Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Après le meurtre du gendarme, le  CNDH  rappelle au  gouvernement  «les mesures contre l'anarchie dans le transport  se font toujours attendre »
 

Côte d'Ivoire : Après le meurtre du gendarme, le CNDH rappelle au gouvernement «les mesures contre l'anarchie dans le transport se font toujours attendre »

 
 
 
 2736 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 4 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 28 août 2019 - 13:40

Tiekou Koua Anderson


Le secteur du transport en Côte d'Ivoire est, depuis plusieurs années, agité par des acteurs « syndicalistes », communément appelés « Gnambros ».


Ce phénomène se manifeste par la création et le contrôle de gares routières anarchiques où sont commises de graves violations des droits de l’Homme, se traduisant par de nombreuses atteintes au droit à la vie, à l’intégrité physique et la destruction de biens publics et privés.


C’est le cas du Marechal Des Logis (MDL) Tiekou Koua Anderson qui a tué dimanche dernier à la gare dénommée « Lavage » à Yopougon par des individus se réclamant syndicalistes.


 

Le Conseil National des Droits de l’Homme (CNDH) rappelle qu’il a publié un rapport en octobre 2017 appelant l’attention des Autorités sur cette situation inacceptable et récurrente, dans une déclaration transmise à KOACI, et d’ajouter. « Malgré les interpellations du CNDH et la persistance du phénomène, ces mesures se font toujours attendre. »


Le CNDH condamne vivement ce énième acte de violation des Droits de l'Hommes occasionné par les « « Gnambros », qui sévissent impunément aussi bien dans toutes les communes du District Autonome d’Abidjan qu’à l’intérieur du pays. Il invite le Gouvernement et les collectivités territoriales, à prendre toutes les dispositions nécessaires, en vue de lutter contre la corruption dans le secteur du transport et à éradiquer la violence ainsi que le phénomène des « Gnambros » sur l’ensemble du territoire.


Enfin, le CNDH reste activement saisi de cette question préoccupante qui menace la sécurité et la quiétude des populations.


Donatien Kautcha, Abidjan


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement