Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire: 2020, Jérôme de la NCC interpelle la jeunesse «un politicien responsable n'a pas à prendre en otage son peuple»
 

Côte d'Ivoire: 2020, Jérôme de la NCC interpelle la jeunesse «un politicien responsable n'a pas à prendre en otage son peuple»

 
 
 
 2783 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 3 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 25 octobre 2019 - 08:08

Jérôme Kacou, secrétaire générale adjoint chargés des affaires politiques à la NCC à Yopougon (Ph KOACI)


Ils ont décidé de faire la politique autrement selon la vision à leur donner par le président de la nouvelle convergence citoyenne(NCC) Thomas Noba.


A quelques mois de l’élection présidentielle de 2020, des formations politiques sont à l’assaut des électeurs.


Jérôme Kacou, secrétaire général adjoint chargé des affaires politiques de la NCC a lors d’un échange avec les militants de son Parti à Yopougon ce jour interpellé la jeunesse ivoirienne sur la responsabilité qui est la leur dans la marche démocratique de leur pays, comme constaté sur place par KOACI.


 

Il a interpellé la jeunesse sur le sens de la politique autrement. Pour lui, faire de la politique participative citoyenne, c’est fait agir, contribuer ou faire participer tous les membres d’un même Etat. C’est cet objectif que son parti s’est assigné à travers la vision de son président Thomas Noba a confié Jérôme Kacou.


«Il faut que nous arrivions à briser cette barrière artificielle imposée par les politiques du passé, nous ramenant dans ce passé sombre. Nous, génération ouverte, devrions construire la nouvelle Côte d’Ivoire de nos rêves, d’avenir commun. Je dirai plutôt une Côte d’Ivoire Multiforme, harmonieuse et du vivre ensemble. Un politicien responsable n’a pas à prendre en otage son peuple », a déclaré Jérôme Kacou.


«Lorsque nous parlons de politique autrement, il s’agit du renouveau politique, nous ne parlons pas du passé, l’arrivée de nouveaux citoyens politique dans la gestion de la vie de l’Etat », a-t-il ajouté.


Pour le collaborateur de Thomas Noba, un clan ne devrait pas lutter pour conserver éternellement le pouvoir d’Etat dans un pays.


«Montrez-moi un seul écrit, où il est mentionné qu’un clan de citoyens devenus présidents doivent garder le pouvoir aussi longtemps qu’ils le souhaitent ? Il n’y a qu’en Afrique, le seul continent où des présidents confisquent l’avenir d’une jeunesse en s’appropriant des textes du Parti. Nous, NCC, faisons partie de cette génération née dans une Côte d'Ivoire de paix, de vie harmonieuse, paisible.», a-t-il conclu.


Jean Chrésus 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : "Chassez Alassane Ouattara par les armes", condamnez vous les propos tenus par des opposants en France?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Tidjane Thiam, un colistier possible du PDCI pour la présidentielle d...
 
2162
Oui
61%  
 
1241
Non
35%  
 
128
Sans Avis
4%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement