Ghana Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Ghana : Derniers mots de Junior Agogo
 

Ghana : Derniers mots de Junior Agogo

 
 
 
 3456 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 5 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 29 août 2019 - 11:38

Junior Agogo et le chien objet de sa publication (ph1&2)


Le regretté attaquant des Black Stars du Ghana, Junior Agogo, a certes parti et tourné le dos au monde mais ses écrits, les ultimes, sont restées sur les réseaux sociaux.


Une semaine avant la fin de son parcours terrestre le 22 août 2019 à Londres au Royaume-Uni, Agogo a posté le 14 août 2019, soit une semaine avant son décès, quelques mots sur son compte Instagram.


Le joueur avait partagé la photo d'un chien, évidemment le sien, son animal de compagnie, un chien poilu, avec la légende en anglais « ride or die » entendez littéralement « monter ou mourir ».


 

La légende ou le texte qui a accompagné la photo comporte des émotions de rire, montrant que l'ancienne star du football s'amusait en ce moment-là. Il semble que l'ancienne star du football aimait tellement son chien et s’est référé à ces mots pour le stimuler.


La publication a été faite une semaine avant le décès du joueur et tout porte à croire qu'Agogo s'amusait et n’a pas pensé que la mort était à la porte.


Junior Agogo est décédé le 22 août 2019 à Londres, à l’âge de 40 ans. En 2015, l’international ghanéen avait été victime d’un AVC. Il a mis un terme à sa carrière de joueur de football en 2012.


Mensah correspondant permanent de KOACI au Togo, Nigeria et Ghana


- Joindre la rédaction togolaise de koaci.com à Lomé: (+228) 98 95 28 38 ou koaci.ghana@gmail.com – 



 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Par rapport aux années précédentes, estimez vous que l'armée est mieux gérée?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: Avec ses prises de positions et ses appels à manifester, Monseigneur K...
 
3630
Oui
78%  
 
920
Non
20%  
 
87
Sans Avis
2%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement