Côte d'Ivoire Economie
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire :   Le secteur privé interpelle le Gouvernement sur la mise en œuvre de la reforme fiscale consensuelle adoptée depuis 2015
 

Côte d'Ivoire : Le secteur privé interpelle le Gouvernement sur la mise en œuvre de la reforme fiscale consensuelle adoptée depuis 2015

 
 
 
 1996 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 4 semaines
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 16 septembre 2019 - 08:42

Pierre Magne ici à Assinie lors des municipales 2018


Le Gouvernement peine à mettre en œuvre la réforme fiscale consensuelle adoptée depuis 2015 et validée par le Premier ministre.


Le secteur privé ivoirien a interpellé aujourd’hui, le ministre de l’Economie et des Finances au cours du lancement de la 4ème édition de la Journée nationale de Partenariat (JNP) prévue le 7 octobre prochain, à Abidjan présidée par le Premier ministre sur cette situation qui perdure.


Le Vice-Président de la CGECI, Pierre Magne qui portait la voix du secteur privé a déclaré que le moment est propice pour la mise en œuvre de la reforme fiscale consensuelle.


Il a invité le Gouvernement à poursuivre l’opération de création de zones industrielles à Abidjan et à l’intérieure du pays, à réduire le délai des marchés tel que prescrit par le code des marchés publics en passant de 90 jours à 60 jours, à réviser les délais de paiement accordés aux PME surtout au secteur privé.


Le Vice-Président de la CGECI a également exhorté le Gouvernement à mettre en place un système de performance de la gestion de la dette intérieure en vue de permettre au secteur privé et surtout au PME de mieux participer à économie et à la croissance.


Pierre Magne a mentionné que «des efforts significatifs restent à faire pour parfaire le dialogue public privé. »


 

«En effet, concernant les rencontres statutaires du cadre de concertation, on note que la seule réunion de l’année 2018 s’est tenue le lundi 23 mai de 16h27 à 17h45 à la salle du conseil…Pour l’année 2019, nous n’avons enregistré aucune réunion de concertation, alors qu’il est prévu de tenir 3 à 4 réunions par an et nous sommes déjà à la fin de l’année 2019. Ceci est plus que préjudiciable à l’atteinte de meilleures performances de l’économie ivoirienne, si tant est que le secteur privé en est le moteur en partenariat avec l’Etat, » s’est-il justifié.


Après un an de pause, la Journée nationale du partenariat Etat-Secteur Privé reprendra donc en octobre prochain.


Dans le cadre des activités préparatoires de cette tribune, dont le thème s’articulera autour du «partenariat Etat/ secteur privé pour une croissance inclusive et durable », le Secrétaire Exécutif du Comité de Concertation Etat Secteur privé (SE-CCESP) a présenté les articulations de la JNP.


Mariam Fadiga Fofana a à l’occasion fait un focus sur les innovations de cette quatrième édition et a affirmé que les partenaires ont pris l’engagement pour que ce rendez-vous soit une réussite.


Selon elle, la JNP s’ouvrira par une conférence inaugurale, entre le Premier ministre et le patronat.


 

«Le premier ministre va dire en gros les efforts que l’Etat a eu à faire, le président du patronat va encore rappeler ce qu’il reste à faire,» a précisé, Mariam Fadiga Fofana.


La conférence inaugurale sera suivie des panels, d’une visite d’exposition B2G. Trois sit-events présenteront chacun le résultat de l’étude du projet d’appui au renforcement de la compétitivité du secteur industriel (PARCSI) pour améliorer la compétitivité des entreprises qui font la transformation de la mangue et de l’ananas etc.


Pour la JNP 2019, le SE-CCESP mettra l’accent sur l’inclusion financière et le programme social du gouvernement sur la période 2019-2020.


Le Secrétaire exécutif a demandé au comité scientifique de « s’enrichir des expériences nationale et internationale en matière de politique ou d’initiatives de promotion de l’inclusion économique et proposer des orientations aux acteurs en vue de renforcer le partenariat entre l’Etat et le secteur privé pour l’atteinte de cet important challenge »


Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Attaquer frontalement les USA est-elle une bonne stratégie pour Guillaume Soro?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: Le métro d'Abidjan, une dépense "utile"?
 
2821
Oui
64%  
 
1502
Non
34%  
 
115
Sans Avis
3%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement