Côte d'Ivoire Economie
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire :   Boulevard Nangui Abrogoua, 400 mille FCFA de pertes de recettes par jour et 39 millions de FCFA versés aux 350 agents de la Police municipale
 

Côte d'Ivoire : Boulevard Nangui Abrogoua, 400 mille FCFA de pertes de recettes par jour et 39 millions de FCFA versés aux 350 agents de la Police municipale

 
 
 
 6897 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 28 août 2019 - 11:08

Police municipale mardi à Adjamé (ph KOACI)


Depuis le lundi 26 Août 2019, il n’y a plus de commerçants installés de façon anarchique sur le Boulevard Nangui Abrogoua d’Adjamé.


Le maire de la commune a débarrassé cette artère de ces opérateurs économiques qui l’encombraient avec leurs marchandises, grâce à une opération qu’il a lui-même menée dans la nuit de dimanche à lundi avec 350 jeunes de la police municipale recrutés et formés pour la circonstance.


Au cours d’un entretien accordé à KOACI, le maire Farikou Soumahoro a reconnu que le suivi de cette opération de déguerpissement nécessite beaucoup de moyens et a néanmoins déploré le fait que certains bénéficiaires n’ont pas appuyé la municipalité pour sa réussite. 


Selon le maire, cette opération est très coûteuse puisque la mairie doit payer les jeunes de la police municipale, parce qu’ils ne sont pas pris dans le budget communal, puisque le cadre organique interdit l’embauche de 350 personnes.


«Leurs perdiems coûtent à la mairie 39 millions de FCFA par mois, alors que cette opération doit s’étendre sur trois mois pour que, toutes les personnes qui étaient installées sur le Boulevard Nangui Abrogoua perdent cette habitude, » a expliqué le maire.


Même si le suivi de l’opération nécessite des moyens, le maire soutient qu’il se battra pour débarrasser définitivement le Boulevard Nangui Abrogoua des commerçants installés de façon anarchique.


Pour réussir sa mission, Farikou Soumahoro a annoncé qu’il a déployé les 350 agents de la Police municipale sur le Boulevard pour empêcher les commerçants de se réinstaller.


«J’ai donné le coup d’envoi en restant sur le terrain de l’opération le dimanche dernier de 19 heures jusqu’au lendemain à 9 heures. Nous avons travaillé la nuit parce que, nous avons enlevé les tables et parasols sur le Boulevard Nangui Abrogoua pour empêcher les commerçants de venir s’installer le lendemain, »a-t-il rappelé.


 

Long de 1,5 Km, le Boulevard Nangui Abrogoua a été divisé en 5 zones. M. Soumahoro a révélé que dans chaque zone, cinquante jeunes sont installés de part et d’autre à droite comme à gauche sur tout le long de la voie pour empêcher les commerçants de se réinstaller.


Cliquez pour agrandir l'image  
 


L’opération de déguerpissement des commerçants sur le Boulevard n’est pas sans conséquence pour la mairie. Le premier magistrat a affirmé que le manque à gagner est énorme.


«Il y a un manque à gagner énorme au niveau de la mairie, car elle perd une recette de 400 mille FCFA par jour sur le Boulevard Nangui Abrogoua, selon le Régisseur. Mais comme nous travaillons pour une fluidité du Boulevard, il s’agit de l’assainir et mettre fin au désordre, car des commerçants étaient installés sur la voie et empêchaient la libre circulation des personnes et des automobilistes,» a précisé le maire.


Président de la Fédération des acteurs du commerce de Côte d’Ivoire ( FENACCI) et maire depuis bientôt huit mois, Farikou Soumahoro a indiqué qu’avant le lancement de l’opération, il a sensibilisé, informé et discuté avec l’ensemble des commerçants en vue de leur expliquer le bien fondé de leur départ.


«Nous avons depuis le mois de mars adressé des mises en demeure aux commerçants concernés. A travers les réunions de sensibilisation, nous leur avons rassuré que nous ne venons pas uniquement que pour les chasser, mais nous venons mettre de l’ordre sur le Boulevard Nangui Abrogoua, » a mentionné M. Soumahoro.


Reconnaissant avoir mis fin à l’activité de certains commerçants qui se « débrouillaient » sur le Boulevard Nangui Abrogoua, le maire d’Adjamé sollicite l’Etat afin qu’une partie du site de la nouvelle Gare interurbaine d’Abidjan ( GRIA ) soit cédée à la municipalité pour le recasement des déguerpis.


«Depuis 2013, le Président de la République a fait la pose de la première et la gare n’a pas encore vu le jour. Nous avons souhaité qu’on nous donne provisoirement une partie du site pour qu’on puisse installer les commerçants que nous allons déguerpir. S’agissant des commerçants déguerpis, nous cherchons les moyens pour les installer sur d’autres sites puis que ce sont des personnes qui ont payé des taxes pendant des décennies à la commune. Il est de notre devoir de trouver des sites de recasement pour ces commerçants, » a ajouté le maire.


 

Comme indiqué hier dans un premier article concernant le déguerpissement des commerçants sur le Boulevard Nangui Abrogoua, l’opération s’est faite sans la présence de la force régalienne.


Selon le maire cela est fait à dessein car la mairie devait par jour et par policier payer la somme de 10 mille FCFA.


«Nous donnons entre 2000 et 2500 par jour à chaque agent de la police municipale déployé sur le Boulevard Nangui Abrogoua et le repas est pris en compte par la mairie, »a-t-il relevé.


Le suivi de l’opération va s’étendre sur trois mois. Le maire rassure les 350 jeunes recrutés qu’ils pourraient être affectés à d’autres tâches à la fin du contrat.


«Après les trois mois, nous allons voir si ces jeunes peuvent être utilisés comme des journaliers à la mairie vue que l’effectif de la police municipale à la mairie d’Adjamé est de 60 personnes. Certains seront employés comme des brigadiers de la salubrité, d’autres des pompiers civils et nous allons les déployer dans les différents marchés de la commune afin qu’ils interviennent en cas d’incendie, » a conclu, M. Soumahoro.


Wassimagnon



 
 
  Par Koaci
 
 
 

A LIRE AUSSI

Economie
 
Côte d'Ivoire: Hien Yacouba fonde beaucoup d'espoir sur Philippe Légré...
 
 
Côte d'Ivoire: Hien Yacouba fonde beaucoup d'espoir sur Philippe Légré pour l'aboutissement des dossiers relatifs aux projets de développement du Port
Economie
 
Côte d'Ivoire: Pour «soucis technique», un vol Air France une nouvelle...
 
 
Côte d'Ivoire: Pour «soucis technique», un vol Air France une nouvelle fois annulé
Côte d'Ivoire : Les bailleurs  de Fonds « promettent » 2500 milliards FCFA pour le projet touristique  « Sublime Côte d'Ivoire »
Economie
Côte d'Ivoire : Les bailleurs de Fonds « promettent » 2500 milli...
Côte d'Ivoire il y a 1 jour
 
Côte d'Ivoire: Téléphonie mobile, ce que pèsent Orange, MTN et Moov au second trimestre 2019
Economie
Côte d'Ivoire: Téléphonie mobile, ce que pèsent Orange, MTN et Mo...
Côte d'Ivoire il y a 1 jour
 
Côte d'Ivoire : Campagne 2019, plus de stock d'Anacarde, après une baisse, tout repart à la hausse selon le GIE – GEPPA
Economie
Côte d'Ivoire : Campagne 2019, plus de stock d'Anacarde, après un...
Côte d'Ivoire il y a 1 jour
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Boulevard Nangui Abrogoua, 400 mille FCFA de pertes de recettes par jour et 39 millions de FCFA versés aux 350 agents de la Police municipale
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Labou
Bravo M. Le Maire. Bonne continuation. Mais pour l'occupation occasionnelle du site de la nouvelle gare, c'est une vraie fausse proposition. Car les personnes que vous voulez recaser sur ce site nous comprendront pas demain si l'État leur demande de le quitter pour construire ou à grandir. Trouvez une autre proposition.
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Le pays classé au top du classement Trade20 Index de Standard Chartered, conséquence concrète de la politique d'Alassane Ouattara?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: Les médias d'Etat français interrogent Soro sur la mort de IB et sur l...
 
2132
Oui
69%  
 
845
Non
27%  
 
125
Sans Avis
4%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement