Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Face au  « mépris » de la tutelle à leur égard, des agents de la   santé annoncent  des actions après une AG prévue samedi
 

Côte d'Ivoire : Face au « mépris » de la tutelle à leur égard, des agents de la santé annoncent des actions après une AG prévue samedi

 
 
 
 2882 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 05 septembre 2019 - 10:19

Les syndicats membres de la plateforme mercredi Abidjan (Ph KOACI)


Le secteur de la santé pourrait connaitre des perturbations dans les semaines à venir. En effet, et selon les agents , face au « mépris » du  Ministère de tutelle à leur égard, via la plateforme des syndicats, ils ont confié mercredi à KOACI lors d’un entretien à la Maison de la Presse au Plateau, qu’ils entendent  mener des actions afin que toutes leurs revendications soient prises en compte par le gouvernement.


Selon le coordonnateur général de la plateforme composée de six syndicats et regroupant tous les emplois du secteur de la santé, Narcisse Koffi, des discussions ont été entamées avec la tutelle, suite à l’Assemblée générale du 24 juin à Gagnoa.


« Un protocole d’accord a été signé le 29 juin entre les deux parties. Mais aujourd’hui, nous constatons que ce protocole était juste un alibi pour le ministère afin de gagner du temps. La preuve de juin à septembre, aucun de nos points de revendication n’a eu satisfaction », a-t-il indiqué.


Les conditions de travail des agents souvent liées à l’insécurité dont-ils sont victimes dans l’exercice de leur fonction, le manque de motivation financière, l’INFAS qui souffre d’un statut conformément aux normes de ceux des pays de l’UEMOA, la situation des contractuels, sont entre autres les principales revendications des agents.

Alors que la Couverture Maladie Universelle (CMU) a été mise en place, les agents constatent que des établissements sanitaires sont en voie de fermeture.


« Dans une telle situation, comment les populations peuvent-elles recevoir des soins de qualité ? »Interrogent-ils. « Aucune stratégie n’est mise en place pour motiver les agents qui vont appliquer cette politique sociale », poursuit la plateforme, qui prend la population ivoirienne à témoin.


 

« La démotivation des agents de santé doit être comprise par les populations. Ce qui se passe, ce n’est pas la formation, mais c’est le système qu’on déplore. On veut que le système soit amélioré. »


Les agents de santé « asphyxiés » financièrement se disent être au bout du rouleau et non plus d’autres choix que, de mener des actions d’envergures, afin que leur situation trouve une oreille attentive auprès des autorités.


Pour parvenir à leur fin, ils annoncent un sit-in dès lundi prochain au niveau du Ministère de la santé et de l’Hygiène Publique ; Ils prévoient une grève de la faim à la cathédrale Saint Paul du Plateau en vue d’interpeller l’opinion, et si, l’Etat continue de faire la sourde oreille, les agents menacent de paralyser tout le système sanitaire.


« Nous allons paralyser tout le système, jusqu’à ce que satisfaction totale et globale soit donnée à nos revendications et surtout nous appelons au respect du protocole d’accord signé avec la tutelle », menacent-ils. « Nous osons croire que le gouvernement va réagir pour que tout cela soit évité. Que les populations nous aident à mettre la pression sur les autorités. »


La plateforme des syndicats de la santé annonce donc une Assemblée générale le samedi 7 septembre 2019 à l’INHP du CHU de Treichville.


 

Au cours de ce conclave, les agents comptent élaborer des stratégies et autres approches de la lutte pour obtenir des résultats satisfaisants.



Donatien Kautcha, Abidjan



 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Justice, l'affaire du putsch au Burkina pourrait elle rattraper Guillaume Soro?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: Attaquer frontalement les USA est-elle une bonne stratégie pour Guilla...
 
982
Oui
30%  
 
2137
Non
65%  
 
144
Sans Avis
4%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement