Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Le chef du  gouvernement reconnait que l'emploi des jeunes reste un problème crucial et veut accompagner les créateurs d'entreprises
 

Côte d'Ivoire : Le chef du gouvernement reconnait que l'emploi des jeunes reste un problème crucial et veut accompagner les créateurs d'entreprises

 
 
 
 3622 Vues
 
  7 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 ans
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 22 août 2019 - 15:39

Loto le jeu favori des jeunes sans emploi


Au-delà des discours politiques, le chômage des jeunes est une réalité en Côte d’Ivoire. Conscient de ce fait, le gouvernement veut prendre le taureau par les cornes.


Dans un « Tweet » ce jeudi, Amadou Gon Coulibaly, reconnait que l’emploi des jeunes reste un problème crucial en Côte d’Ivoire.


 

Pour y remédier, il annonce que son gouvernement veut soutenir l’entrepreneuriat en accompagnant financièrement les créateurs d’entreprises.


« L’emploi des jeunes reste un problème crucial en Côte d’Ivoire », a-t-il reconnu, avant d’annoncer. « Mon gouvernement veut soutenir l’entrepreneuriat en accompagnant financièrement les créateurs d’entreprises les créateurs d’entreprises, et de révéler. « Cette mesure touchera plus de 55.000 jeunes. »


Donatien Kautcha, Abidjan


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  7 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Le chef du gouvernement reconnait que l'emploi des jeunes reste un problème crucial et veut accompagner les créateurs d'entreprises
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Ouquanqui
C'est pas aujourd'hui qu'on a commencé a enttendre ça. Il est temp de joindre l'acte à la parole.
 
 il y a 2 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Ouquanqui
Vous etes tous des milionnaires qui n'ont jamais gouté à la pauvreté. C est pourquoi malgré tous ça vous dit pas grand chose.
 
 il y a 2 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
dramani
Ahiiiii !?? 2% de taux de chômage dans ce pays, quasiment le plein emploi à faire pâlir de jalousie les grandes puissances, avec des voyants tous au vert mais, «l'emploi des jeunes (qui constituent la majorité de la population) reste un problème crucial»!!?? visiblement, le piètre phd économie et en «bitiume fondant», ment à ses moutons ou rien et sauvages assimilés du rdr. Au fait, il faut que je sonne SKG pour en savoir plus sur son concept de croissance économique «fla-fla» qui a mis en émoi les SMD&SA.
 
 il y a 2 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Peace101
En effet, il faut que le secteur privé prenne la relève. Nous en Afrique sommes toujours dans la mentalité des années d'indépendance où on doit être embauché par l'état quand on sort des écoles ou centres de formation. Nous devons apprendre à créer nos propres entreprises aussi et encourager le privé de l'autre coté à embaucher. C'est en cela que le gouvernement doit continuer ses efforts pour un secteur privé plus dynamique et flexible dans les embauches... Dans les pays à chommage modéré c'est bien ce qui se passe. On observe et on avance...
 
 il y a 2 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Kloklodeh
du blabla, pendant qu'un de tes ministres menteurs donnait un taux de chômage en dessous de 10%, tu viens pleurer devant les gens. c'est quoi ca? 2020
 
 il y a 2 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
KROPEDALE
Incohérences totales. Mytho and Cie
 
 il y a 2 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
VALUED@MI
Le génie de la créativité entrepreneuriale provient d'une bonne formation académique sur le fond d'une grande et très bonnes orientations selon les capacités naturelles. Il faut le dire très clairement, la formation en Cote d'Ivoire est caduque. Elle n'a pas changée depuis les temps coloniaux. L’administration publique ne peut plus assurer l'avenir des jeunes diplômés. Elle même en perte de vitesse avec ses vielles habitudes... Pour notre développement, il faut que nos dirigeants acceptent de se sacrifier pour la génération futur au lieux d'assister le contraire.. pauvre Afrique, pauvre Cote d'Ivoire!!!!
 
 il y a 2 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement