Togo Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Togo: Bawara campe sur la loi sur les manifestations, Afanou craint des frustrations
 

Togo: Bawara campe sur la loi sur les manifestations, Afanou craint des frustrations

 
 
 
 2141 Vues
 
  2 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 ans
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 07 octobre 2019 - 12:44

Gilbert Bawara et André Afanou (ph)


L’avis émis par les quatre rapporteurs spéciaux des Nations Unies chargés des droits de l’Homme (HCDH) sur les libertés et manifestations publiques au Togo a visiblement du mal a passé dans certains milieux officiels au Togo. Les quatre rapporteurs ont fait observer au gouvernement togolais que les dispositions de la nouvelle loi sont « incompatibles avec le droit international des droits de l'homme ».


En première réaction à la recommandation faite par l’ONU, le ministre togolais de la Fonction publique, Gilbert Bawara, a opposé la fin de non-recevoir à l’avis émis par les rapporteurs spéciaux des Nations Unies et a déclaré sur la télévision New World qu’« Il n’y aura pas de relecture de cette loi ».


En tentant de justifier son opposition à l’avis émis, le ministre Bawara qui est un cadre du parti UNIR au pouvoir au Togo a expliqué que « Quand les Nations Unies donnent des avis soudés, nous pouvons y souscrire et agir en conformité de cela. Mais quand cet avis est en décalage par rapport à nos intérêts fondamentaux, nous ne pouvons pas écouter cela ».


Il a soutenu que « Nous sommes mieux placés en tant que gouvernement et en tant que togolais pour savoir qu’est-ce qui est dans l’intérêt de la sécurité, et de la paix et de la stabilité au Togo ».


 

La réaction du ministre Bawara ne satisfait pas André Kangni Afanou, un défenseur des droits de l'Homme, qui a relevé que « cette loi est en totale contradiction avec les engagements de l'Etat togolais au terme des conventions internationales » et qu’en plus, elle viole non seulement « les standards établis par les textes internationaux régissant cette matière et auxquels l'État togolais a librement adhéré » mais aussi qu’elle est « liberticide et donne du Togo une mauvaise image en matière de liberté de manifestation ».


Pour Afanou, le fait de « retirer à un peuple la liberté de manifester pacifiquement pour exprimer ses désaccords avec ses dirigeants, c'est créer des frustrations, c'est aussi et surtout priver ce peuple du droit de dire non quand il n'est pas d'accord. Et c'est simplement dangereux ».


Rappelons que les nouvelles dispositions adoptées par l’Assemblée Nationale interdisent aux togolais de manifester avant 11 heures et au-delà de 18 heures. Le texte interdit également de défiler sur toutes les routes nationales, dans les zones à forte activité économique et plus généralement dans certains centres urbains.


 

La loi en question ne permet aucune manifestation aux alentours des institutions de la République, des chancelleries, des résidences des représentants d’organisations internationales et des camps militaires.


Mensah correspondant permanent de KOACI au Togo, Nigeria et Ghana


- Joindre la rédaction togolaise de koaci.com à Lomé: (+228) 98 95 28 38 ou koaci.ghana@gmail.com –


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  2 Commentaire(s)
Togo: Bawara campe sur la loi sur les manifestations, Afanou craint des frustrations
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Catapilar
Gilbert Bawara ose défier ouvertement l'ONU??? Hummm! On observe.
 
 il y a 2 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
SoleildAfrik
Hmmm, on a que trop l'impression que le cher Togo vit sur une autre planète... Salut a toi au passage, André! Courage a vous!
 
 il y a 2 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter