Togo Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Togo: Présidentielle 2020, le CAR exige à clarifier « l'opposition » pour le salut de la CENI
 

Togo: Présidentielle 2020, le CAR exige à clarifier « l'opposition » pour le salut de la CENI

 
 
 
 1260 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 17 octobre 2019 - 08:16

Me Yawovi Agboyibo (ph)


La présidentielle 2020 qui se profile à l’horizon au Togo préoccupe un parti d’opposition, le Comité d’Action pour le Renouveau (CAR), qui a fait des propositions afin que des correctifs soient apportées au terme « opposition » de sorte à mieux composer certaines organes dont la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI).


 

En conférence de presse hier mercredi à Lomé, la capitale du pays, le CAR qui est présidé par l’opposant historique Me Yawovi Agboyibo a interpellé le Président togolais, les organisations citoyennes à œuvrer à ce qu’il soit procédé, avant la tenue de l’élection présidentielle en perspective, à la clarification de ce que c’est qu’un parti de l’opposition dans le pays.

 

Le CAR soutient son appel par le fait que l’appel à clarification du terme parti d’opposition doit serve à faire réformer la CENI et ses démembrements ainsi que les autres  institutions ayant pour mission de concourir à l’organisation des élections libres, transparentes et équitables au Togo. Cette clarification devra à terme mettre fin aux abus auxquels le défaut de définition du terme donne lieu dans son usage.

 

Pour la clarification à faire, le parti de Me Agboyibo a soutenu que la démarche « devrait désormais servir de clé de composition de la CENI, de la Cour constitutionnelle, de la HAAC, de la Cour des comptes, du comité de règlement des litiges de l’ARMP et de toutes autres institutions de régulation de la gouvernance des richesses nationales et des libertés publiques ».


Le terme opposition adopté au parlement le 12 juin 2013et contre lequel le CAR s’élève dispose qu’ « elle comprend le ou les partis et regroupements de partis politiques représentés à l’Assemblée nationale ainsi que les députés qui y siègent, et qui ont remis au bureau de celle-ci une déclaration indiquant leur appartenance à l’opposition … ».

 

Le projet de loi adopté le 26 novembre 2008 en conseil des ministres mais qui a été délaissé disposait qu’il « est considéré comme parti de l’opposition, tout parti politique ou coalition de partis politiques n’appartenant pas à la majorité parlementaire ou ne soutenant pas l’action gouvernementale ».

 

Soulignons au passage que selon le CAR, l’Accord Politique Global (APG) qui a été signé le 20 août 2006 par le pouvoir et l’opposition, les termes de cet accord précisément « les réformes politiques ne sont toujours pas mises en œuvre dans le respect du contenu, du cadre et du consensus convenus ».

 

Mensah correspondant permanent de KOACI au Togo, Nigeria et Ghana

- Joindre la rédaction togolaise de koaci.com à Lomé: (+228) 98 95 28 38 ou koaci.ghana@gmail.com –


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement