Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Béoumi, les communautés en conflit demandent aux Rois et chefs traditionnels de s'impliquer dans la libération des personnes interpellées
 

Côte d'Ivoire : Béoumi, les communautés en conflit demandent aux Rois et chefs traditionnels de s'impliquer dans la libération des personnes interpellées

 
 
 
 4204 Vues
 
  2 Commentaire(s)
 
 Il y a 5 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 11 juin 2019 - 08:43

© koaci.com--Mardi 11 Juin 2019—Le Directoire de la Chambre des rois et chefs traditionnels de Côte d’Ivoire s’est impliqué dans la résolution définitive de la récente crise entre communautés Baoulé et Malinké à  Béoumi.


Il a donc désigné, le deuxième vice président de la chambre, Gbizié Lambert et le président régional Nanan N’Goran Koffi 2 pour aller à  l’écoute de l’ensemble des populations de Béoumi.


Entamée le mercredi 29 mai 2019, la mission de la chambre régionale de GbÄ“kÄ“ se poursuit jusqu’à  demain et elle a pour mission d’aider au renforcement de la cohésion sociale, de la paix et du vivre ensemble.


Les têtes couronnées ont eu une rencontre avec les responsables des communautés Malinké et Baoulé à  la résidence du Préfet Djedj Mel, absent qui s’est fait représenter par Aka Gaurens Cyrille, Sous-préfet de Béoumi.


 
Ils ont au cours de cette rencontre noté un réel engagement pour le retour de la paix, après la rencontre des deux communautés.


«Nous voulons nous féliciter de la disposition des deux communautés Baoulé et Malinké que nous avons rencontrées ce jour, à  aller à  la paix. De chaque côté, il nous a été demandé d’intercéder auprès du Président de la République de libérer les personnes des deux communautés interpelées dans cette crise pour achever de résoudre définitivement la crise. Nous allons rendre compte intégralement au président de la Chambre nationale,» a promis le deuxième vice-président, Nanan Gbizié Lambert.


Le deuxième adjoint au maire Jean Marc Kouassi a également plaidé pour la libération des interpellés de la crise, car selon lui, leur libération constituera un acte fort au retour de la sérénité.


Les deux communautés ont condamné les affrontements et ont pris l’engagement pour ne plus que cette situation se reproduise à  Béoumi, invitant enfin, les Ivoiriens à  éviter les discours de haine.



Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 

A LIRE AUSSI

Politique
 
Côte d'Ivoire: SARA 2019, Ouattara annoncé lundi sur le site pour la r...
 
 
Côte d'Ivoire: SARA 2019, Ouattara annoncé lundi sur le site pour la remise de tracteurs aux agriculteurs, 19 ministres africains de l'agriculture présents à l'ouverture
Politique
 
Côte d'Ivoire: Depuis Grand Lahou, Simone Gbagbo : « Bédié et Gbagbo s...
 
 
Côte d'Ivoire: Depuis Grand Lahou, Simone Gbagbo : « Bédié et Gbagbo se sont retrouvés pour mettre en place une couleur unique de notre pays »
Cameroun: La Cemac veut mettre la commission au cœur du processus des réformes
Politique
Cameroun: La Cemac veut mettre la commission au cœur du processus...
Cameroun il y a 2 heures
 
Côte d'Ivoire: 2020, à Grand-Lahou, Simone plaide pour que l'Etat proroge le délai des CNI afin qu'elles servent pour les votes au prochain scrutin présidentiel
Politique
Côte d'Ivoire: 2020, à Grand-Lahou, Simone plaide pour que l'Etat...
Côte d'Ivoire il y a 2 heures
 
Côte d'Ivoire: Crise au FPI,  deux assemblées générales  des femmes « GOR » et du camp Affi, le même jour à Abidjan
Politique
Côte d'Ivoire: Crise au FPI, deux assemblées générales des femm...
Côte d'Ivoire il y a 5 heures
 
 
 
 
  2 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Béoumi, les communautés en conflit demandent aux Rois et chefs traditionnels de s'impliquer dans la libération des personnes interpellées
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
kilicoly@gmail.com
Le nègre, son affaire de chèfou, y a pas son deux dèh. Humm !
 
 il y a 5 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
jordanchoco2020
donc y'a des mort les la justice situe les responssabilité et on recommence ces trucs d'africains pardon mais y'a des mort qui va pardonné pour eux la y'a des gens qui ont fait que les choses ont derapés des deux cotés donc faut qu'ils assument meme pas un mois faut les liberer eh bien que l'Afrique continue comme ca tu fait n'importe quoi tu dis pardon on passe l'eponge on aura ainsi un continent de responsables partout
 
 il y a 5 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement