes dans les deux régions concernées, je tiens à  relever que ces chiffres ne reflètent aucunement la réalité sur le terrain. Car il ressort des statistiques officielles fournies par le Bureau central des recensements et des études de la population (Bucrep) sur des projections faites en 2015, que le total des habitants des régions du Nord-ouest et du Sud-ouest est de trois millions cinq centre mille'', déclaré le Minrex.

De nombreuses ONG demandent également la libération de Maurice kamto et de ses militants qui auraient été arrêtés pour des raisons politiques.

S'agissant de ces sujets, Yaoundé souligne, " toute action de remise en cause de la décision du Conseil Constitutionnel par quelque citoyen que ce soit est une atteinte à  l’ordre républicain, passible de sanctions prévues par la réglementation en vigueur.'

Contrairement aux rumeurs, le Minrex fait savoir que le Cameroun est "debout' et assume pleinement ses engagements et responsabilités vis-à - vis de ses populations et au sein de la communauté internationale.

Pour les autorités camerounaises, la sinistrose et le pessimisme dans lesquels l'on tente d'envelopper le Cameroun sont "injustifiés".

Armand Ougock, Yaoundé

-Joindre la rédaction camerounaise de koaci.com à  Yaoundé: (+237) 691 15 42 77 ou cameroon@koaci.com –
 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Attaquer frontalement les USA est-elle une bonne stratégie pour Guillaume Soro?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: Le métro d'Abidjan, une dépense "utile"?
 
2821
Oui
64%  
 
1502
Non
34%  
 
115
Sans Avis
3%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement