Cameroun Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Cameroun: Au moins cinq militaires tués dans une nouvelle attaque surprise de Boko Haram à Soueram
 

Cameroun: Au moins cinq militaires tués dans une nouvelle attaque surprise de Boko Haram à Soueram

 
 
 
 2252 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 an
 
 
 
 
 
© Koaci.com - dimanche 15 septembre 2019 - 10:38

L’armée camerounaise (Ph)


Une attaque surprise de Boko Haram à Soueram, a fait plusieurs morts et des blessés dans les rangs de l'armée camerounaise, rapportent des sources sécuritaires et communautaires concordantes.


Selon des militaires qui ont requis l'anonymat, l'attaque s'est produite dans la nuit de samedi à dimanche à Soueram, une localité camerounaise située à proximité du Lac Tchad, département du Logone-et-Chari, région de l'Extrême-Nord.


"C'est le poste militaire de Soueram qui était vise", déclare rapidement un soldat camerounais joint au téléphone.


Selon ce soldat, au moins cinq de ses camarades ont perdu la vie. 

"L’armée a également enregistré 9 blessés", ajoute un autre soldat au téléphone. 

D'autres sources communautaires rapportent des violents combats cette nuit entre assaillants de la secte terroriste et forces de sécurité et de défense camerounaises.


 

Selon ces témoins, plus de cinq militaires ont été tués dans les combats entre forces camerounaises et insurgés qui ont duré toute la nuit. 


À Yaoundé, les responsables de l'armée camerounaise n'ont pas encore communiqué sur cette nouvelle attaque qui s'est produite entre samedi et dimanche.

Né en 2009, le groupe Boko Haram qui est déclaré avoir été militairement affaibli par la coalition de la Force multinationale Mixte (FMM), composée par les pays du bassin du Lac Tchad, continue de tuer dix ans plus tard.


Le 6 septembre dernier, l'ile de Bargaram dans le Lac Tchad avait été prise d'assaut des combattants de Boko Haram lourdement armés. L'on a dénombré des arabes parmi les assaillants lors de cette attaque d'une localité frontière avec le Nigeria. 


Pour rappel, dans la nuit du 22 au 23 mars, la secte nigériane avait attaqué une position de l'armée tchadienne tuant au moins 20 militaires et huit civils. 


 

 


Armand Ougock, correspondant permanent de Koaci au Cameroun


-Joindre la rédaction camerounaise de Koaci au 237 691154277- ou cameroun@koaci.com 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Echec des appels à marcher et, désormais, à la désobeissance civile, "l'opposition" peine à convaincre à un mois du premier tour?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Boycott ou pas, la Présidentielle de 2020 est-elle déja pliée pour la...
 
8642
Oui
67%  
 
3911
Non
31%  
 
251
Sans Avis
2%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement