Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : CEI, le projet de loi portant recomposition adopté par 24 députés de la CAGI sur 36 présents
 

Côte d'Ivoire : CEI, le projet de loi portant recomposition adopté par 24 députés de la CAGI sur 36 présents

 
 
 
 9830 Vues
 
  6 Commentaire(s)
 
 Il y a 3 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 18 juillet 2019 - 20:11

© koaci.com —Jeudi 18 juillet 2019 —La Commission des Affaires Générales et Institutionnelles ( CAGI ) de l’Assemblée nationale a examiné en plénière, le projet de loi portant recomposition de la Commission électorale indépendante ( CEI ). 


36 membres sur les 42 que compte cette Commission ont répondu favorablement à  l’appel de leur président. Même l’opposition parlementaire abonnée absente à  certaines séances a pris part à  la rencontre du jour.


En dépit de sa présence et son refus de ne pas prendre en considération, l’exposé des motifs du projet de loi soumis à  examen, il a été adopté à  la fin des travaux.


Les députés membres des groupes parlementaires PDCI-RDA, RASSEMBLEMENT et VOX POPULI, n’ont pas pu empêcher l’adoption du projet de loi portant recomposition de la CEI puisque minoritaires au sein de cette Commission.


24 députés ont voté oui et 16 non, ce qui fait un total de 40 votants sur 36 députés présents à  l’hémicycle.


Cette situation a été dénoncée par les groupes parlementaires de l’opposition, puisque arithmétiquement, le nombre de votants étant de 40 est élevé au nombre des députés présents qui est de 36.


Il faut souligner que sur les 40 votants 8 ont voté par procuration dont 5 pour le RHDP et 3 pour le PDCI-RDA et VOX POPULI. 


Par ailleurs, avant d’arriver au vote, il faut mentionner que l’on a eu droit à  des débats houleux entre les émissaires du Gouvernement, les ministres de l’Intérieur et de la sécurité et de la Justice, les députés des groupes parlementaires de l’opposition et parfois ceux du RHDP. 


Dès l’entame des travaux, dans leur différente déclaration, les Groupes parlementaires PDCI-RDA, RASSEMBLEMENT et VOX POPULI avaient demandé à  l’unanimité le retrait purement et simplement de ce projet de loi, car ils n’auraient pas été associés aux discussions. 


Ils avaient également dénoncé le viol des textes de lois internationales par le pouvoir en place. 

Toutes les préoccupations des groupes parlementaires de l’opposition ont été rejetées par Sidiki Diakité et Sansan Kambilé qui ont apporté des éclaircissements là  où il fallait.


Cette recomposition de la CEI est une exigence de la Cour africaine des droits de l’homme et des peuples. 


 
Le Garde des Sceaux, ministre de la Justice, Sansan Kambilé en réponse aux boycotts des discussions par l’opposition a été clair.


«Le 4 mai 2018, l’Etat de Côte d’Ivoire a saisi la Cour africaine des droits de l’homme et des peuples. Elle a été claire en disant que c’est à  l’Etat de mettre en œuvre ses recommandations, » a déclaré le ministre de la Justice. 


Considérant le débat de l’opposition puérile, Sansan Kambilé a précisé que c’est à  la Cour de juger le travail fait par les autorités ivoiriennes et non les députés de l’opposition. 


Il a souligné dans son commentaire que l’arrêt de la Cour Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples auquel l’opposition se réfère n’a pas dit à  l’Etat de s’entretenir avec les uns et les autres.


«C’est la Cour qui doit dire que le travail n’est pas cohérent. Nous sommes en adéquation et en cohérence avec ce qui a été demandé par la Cour, »a expliqué le ministre de la Justice pour mettre fin au débat sur la participation ou non de l’opposition aux débats sur la CEI qui se sont déroulés du 21 janvier au 26 Juin 2019.


Par ailleurs la nouvelle CEI comprend 15 membres pour la Commission centrale, 7 pour le bureau et 7 pour chacune des commissions locales. 


L’opposition parlementaire a dénoncé un déséquilibre car dans la répartition le parti au pouvoir aurait la majorité. 


«Le Gouvernement n’a rien inventé, il a pris en compte les résultats des travaux menés sur six mois durant. Il a respecté le rééquilibrage. Sur les 15 membres, 5 appartiennent au RHDP. Tous les membres ont voix délibérative, » a déclaré le ministre de l’Intérieur et de la sécurité.


Considérant que la volonté de tous les acteurs est de voir des élections apaisées en 2020 et face à  l’inquiétude de l’opposition, Sidiki Diakité l’a rassuré que les élections ne se gagnent pas à  la Commission électorale indépendante. 


 
«Les élections se gagnent dans les bureaux de vote, la composition de la Commission centrale n’est pas en cause dans l’échec d’un candidat. On parle sans savoir comment fonctionne la CEI, » a-t-il mentionné. 


Rappelant que les discussions ont été inclusives, Sidiki Diakité estime que l’opposition doit s’en prendre à  elle-même. 


«Certains sont restés sur les préalables et n’on pas pris part aux discussions . Sept groupements politiques sur neuf conviés étaient présents. 

Nous venons défendre ce qui est sorti des échanges qui reflète la volonté des politiques et la société civile. » a conclu M. Diakité. 




Wassimagnon





 
 
  Par Koaci
 
 
 

A LIRE AUSSI

Politique
 
Tunisie: Kaïs Saïed officiellement Président
 
 
Tunisie:    Kaïs Saïed  officiellement Président
Politique
 
Afrique du Sud: Le chef du principal parti de l'opposition Mmusi Maima...
 
 
Afrique du Sud: Le chef du principal parti de l'opposition Mmusi Maimane abandonne ses fonctions
Côte d'Ivoire: Blé poursuivi pour «crimes contre prisonniers de guerre », l'audience reportée au mercredi prochain, les explications de son avocat
Abonnés
Côte d'Ivoire: Blé poursuivi pour «crimes contre prisonniers de g...
Côte d'Ivoire il y a 7 heures
 
Guinée: Près de 400 femmes  dans les rues pour s'opposer à un 3 ème mandat d'Alpha Condé
Politique
Guinée: Près de 400 femmes dans les rues pour s'opposer à un 3 è...
Guinée il y a 8 heures
 
Cameroun: L'armée dément la mort du gouverneur du Nord-ouest dans une embuscade sécessionniste
Politique
Cameroun: L'armée dément la mort du gouverneur du Nord-ouest dans...
Cameroun il y a 11 heures
 
 
 
 
  6 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : CEI, le projet de loi portant recomposition adopté par 24 députés de la CAGI sur 36 présents
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Peace101
Yeahhhhh.... On avance... Les vauriens haineux et aigris de cette opposition de shithole croit que leurs caprices vont freiner notre beau pays... Bon boycottez 2020 si vous n'êtes pas satisfaits... On avance... Et dire que cette CEI est la okus equilibrée qui n'est jamais existé dans notre pays... 👉👉👉👉👉
 
 il y a 3 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
FerDeLance
Les CEI flottante ne font pas gagner d'élection ? Hummm. Affaire. On a vu plateau, port Bouet bassam hein!
 
 il y a 3 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Peace101
Entre nous mes frères et soeurs Ivoiriens et Ivoiriennes, c'est incompréhensible cet obstructionisme dont fait preuve cette opposition aigrie et haineuse. Depuis des années lumières on vote par procuration au Parlement même aux USA et en France par example... Et soudainement aujourd'hui, ces opposantes pleurnicheuses sorcières s'en plaignent comme si c'est une nouvelle pratique inventée par le RHDP...Voyons, soyons sérieux .... Prenons le peuple au sérieux tout de même... Que des foireuses pleureuses... On avance...
 
 il y a 3 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Ubiquismus
Je cite: "Yeahhhhh.... On avance... Les vauriens haineux et aigris de cette opposition de shithole croit que leurs caprices vont freiner notre beau pays... Bon boycottez 2020 si vous n'êtes pas satisfaits... On avance... Et dire que cette CEI est la okus equilibrée qui n'est jamais existé dans notre pays..." @peace101, Je connais un laboratoire qui vend et implante des cerveaux neufs. Tu en as besoin et cela te rendra service...
 
 il y a 3 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
tomas
l'option de la chaise vide n'a jamais été profitable .cette opposition en réalité comptait sur un mouvement de soulèvement populaire pour affaiblir le pouvoir ou à  le contraindre à  accepter ses recommandations or cette opposition oublie que les ivoiriens qui ont vus la guerre et ses dégà¢ts ne sont plus prêts a vivre une telle aventure.comment le pdci qui se dit un parti de PAIX , DE TOLÉRANCE , PEUT REFUSER UN DIALOGUE? Ce parti oublie que lorsqu'il était aux affaires les élections étaient gérées par le ministère de l’intérieur. le pdci a toujours refusé la création d'une CEI .et pourquoi cette cei tant décriée aujourd'hui par ce parti n'a pas été décrié quand le pdci faisait parti de la coalition rhdp or en ce moment la cour avait donné son verdict mais le pdci n'a jamais rien dit puisque cela n’enrageait. quand au FPI ce parti aime bien ce slogan "asseyons et discutons " mais vous pratiquez la chaise vide au moment de prendre part aux discussions .pourquoi cette politique de la chaise vide et après c'est pour courir dans les chancelleries pour menacer le régime ? prendre toujours la communauté nationale et internationale à  témoins pour justifier les futures désordres alors que par votre refus de dialogue par des préalables la loi s'impose à  vous.comme si les plus intelligents se trouvent dans l’opposition.aujourd'hui vous pdci vous cataloguez les parti d’opposition de vraies et de fausses.
 
 il y a 3 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Peace101
Afakaya @ubis_cancres.. Moi je connais des sites en CIV où ta pondeuse maternelle peut se faire enculer par des chiens galeux errants... Pigé ? Aussi, dis-moi vous les bétés et assimilés frontistes sauvages avez boycotté penndant des années avec quels résultats ? Imbécile... On avance...
 
 il y a 3 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Le pays classé au top du classement Trade20 Index de Standard Chartered, conséquence concrète de la politique d'Alassane Ouattara?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: Les médias d'Etat français interrogent Soro sur la mort de IB et sur l...
 
2132
Oui
69%  
 
845
Non
27%  
 
125
Sans Avis
4%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement