Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire: Les députés RHDP de la CAGI adoptent à  l'unanimité quatre projets de lois sur le code de la famille en l'absence des groupes parlementaires de l'opposition
 

Côte d'Ivoire: Les députés RHDP de la CAGI adoptent à  l'unanimité quatre projets de lois sur le code de la famille en l'absence des groupes parlementaires de l'opposition

 
 
 
 7668 Vues
 
  9 Commentaire(s)
 
 Il y a 4 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 30 mai 2019 - 08:32

Sansan Kambilé


© koaci.com – Jeudi 30 Mai 2019 – Dans le cadre de la réforme du système judiciaire ivoirien, le gouvernement veut réformer tous les textes de lois relatifs au code de la famille.


Le Garde des Sceaux, ministre de la Justice et des Droits de l’Homme, Sansan Kambilé a présenté hier quatre (04) projets de loi devant la Commission des Affaires Générales et Institutionnelles (CAGI) de l’Assemblée Nationale.


Il s’agit du projet de loi sur le mariage, du projet de loi sur la filiation, du projet de loi sur la succession et du projet de loi sur la minorité. Toutes ces lois ont été adoptées à  l’unanimité des députés de la CAGI présents dans l’hémicycle. 


Fait majeur, sur les 42 membres que compte la Commission des affaires générales et institutionnelles, seulement 24 ont pris part aux débats qui ont duré près de 7 heures, c’est-à -dire de 11 heures à  17 heures comme constaté par KOACI. 


Malgré leur assurance la veille de participer aux débats parlementaires après avoir rompu les discussions avec le médiateur du Président de l’Assemblée nationale en ce qui concerne la formation du bureau de cette institution, les députés des groupes parlementaires de l’opposition ont brillé par leur absence dans l’hémicycle.

 
Conséquences les quatre projets de lois soumis à  examen ont été adoptés par les députés de la majorité présidentielle (RHDP ) puisque le quorum a été atteint malgré la défection des députés des groupes parlementaires, RASSEMBLEMENT, PDCI-RDA et VOX POPULI.


Malgré l’aspect monocolore que présentait l’hémicycle, les débats ont eu lieu entre l’émissaire du Gouvernement et les députés RHDP.


En attendant que le Garde des Sceaux ne revienne devant les députés très prochainement avec les lois sur les donations et libéralités, la loi sur l’absence, il a justifié sa présence d’aujourd’hui à  l’hémicycle. 


«Depuis 1964, ces lois n’ont pas connu d’évolution et le Gouvernement voulait avec la nouvelle constitution que nous avons qui promeut, il inscrit dans ce dispositif le plus important, l’égalité entre l’homme et la femme, » a déclaré Sansan Kambilé.


 
Il a rappelé que depuis 2013, il a été adopté l’article 58 de la loi sur le mariage qui prévoit également l’égalité entre l’homme et la femme, donc il fallait tirer les conséquences de cette égalité. 


Au niveau du mariage, comme innovations, la Côte d’Ivoire a aujourd’hui trois régimes. Il s’agit du régime de la communauté, du régime de la séparation, mais également du régime du contrat de mariage.


«Ensuite, il faut régler la question de la gestion du ménage, c’est une cogestion entre le couple, »a ajouté le ministre de la Justice et des Droits de l’Homme. 

 
Quant à  la loi sur la minorité, aujourd’hui elle prévoit que l’à¢ge d’être majeur est 18 ans et en dessous de 18 ans, vous êtes mineur.


La loi sur la filiation permet aujourd’hui s’il est adoptée, aux enfants adultérins, incestueux, naturels et légitimes d’avoir une filiation en toute légalité.


Le ministre affirme qu’avec cette loi, il n’y a plus de discrimination possible entre enfants adultérins, incestueux et les autres enfants. 


Au niveau de la succession on a comme innovation, la place qu’aura dorénavant le conjoint survivant dans le cadre de la succession. 


«Ce sont des textes majeurs, qui cadrent avec l’évolution de la société et le Gouvernement entendait légiférer très rapidement sur ces textes pour les mettre au goût du jour et permettre à  notre société de s’adapter au nouveau contexte, » a mentionné, Sansan Kambilé


Au terme des débats, le Garde des Sceaux a insisté sur un fait, la passion autour de la loi sur le mariage. Il a indiqué qu’il a entendu beaucoup de choses et beaucoup de choses ont été dites.


Selon lui, la volonté du gouvernement n’a jamais été de faire la promotion de l’adultère ou de la polygamie, mais il fallait prendre en compte, les intérêts, surtout, l’intérêt supérieur de l’enfant.


 
Il a également souligné que des dispositions ont fait beaucoup de commentaires, notamment l’article 22 de la loi sur la filiation.


«La reconnaissance par le père de l’enfant né de sa relation hors mariage doit être précédée de l’information donnée à  l’épouse du projet de reconnaissance. L’acte de reconnaissance, doit à  peine de nullité, contenir la mention de l’information donnée à  l’épouse par acte de commissaire de Justice, » précise, l’article 22 de la loi sur la filiation.


Sansan Kambilé affirme que cette loi n’est dirigée contre personne et précise au passage que l’adultère est réprimée par la loi et est une cause de divorce.


«L’idée ici c’était purement et simplement l’établissement du lien juridique entre un enfant et ses auteurs, c’est ce que prévoit ce dispositif. Il n’a jamais été question de s’en prendre à  la gente féminine ou de promouvoir ou de fragiliser la famille. Non pas du tout, »
a tranché le Garde des Sceaux. 


Il a assuré que le Gouvernement au contraire, œuvre dans le sens de plus renforcer le pouvoir économique de la femme, le pouvoir politique de la femme et le rang social de la femme.


«Nous ne pouvons pas venir à  l’Assemblée nationale avec des textes qui vont rabaisser la femme. Il fallait purement et simplement prendre un dispositif qui épouse le contexte régional et international, » a conclu le ministre Sansan Kambilé



Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 

A LIRE AUSSI

Politique
 
Guinée: Près de 400 femmes dans les rues pour s'opposer à un 3 ème ma...
 
 
Guinée: Près de 400 femmes  dans les rues pour s'opposer à un 3 ème mandat d'Alpha Condé
Politique
 
Cameroun: L'armée dément la mort du gouverneur du Nord-ouest dans une...
 
 
Cameroun: L'armée dément la mort du gouverneur du Nord-ouest dans une embuscade sécessionniste
Côte d'Ivoire: CPI,  Bensouda s'oppose à une nouvelle requête de la défense de Gbagbo
Abonnés
Côte d'Ivoire: CPI, Bensouda s'oppose à une nouvelle requête de...
Côte d'Ivoire il y a 3 heures
 
Sénégal: L'opposant Ousmane Sonko fait de nouvelles révélations sur le scandale du pétrole et accuse Macky Sall
Politique
Sénégal: L'opposant Ousmane Sonko fait de nouvelles révélations s...
Sénégal il y a 5 heures
 
Côte d'Ivoire: Ouattara en Russie, c'est la toute première visite d'un Chef d'Etat ivoirien dans ce pays
Politique
Côte d'Ivoire: Ouattara en Russie, c'est la toute première visite...
Côte d'Ivoire il y a 5 heures
 
 
 
 
  9 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire: Les députés RHDP de la CAGI adoptent à  l'unanimité quatre projets de lois sur le code de la famille en l'absence des groupes parlementaires de l'opposition
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Gougnon
Morceau choisie "L’idée ici c’était purement et simplement l’établissement du lien juridique entre un enfant et ses auteurs, c’est ce que prévoit ce dispositif. Il n’a jamais été question de s’en prendre à  la gente féminine ou de promouvoir ou de fragiliser la famille. Non pas du tout" Mais cher monsieur, c'est exactement ce que fait ta loi, vraiment les mantèrres, il n'y a pas leur deux dèh!!!!!!!!. Ouvrir la boite de pandore, en faisant croire que c'est pour le bien de l'enfant, est d'une inconséquence impensable!!!!!!!.
 
 il y a 4 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
fmk
de réelles avancées certes maus reste celles tant attendues que promises du foncier...
 
 il y a 4 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Cerveau
Assemblée fractionnaire, voilà  des connards qui font passer des lois stupide sans la participation de l'opposition et tout ça pour nous éloignez des problèmes capitaux qui etiole le pays
 
 il y a 4 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
SRIKA BLAH
Le RDR peut voter autant de lois qu'ils veulent.... un jour un autre groupe viendra au pouvoir pour annuler toutes leurs lois votées....et aussi changer le nom "DRAMANE" sur nos édifices... Ce sont les hommes qui font, défont et refont les lois et règles du jeu politique....
 
 il y a 4 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
namogo
Cette loi peut contribuer à  lutter efficacement contre le phénomène des "microbes", car beaucoup d'enfants se retrouvaient être sans parents.
 
 il y a 4 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Lama
Srika, mais avant ce que tu annonces, ces lois te seront opposables . Et à  tous, même à  ceux qui ont tout boycotté.
 
 il y a 4 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Peace101
On avance... On ne laissera pas une minorité de nouveau aigris devenus sorcières comme le batard adultérin gbagba avec une vingtaine d'enfants adultérins empêcher le fonctionnement de l'AN. Oui, cette loi permet d'éviter le syndrome gbagba du nom de ce vieux bété pervers bordel incapable de garder son kiki dans son caleçon pour sa femme simone. Etrange, 80 à  90 % des bétés et assimilés sont des batards. Ils devraient donc supporter cette loi qui protège les "innocents" de pères inconnus comme eux... Mais bon, ils sont comme ça... On avance...
 
 il y a 4 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Olidecoq
Merci sirka bah merci on va tout remettre dans la légalité car des lois votées démons les humeurs ou les grès ne sont pas pour le futur ,à  quand un projet de loi pour éradiquer les microbes
 
 il y a 4 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Peace101
On avance... On ne laissera pas une minorité de nouveau aigris devenus sorcières comme le batard adultérin gbagba avec une vingtaine d'enfants adultérins. Oui, cette loi permet d'eviter le syndrome gbagba du nom de ce vieux pervers bordel incapable de contenur sa libido de vieux vicieux...
 
 il y a 4 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Le pays classé au top du classement Trade20 Index de Standard Chartered, conséquence concrète de la politique d'Alassane Ouattara?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: Les médias d'Etat français interrogent Soro sur la mort de IB et sur l...
 
2132
Oui
69%  
 
845
Non
27%  
 
125
Sans Avis
4%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement