Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire: Affaire troubles à Biankouman suite au décès d'un enseignant en formation, le président des jeunes démis, le chef rétabli dans ses fonctions
 

Côte d'Ivoire: Affaire troubles à Biankouman suite au décès d'un enseignant en formation, le président des jeunes démis, le chef rétabli dans ses fonctions

 
 
 
 4099 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 an
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 04 novembre 2019 - 13:00

Hervé Aliali sous-préfet de Biankouma, le chef du village, la responsable des femmes et des jeunes de Gbombelo 1 (Ph KOACI)


Des vives tensions avaient éclaté dans la localité de Gbombelo 1, un village de la sous-préfecture de Biankouman il y a deux mois.


L’autorité du sous-préfet Hervé Aliali et celle du chef du village avait été mise en mal par des jeunes du village qui avaient sollicité les services d’un féticheur porteur de cercueil pour désigner les coupables de la mort brutale d’un des leurs admis au concours de recrutement spécial d’instituteurs lancé par l’Etat ivoirien.


Le chef du village de Gbombelo 1 avait été molesté par les jeunes du village quant à son refus d’autoriser cette pratique qui au constat était interdite par les autorités administratives car à la base de beaucoup de désordres dans le village.


 

Le sous-préfet Hervé Aliali qui lui non plus n’avait pas échappé à la furie des jeunes du village, a vu sa délégation essuyer des jets de pierres. L’intervention de la gendarmerie avait permis de ramener un calme plat et le défunt admis au concours d’instituteur avait été enterré.


Sauf que depuis lors, selon les informations rapportées à KOACI par des sources sur place, le chef du village avait été interdit de revenir dans le village par les jeunes du village qui avancent que ce dernier a avec la complicité du sous-préfet occasionné leur bastonnade par des gendarmes.


Ces jeunes, à en croire nos sources ont exigé une somme de 300.000 frs CFA et un bœuf comme amende au chef avant son retour dans le village.


Nous apprenons ce jour que le sous-préfet Aliali qui s’est opposé à cette amende des jeunes a exigé la démission du président de la jeunesse de Gbombelo 1 et son bureau auteurs des troubles dans le village.



Un nouveau bureau des jeunes a été mis en place et le chef rétablit dans son autorité par le sous-préfet de Biankouma.

Hervé Aliali qui a fait savoir aux jeunes son mécontentement face à l’humiliation infligée à leur chef du village les a invités à respecter désormais la loi.

 

Jean Chrésus 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire: Affaire troubles à Biankouman suite au décès d'un enseignant en formation, le président des jeunes démis, le chef rétabli dans ses fonctions
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Peace101
Encore et toujours eux ces sauvages B&A (frontistes encagoulés) toujours en train de semer le cafouillage dans les communautés. Qu'ils sont maudits... On observe... Continuez si vous croyez avoir l'apanage de la violence. Le peuple vous attend et des mesures sont déjà prises... On observe...
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : L'armée ivoirienne peut-elle trembler face à des bandes armées au Nord?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Le retour annoncé de Laurent Gbagbo pourrait-il finir en flop ?
 
1666
Oui
41%  
 
2299
Non
56%  
 
113
Sans Avis
3%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement