Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d‘Ivoire : Le représentant de l'UNICEF Dr. Aboubacar Kampo s'en va, son successeur connu
 

Côte d‘Ivoire : Le représentant de l'UNICEF Dr. Aboubacar Kampo s'en va, son successeur connu

 
 
 
 3045 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 3 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 25 juin 2019 - 11:49

Dr. Kampo mardi aux côtés de Dominique Ouattara à  Abidjan

© koaci.com-Mardi 25 Juin 2019 - Fin de mission en Côte d’Ivoire pour le représentant du Fonds des Nations unies pour l'enfance (UNICEF), DR. Aboubacar Kampo.

Après trois ans sur passés sur les bords de la lagune Ebrié, ce Médecin et spécialiste de la santé publique ira relever un nouveau défi en tant que Représentant de l’UNICEF en Afghanistan, à  partir du 30 juin prochain.

Sous son leadership, UNICEF en Côte d’Ivoire, en collaboration avec le gouvernement Ivoirien, a conduit avec succès plusieurs projets novateurs qui ont contribué à  améliorer la vie des enfants à  travers le pays, en commençant par la construction de salles de classe en matériaux faits de plastique recyclé. Depuis, la construction d’une usine de transformation du plastique est en cours à  Abidjan. Un projet qui permettra de lutter contre la pollution plastique qui exacerbe les maladies potentiellement mortelles pour les enfants, tout en permettant aux enfants d’avoir accès à  un environnement propice à  leur apprentissage.

« C’est la réalisation dont je suis le plus fier. Je crois sincèrement qu’elle permettra de faire une différence dans la vie de millions d’enfants. Je crois fermement que l’innovation a le potentiel de rendre le monde meilleur et nous avons le devoir de faire mieux, pour chaque enfant. N’est-ce pas Einstein qui disait, la folie c’est de faire toujours la même chose et de s’attendre à  un résultat différent» a ajouté le Dr. Kampo, comme l’indique une note de l’institution.

Parmi d’autres réalisations des dernières années, UNICEF a récemment soutenu le gouvernement dans le cadre d’une opération spéciale d’enregistrement de naissances qui a permis à  plus de 600,000 enfants du primaire d’obtenir un extrait d’acte de naissance.

Les centres hospitaliers du pays ont également été équipés d’un ballonnet intra-utérin (UBT) pour prévenir les hémorragies et réduire le nombre de décès des mamans à  l’accouchement. Un moyen efficace et peu coûteux pour réduire le taux de mortalité maternel. Monsieur Kampo s’est également engagé personnellement pour donner une voix aux jeunes de Côte d’Ivoire via U-Report, une plateforme sociale qui comporte aujourd’hui plus de 645,000 membres et qui donne la possibilité aux jeunes de s’exprimer et de prendre action pour un changement positif dans leur communauté. Enfin, cette année, UNICEF Côte d’Ivoire a également nommé sa toute première ambassadrice nationale, la rappeuse NASH.

« Au cours de ces trois années en Côte d’Ivoire, j’ai eu le privilège de travailler avec une équipe dédiée qui se bat tous les jours pour les droits des enfants. J’ai également eu la chance d’avoir une relation de travail exceptionnelle avec le gouvernement Ivoirien pour faire avancer la cause des enfants de Côte d’Ivoire. C’est avec un pincement au cœur que je pars. Je me suis vraiment senti chez moi ici en Côte d’Ivoire, mais je suis confiant que toute l’équipe continuera le travail que nous avons commencé » a indiqué Dr. Aboubacar Kampo, Représentant de l’UNICEF en Côte d’Ivoire.

Aboubacar Kampo sera remplacé en septembre prochain par Marc Vincent. M. Vincent est d’origine Canadienne et est actuellement Directeur du choléra et des finances innovantes auprès de l’envoyé spécial pour le Bureau de Nations Unies en Haïti.


Enfin, pour son départ, il a tenu ce jour à  faire ses adieux et présenter ses remerciements à  la Première Dame, Dominique Ouattara, qui l'a reçu en audience en sa résidence de Cocody.


Donatien Kautcha, Abidjan
 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Attaquer frontalement les USA est-elle une bonne stratégie pour Guillaume Soro?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: Le métro d'Abidjan, une dépense "utile"?
 
2821
Oui
64%  
 
1502
Non
34%  
 
115
Sans Avis
3%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement