Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Sansan Kambilé devant les députés de la CAGI pour défendre les projets de loi sur le mariage, la succession, la filiation et la minorité
 

Côte d'Ivoire : Sansan Kambilé devant les députés de la CAGI pour défendre les projets de loi sur le mariage, la succession, la filiation et la minorité

 
 
 
 6697 Vues
 
  7 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 an
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 28 mai 2019 - 15:15

Sansan Kambilé

© koaci.com - Mardi 28 Mai 2019 - Quatre projets de lois seront examinés demain mercredi 29 mai 2019 par les députés.

Il s’agit du projet de loi sur le mariage, du projet de loi sur la filiation, du projet de loi sur la succession et du projet de loi sur la minorité.

Le Garde des Sceaux, ministre de la Justice et des Droits de l’Homme, Sansan Kambilé, présentera les quatre (04) projets de loi, devant la Commission des Affaires Générales et Institutionnelles (CAGI) de l’Assemblée Nationale.


Au niveau du projet de loi sur la filiation, alors que l'Etat a clairement pris parti en faveur des enfants nés hors mariage, considérés comme innocents et non responsables de leur arrivée sur terre, contrairement aux adultes, responsables, qui les font, certaines voix de mécontentement se font entendre.


Elles dénoncent leur désormais (dans le projet de loi, ndlr) reconnaissance au même titre que ceux nés dans le mariage, principalement pour des raisons matérielles (succession, ndlr), loin des principes moraux qui fondent le projet de loi qui sera demain défendu par le garde des sceaux pourfendeur des enfants "bà¢tards".


Enfin, avec le retour des députés de l’opposition, les débats pourraient être houleux.

Wassimagnon
 
 
  Par Koaci
 
 
 

A LIRE AUSSI

Politique
 
Côte d'Ivoire : Bilan des manifestations, 05 morts, 104 blessés et 68...
 
 
Côte d'Ivoire : Bilan des manifestations, 05 morts, 104 blessés et 68  interpellations
Politique
 
Mali-CEDEAO: Goodluck Jonathan propose une rencontre avec IBK, le M5-R...
 
 
Mali-CEDEAO: Goodluck Jonathan propose une rencontre avec IBK, le M5-RFP dit « niet »
Angola : Le fils de l'ex-Président Dos Santos condamné à cinq ans de prison pour « fraude »
Politique
Angola : Le fils de l'ex-Président Dos Santos condamné à cinq ans...
Angola il y a 10 heures
 
Burkina Faso : MCC, plus de 280 milliards de francs CFA pour améliorer l'offre énergétique
Politique
Burkina Faso : MCC, plus de 280 milliards de francs CFA pour amél...
Burkina Faso il y a 13 heures
 
Burkina Faso : Élections couplées, l'opposition non affiliée appelle à une «large concertation»
Politique
Burkina Faso : Élections couplées, l'opposition non affiliée appe...
Burkina Faso il y a 13 heures
 
 
 
 
  7 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Sansan Kambilé devant les députés de la CAGI pour défendre les projets de loi sur le mariage, la succession, la filiation et la minorité
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Romzabagana
Une question pour vous monsieur le gardien des sceaux. Qu'en est-il de l'affaire ibiê kissê? Ado Richard pardon Adou Richard dit quoi ? Il est incompétent pour juger l'affaire?
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
fmk
Sur ce coup je suis 100% en phase avec Sansan, fini les bà¢tards nos hommes n'ont qu'à  se protéger quand ils pinent ailleurs
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Peace101
Les députés de l'opposition après leurs plaisanteries sont revenus alors oui reprenons le débat... Je ne sais pas si la disposition pour les "bà¢tards" satisfaira les bétés et assimilés. En effet, 80 à  90% des bétés sont nés hors-mariage. Regardez l'adultérin gbagba lui-même et sa vingtaine d'enfants hors mariage... Donc, on fait quoi des gens comme lucifer koudou et leurs enfants innocents ? On attend de vrais débats au parlement... On va avancer sur ce dossier...
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Peace101
Merci au gouvernement pour la mise à  jour et modernisation de nos lois en la matière. En tant qu'observateur, je reste d'accord avec la position de l'état sur l'innocence des enfants nés hors-mariage mais que faire ou dire si le père adultérin (en exil ou pas... Lolll...😹😹😹) refuse de reconnaître l'enfant "bà¢tard" ? Aurons-nous des dispositions pour contraindre ce dernier à  reconnaître son enfant hors mariage ? Il le faut à  mon sens pour rendre la loi effective sinon ce ne sera juste qu'une loi de plus comme on en a des tonnes ... On observe...Que nos élus engagent les échanges... Je suis impatient en tant qu'observateur...
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Manuel225
Avec ce projet de loi, le mariage n'a plus son sens. Si un enfant adultérin devient légal et légitime, pourquoi se marier ? La franc-maçonnerie en action pour désacraliser le mariage et la famille.
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Peace101
Les nègrions voient toujours le mal partout. Bien au contraire, cette loi protège le mariage. En effet, si toi le négrion prostitué qui te plaint aujourd'hui garde ton zizi dans ton caleçon et ne met pas ce zizi partout comme l'adultérin gbagba, où sera le problème ? Il faut rester fidèle et respecter le sacrement du mariage. C'est tout et clair... On avance...
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Peace101
L'esprit de la loi reste bon mais je le réitère en tant qu'observateur, il faut y inclure dans la lettre un dispositif pour obliger les adultérins à  reconnaitre leurs enfants conçus hors-mariage. Cela permettra d'éviter le syndrome gbagba du nom du bordel en exil qui a eu près d'une vingtaine d'enfants adultérins... On avance...
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Appels à manifester suivi de violences et de morts, Bedié et Simone Gbagbo s'exposent-ils à des poursuites judiciaires ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Confier la gestion du site internet de la CEI à une entreprise de com...
 
2139
Oui
71%  
 
870
Non
29%  
 
19
Sans Avis
1%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement