Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire: 2020, à Abidjan, acteurs du pouvoir, de l'opposition et de la société civile échangent sur la question du financement des campagnes électorales
 

Côte d'Ivoire: 2020, à Abidjan, acteurs du pouvoir, de l'opposition et de la société civile échangent sur la question du financement des campagnes électorales

 
 
 
 1354 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 26 août 2019 - 10:23

Les membres du panel de discussion à Cocody (Ph KOACI)


Le financement des campagnes électorales en Côte d’Ivoire était au centre d’un panel à Cocody  qui a réuni autour d’une même table des responsables des partis politiques et de la société civile ivoirienne. 

Comme constaté sur place par KOACI, ce panel initié par le Réseau ivoirien des Leaders (RIL) en collaboration avec la Fondation Friedrich Ebert Stiftung, avait pour objectif entre autre de comprendre le cadre légal et institutionnel  et les sources du financement des campagnes électorales  en Côte d’Ivoire, a expliqué d’entrée M. Alcide Kouamé Yao président du RIL. Il a plaidé pour la modernisation des instruments juridiques de financement des campagnes électorales.  


Cette rencontre qui s’est déroulée le samedi dernier a enregistré la participation de  M. Issiaka Sangaré secrétaire général de la branche du FPI que dirige Affi, l’honorable Marius Konan Kouadio député PDCI-RDA d’Attiégouakro , Doumbia Brahima qui représentait le parti au pouvoir RHDP et Dr Christophe de la CIVIS (société civile ). 


Le représentant du PDCI-RDA a soutenu  que les campagnes électorales sont mal financées, car non seulement l’origine des fonds sont méconnus mais il n’existe pas de cadre légal approprié à part la loi de 2004 qui ne prend qu’en compte le financement des campagnes présidentielles.


 

Aussi le Député  Marius Konan propose-t-il la mise en place d’un nouveau cadre législatif et d’une Commission nationale des comptes de campagnes comme en France, structure indépendante qui sera chargée de contrôler le financement  des activités politiques en Côte d’Ivoire.


«Nous pensons que le financement des campagnes électorales doit être encadré par des normes beaucoup plus appropriées, jusqu’à ce jour c’est une petite loi de 2004 qui ne parle que de l’élection présidentielle, alors qu’il y a différentes élections.», a déclaré le Député Marius Konan. 


M. Issiaka Sangaré pour sa part a plaidé pour que un grand nombre de partis politiques bénéficie du financement et  souhaite que ces fonds soient revus à la hausse, car pour lui la somme de 100 millions de FCFA alloué  par l’Etat aux partis politiques est  insignifiante   au regard des dépenses effectués par les partis politiques lors des campagnes

Il a déploré le fait que la loi selon laquelle les partis politiques doivent bénéficier de 1 /1000è du budget de l’Etat n’est pas appliquée. 


Le représentant du RHDP a souhaité qu’il y ait une transparence dans le financement des campagnes et la révision à la hausse des cautions payés par les candidats aux élections présidentielles.  


Jean Chresus  


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Le pays classé au top du classement Trade20 Index de Standard Chartered, conséquence concrète de la politique d'Alassane Ouattara?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: Les médias d'Etat français interrogent Soro sur la mort de IB et sur l...
 
2132
Oui
69%  
 
845
Non
27%  
 
125
Sans Avis
4%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement