Ghana Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Ghana : Examen du BEPC pour plus d'un demi-million de candidats, les interdictions à  découvrir
 

Ghana : Examen du BEPC pour plus d'un demi-million de candidats, les interdictions à  découvrir

 
 
 
 5196 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 4 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 10 juin 2019 - 15:26

Une salle d'examen (ph)

© koaci.com– Lundi 10 Juin 2019 – L’examen du Basic Education Certificate Examination (BECE), l’équivalent du BEPC dans les pays francophones, a débuté ce lundi au Ghana pour les élèves de dernière année du Junior High School (JHS). Les épreuves écrites sont programmées sur cinq jours, soit du 10 au 14 juin 2019.

Pendant que les surveillants sont priés de ne pas venir dans les salles avec leurs téléphones portables, les candidats eux ne sont pas autorisés à  entrer dans les salles d'examen avec des montres bracelets. Par ailleurs, les candidates filles sont exhortées à  cesser de dissimuler tous matériels compromettants dans leurs parties intimes.

Prennent part à  cet examen un total de 517.332 candidats dont 263.616 garçons et 153.716 filles. Ils composeront dans les matières principales qui sont l’anglais, les Sciences humaines, les Sciences sociales et les mathématiques. Les candidats sont présentés par 16.871 collèges et sont repartis dans 1880 centres à  travers le pays.

Sur l’ensemble des 10 régions, celle de l’Ashanti a présenté le plus grand nombre de candidats soit 104.461 (52 945 garçons et 51.516 filles). La région de la Volta, frontalière avec le Togo où le choix de l’éducation francophone influence certains parents, a présenté 37.785 candidats soit 19.978 garçons et 17.807 filles.

La direction des examens et concours, le West Africa Examination Council (WAEC), a interdit aux superviseurs d’utiliser des appareils cellulaires pendant le déroulement des examens.

Les fuites au fil des ans ont amené le WAEC à  prendre de temps en temps des mesures pour lutter contre les pratiques abusives en matière d'examen. Sur ce point, le WAEC a fait savoir que « Ce sont les adultes qui poussent parfois les petits enfants à  tomber dans le piège de la négligence liée à  l'examen».

Et comme mesure dissuasive, Mme Agnes Teye Cudjoe, la directrice adjointe du WAEC chargée des relations publiques a mis au point que tout enseignant reconnu coupable sera exclu des futurs examens.

Précisions que bien avant l’entame des examens, le WAEC a mis en garde les candidats, en particulier les filles, à  cesser de dissimuler les téléphones portables dans leurs parties intimes dans des salles d’examen.

Mensah, Lomé

- Joindre la rédaction togolaise de koaci.com à  Lomé: (+228) 98 95 28 38 ou koaci.ghana@gmail.com –
 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Attaquer frontalement les USA est-elle une bonne stratégie pour Guillaume Soro?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: Le métro d'Abidjan, une dépense "utile"?
 
2821
Oui
64%  
 
1502
Non
34%  
 
115
Sans Avis
3%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement