Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire: Des policiers à la retraite réclament leurs épargnes du FPPN, remue-ménage musclé devant le ministère de l'Intérieur et de la sécurité
 

Côte d'Ivoire: Des policiers à la retraite réclament leurs épargnes du FPPN, remue-ménage musclé devant le ministère de l'Intérieur et de la sécurité

 
 
 
 6643 Vues
 
  2 Commentaire(s)
 
 Il y a 3 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 27 août 2019 - 16:58

Mardi à Abidjan (ph KOACI)


Créé le 27 Juillet 2000, le Fonds de prévoyance de la police nationale (FPPN) est un organe privé qui a pour rôle d’assurer la couverture médicale et l’allocation du policier en activité et ses ayants droits.


Cliquez pour agrandir l'image  
 


A cet effet, une ponction obligatoire mensuelle fixe et à fonds perdu est faite depuis le salaire de base selon les différents corps de la Police nationale, Sous-officiers, Officiers et Commissaires.


Suite à une très large sensibilisation, le plan épargne plus (PEP) a été créé suivant les dispositions de l’article 33 du règlement intérieur du Fonds de prévoyance de la police nationale.


Il y eu un grand engouement pour ce produit facultatif dont les montants des cotisations et les termes des échéances sont à l’appréciation du souscripteur. Malheureusement depuis 2014, jusqu’à ce jour, le Fonds de prévoyance de la police nationale fait des difficultés pour reverser les cotisations dues à ses adhérents.


Les fonctionnaires de la police à la retraite des années 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018 n’ont pas encore reçu leurs épargnes.


Réunis au sein d’un Collectif, ils ont à travers plusieurs courriers exprimé leurs indignations et frustrations aux autorités compétentes, aux religieux, aux rois et chefs et mêmes à certaines chancelleries.


Toutes les démarches initiées ça et là, sont restées vaines. Afin d’éviter le désordre, descente dans les rues et être taxés de tous les maux, des membres du Collectif se sont rendus aujourd’hui au ministère de l’Intérieur et de la sécurité pour rencontrer le ministre, Sidiki Diakité.


 

Le ministre absent, leurs porte-parole au nombre de trois ont été reçus par le Général Cissé, Directeur de cabinet de la sécurité.


Au sortir de cette rencontre qui a duré environ 45 minutes, le Capitaine Goha Mathieu, membre de la délégation des porte-parole a confié à KOACI que le Directeur de cabinet les a rassuré que le ministre est saisi de leur dossier.


Le Général Cissé leur aurait annoncé que le ministre les recevra entre le mardi ou le mercredi et l’heure de la rencontre sera déterminée par lui, dans les prochaines jours.


Selon le Capitaine Goha Mathieu, le représentant du ministre de l’Intérieur et de la sécurité a révélé que la rencontre entre les deux parties s’articulera autour du programme de paiement des cotisations des adhérents.


Ce sont plus 50 policiers à la retraite membre du Collectif, malades ou bien portant accompagnés, des veuves de leurs camarades décédés et des orphelins qui se sont regroupés dans la cour du ministère de l’Intérieur et de la sécurité comme constaté sur place par KOACI.


Avant que leurs porte-parole ne soient reçus par le Directeur de cabinet de la sécurité, tous les retraités présents ont été mis dehors par des éléments de la police sous les ordres du Lieutenant N’Guessan chargé de la sécurité.


Une fois hors du ministère, les membres du collectif ont fait le pied de grue sous les arbres en face du ministère. Ils seront éconduits par des éléments du Groupement d’interventions mobile (GMI).


 

Le Commandant de cette unité de la police, le Commissaire Assi Adépo a brutalisé certains de ses aînés qui refusaient de quitter les lieux et se mettre de l’autre côté de la voie.


Cliquez pour agrandir l'image  
 


En définitif, tout est rentré dans l’ordre et les dizaines de policiers à la retraite qui courent après leurs cotisations du Fonds sont allés se regroupés non loin de la clôture de la cathédrale en face du ministère.


Ce sont environ 300 policiers à la retraite qui sont dans cette situation et ils réclament plus de 2 milliards de FCFA. Selon leur porte-parole, leurs épargnes sont comprises entre 6 et 20 millions et elles ont été réalisés, sur une période de 14 ans.


Par ailleurs, en plus des policiers retraités, certains de leurs camarades encore en activité et en fin de contrat depuis 2014 sont également concernés par cette situation.


Cliquez pour agrandir l'image  
 


Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 

A LIRE AUSSI

Société
 
Côte d'Ivoire: Un faux gendarme récidiviste interpellé dans la région...
 
 
Côte d'Ivoire: Un faux gendarme récidiviste interpellé dans la région d'Aboisso
Société
 
Côte d'Ivoire: Intronisé en décembre 2018, Nanan Djombo Valentin nouve...
 
 
Côte d'Ivoire: Intronisé en décembre 2018, Nanan Djombo Valentin nouveau chef du village d'Attiekoi a officiellement pris fonction
Côte d'Ivoire: Echanges de tirs entre des braqueurs d'un magasin et des éléments du CCDO, un malfrat tué
Société
Côte d'Ivoire: Echanges de tirs entre des braqueurs d'un magasin...
Côte d'Ivoire il y a 6 heures
 
Kenya: Huit morts au moins  dans une attaque contre un bus dans le nord -est
Société
Kenya: Huit morts au moins dans une attaque contre un bus dans l...
Kenya il y a 22 heures
 
Nigeria: Réaction du gouvernement après l'attaque du ministre Amaechi en Espagne
Société
Nigeria: Réaction du gouvernement après l'attaque du ministre Ama...
Nigeria il y a 23 heures
 
 
 
 
  2 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire: Des policiers à la retraite réclament leurs épargnes du FPPN, remue-ménage musclé devant le ministère de l'Intérieur et de la sécurité
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
kooz
C'est la symbole de la Super Corruption en Côte d'Ivoire, quelque soit le régime..........Il ne devrait même pas y avoir la MOINDRE HÉSITATION pour payer cet argent............ C'est une cotisation qui DOIT te revenir à la fin de ta cotisation........ce n'est pas l’assurance à fond perdu.............. Allez y voir les biens immobiliers de tous ceux qui gèrent ce fond, y compris les ministres, DG et autres de la police.............Pauvre Côte d'Ivoire
 
 il y a 3 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Symbioz
Pffffffffffff... voilà ce qui arrive quand on confie son argent au rdr... les Diakité, cissé et autres... chers pauvres retraités votre argent a servi à payer pains huiles sardines des badauds pour les manifestations de soutien à dao... quand toutes les ONG internationales parlent de corruption du régime des dioula.. voilà ça qui est là... pitiance.. vivement 2020 pour mettre dehors ces gens là.. CI yako hein..!!!
 
 il y a 3 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Burkina Faso: Des attaques soit disant terroristes jamais revendiquées, soupçonnez vous le camp Compaoré ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: Expulsée et non poursuivie en justice, l'activiste Nathalie Yamb a-t-e...
 
1771
Oui
58%  
 
1142
Non
37%  
 
136
Sans Avis
4%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement