Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Après la concertation sur l'enseignement supérieur, un collaborateur de Mabri accusé de vouloir modifier la résolution sur la bonne gouvernance
 

Côte d'Ivoire : Après la concertation sur l'enseignement supérieur, un collaborateur de Mabri accusé de vouloir modifier la résolution sur la bonne gouvernance

 
 
 
 6331 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 9 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - samedi 29 juin 2019 - 11:08

Mabri


©koaci.com - Samedi 29 Juin 2019 - La concertation nationale sur l’enseignement supérieur et la recherche scientifique s'est tenue les 17 et 18 juin derniers à  Abidjan du Premier Ministre, Amadou Gon Coulibaly.


Selon la Coordination Nationale des Enseignants et Chercheurs (CNEC), la question de la bonne gouvernance dans les universités publiques a été évoquée lors des travaux.


Et conformément au séminaire de mai 2018 avec l’ex ministre du département Ly Ramata, c’est l’appel à  candidature qui aurait été retenu en commission. Quant aux autres postes à  pouvoir, les élections ont été privilégiées.


 
Mais à  en croire le syndicat, l’inspecteur général de l’enseignement supérieur s’emploierait pour modifier cette résolution afin de privilégier celle de la nomination.


« En plénière, le président de la commission M. Gourène Germain qui tente modifier la résolution de l’appel à  candidature afin de privilégier les nominations », a révélé Dr N’Guessan Kouamé lors d’un entretien accordé à  KOACI, avant d’interpeller le ministre Albert Mabri Toikeusse.


« Nous attirons l’attention du ministre Mabri pour que l’appel à  candidature soit maintenu. Parce que nous avons compris qu’en voulant maintenir le principe des nominations comme mode de gouvernance, ses collaborateurs optent pour leur propre carte. »


Il est a souligner, toujours selon la CNEC, que la revalorisation des indemnités de logement et la valorisation du salaire lié au system LMD (Prime d’encadrement académique) ont été retenues en plénières lors de la concertation nationale. 


Le secrétaire général de la CNEC remercie le ministre Mabri pour la tenue de cette concertation nationale tant attendue, félicite tous ses camarades ayant participé activement aux travaux et espère que les résolutions seront appliquée pour le bon fonctionnement des universités publiques de Côte d’Ivoire.


Donatien Kautcha, Abidjan


 
 
  Par Koaci
 
 
 

A LIRE AUSSI

Politique
 
RDC : Vital Kamerhe, directeur de cabinet du Président placé en détent...
 
 
RDC : Vital Kamerhe, directeur de cabinet du Président placé en détention provisoire à la prison de Makala
Politique
 
Côte d'Ivoire : Nominations au Café-Cacao, HACA, ANP, SNDI, et inter-p...
 
 
Côte d'Ivoire : Nominations au Café-Cacao, HACA, ANP, SNDI, et inter-profession des banques et assurances
Liberia :  Weah décrète l'Etat d'urgence pour 3 semaines renouvelables
Politique
Liberia : Weah décrète l'Etat d'urgence pour 3 semaines renouvel...
Libéria il y a 4 heures
 
Côte d'Ivoire : Coronavirus, Ouattara rend hommage à Aka Aouélé, le Ministre « au four et au moulin » et aux acteurs impliqués
Politique
Côte d'Ivoire : Coronavirus, Ouattara rend hommage à Aka Aouélé,...
Côte d'Ivoire il y a 4 heures
 
Soudan : Dons de l'Arabie Saoudite, la condamnation d' Omar El Béchir confirmée en appel
Politique
Soudan : Dons de l'Arabie Saoudite, la condamnation d' Omar El Bé...
Soudan il y a 4 heures
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Après la concertation sur l'enseignement supérieur, un collaborateur de Mabri accusé de vouloir modifier la résolution sur la bonne gouvernance
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Ziegler
Vous ne donnez pas 5 FCFA dans le budget des universités et c'est vous qui voulez décider à  la place du principal bailleur de fonds qui est l'état. Sous Gbagbo, il y a eu élection (qui est plus qu'un appel à  candidature). Qu'est que cela a donné? Le candidat du FPI Pr AKE N'GBO qui n'avait pas déposé son dossier de candidature jusqu'à  la date limite a été admis à  participer à  cette élection. Cela a été imposé à  l'UFHB, par le pouvoir d'alors. Bien que forclos, sa candidature a été acceptée, les moyens dégagés par l'état pour faire venir toutes les personnalités extérieures qui ont droit de vote. Comme quoi, que ce soit une élection, un appel à  candidature ou tout autre chose, aucun pouvoir (que ce soit PDCI, FPI, RDR, RHDP) ne livrera les Universités à  ses adversaires. Prenez le pour dit.
 
 il y a 9 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : En raison du contexte social, les guéris du Coronavirus ont-ils raison de rester dans l'anonymat?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Covid-19, les scènes de saccage à Yopougon Toit Rouge, vous désolent-...
 
2122
Oui
78%  
 
590
Non
22%  
 
16
Sans Avis
1%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement