Côte d'Ivoire Economie
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire: Tidjiane Thiam redresseur du Crédit Suisse sans un centime du contribuable, s'explique pour la première fois sur l'affaire Iqbal Khan: «Je ne savais pas»
 

Côte d'Ivoire: Tidjiane Thiam redresseur du Crédit Suisse sans un centime du contribuable, s'explique pour la première fois sur l'affaire Iqbal Khan: «Je ne savais pas»

 
 
 
 17650 Vues
 
  14 Commentaire(s)
 
 Il y a 5 jours
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 07 novembre 2019 - 16:55

Tidjane Thiam dimanche sur le plateau de la RTS au siège du Crédit Suisse à Zurich


Le patron du Crédit Suisse, l’ivoirien, Tidjane Thiam était dimanche l’invité de nos confrères de la télévision suisse romande RTS.


Depuis le siège du Crédit Suisse à Zurich, le brillantissime frère cadet du gouverneur de Yamoussoukro, Augustin Thiam qui a réussi l'exploit de sortir l'établissement financier basé à Zurich de la zone rouge sans appel à l'argent du contribuable, a subjugué le modèle politique suisse et son fondamental de démocratie directe et décentralisée.


« La démocratie directe et la vraie décentralisation sont vraiment au cœur du succès », a relevé l'ancien ministre ivoirien, avant de souligner: « Beaucoup de systèmes en parlent, peu le font alors qu’ici le civisme, l’engagement des citoyens est réel ».


Quant à son avenir, alors qu'en raison de ses qualités intellectuelles et compétences de dirigeant nombre d'ivoiriens le voient comme un président rêvé, est formel: « Je reste au crédit Suisse. Je suis là ! Les résultats sont bons ».


En effet, pour rappel, avant son arrivée en Suisse, le crédit suisse que Tidjane Thiam dirige depuis 4 ans figurait sur la liste du FMI des établissements bancaires à risque.


 

Depuis son arrivée, et malgré certaines jalousies ou embuches d'ordre raciales à l'évidence de cette suisse allemande peu ouverte qui va jusqu'à user de médias pour l'attaquer, l'héritier direct d'Houphouët Boigny qui fait pâlir l'establishment local par sa différence, a redressé le Crédit Suisse. Il figure désormais parmi les établissements bancaires les plus en vus.


Cliquez pour agrandir l'image  
 


Humblement reconnaissant envers ses collaborateurs pour son succès à la tête du Crédit Suisse, Tidjane Thiam a par ailleurs, et ce pour la première fois, évoqué l'affaire dans laquelle ces mêmes médias suisses, l'accusaient d'avoir commandité l'espionnage du banquier Iqbal Khan, en septembre dernier.


Qualifiant ses conséquences "disproportionnées", le banquier ivoirien adepte du proverbe Baoulé « Sur le chemin accidenté, il faut garder les hanches droites », qui depuis lors avait gardé le silence, a expliqué qu'elle était "regrettable" et qu'il n'en était au courant.


"Je n'ai à aucun moment autorisé ni directement ni indirectement une opération pareille, je ne savais pas" a affirmé les "yeux dans les yeux" Tidjane Thiam qui avait par ailleurs été innocenté dans cette affaire début octobre dernier par la justice suisse.


 

Il analyse: "Finalement on a voulu faire de cette affaire un scandale, mais des scandales financiers c'est des moments où les gens perdent des centaines de millions de dollars ou des millions de dollars, c'est pas une filature ratée dans les rues de Zurich quand même, je pense que quelque part c'est peut être la mesure d'une certaine réussite le fait que quelque-chose de cette nature soit aussi scandaleuse venant du Crédit Suisse".


Enfin, Tidjane Thiam dont l'expérience serait bienvenue pour relever des banques proches de la faillite localement comme la BHCI, relativise en expliquant que scandale il y a dans le système financier, quand une banque fait faillite et non quand des médias tentent de s'emparer d'une affaire aux allures "rocambolesques".


Tidjane Thiam: "Ce qui est bien c'est quand je lis les rapports du financial stability board au niveau mondial, je vois qu'on est maintenant passé de la catégorie des banques les plus risquées pour le système financier international aux banques les moins risquées pour le système financier international, je pense que nous avons rendu un service à la Suisse en faisant ça et qu'il faut garder le sens des proportions; ce qui embarrasse le système financier c'est des banques qui font faillite, ce qui embarrasse le système financier c'est des banques qui coutent aux contribuables, nous avons redressé le Crédit suisse sans avoir demandé aux contribuables suisse un centime, le crédit suisse a maintenant des performances de qualité internationale sur nos ressources internes et sans faire appel aux contribuables".


Amy Touré


 
 
  Par Koaci
 
 
 

A LIRE AUSSI

Economie
 
Togo: TogoCom cédé à 51%, l'ATC interpelle le gouvernement
 
 
Togo: TogoCom cédé à 51%, l'ATC interpelle le gouvernement
Economie
 
Côte d'Ivoire-Sénégal: Abidjan et Dakar préparent un forum économique...
 
 
Côte d'Ivoire-Sénégal: Abidjan et Dakar préparent un forum économique en 2020
Sénégal: Budget 2020, des réformes phares pour assainir la masse salariale et rationaliser les dépenses courantes
Economie
Sénégal: Budget 2020, des réformes phares pour assainir la masse...
Sénégal il y a 14 heures
 
Afrique du Sud:  Endettée, la compagnie aérienne nationale prévoit de licencier près d'un millier d'employés
Economie
Afrique du Sud: Endettée, la compagnie aérienne nationale prévoi...
Afrique du Sud il y a 1 jour
 
Nigeria: Affaires, ascension de Halima Dangote dans le groupe
Economie
Nigeria: Affaires, ascension de Halima Dangote dans le groupe
Nigeria il y a 1 jour
 
 
 
 
  14 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire: Tidjiane Thiam redresseur du Crédit Suisse sans un centime du contribuable, s'explique pour la première fois sur l'affaire Iqbal Khan: «Je ne savais pas»
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
JACOB@CHOCOTO
Si seulement tu pouvait comprendre que c'est maintenant que ton heure est venu pour être chef de l'état.Aucun des potentiels candidats ne fera le poids contre toi dans la situation où nous somme aujourd hui.Même Laurent si jamais il est liberé avant la date.
 
 il y a 5 jours     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Ubiquismus
Un état, c'est pas une entreprise...
 
 il y a 4 jours
fmk
Merci à koaci pour se super papier, ce monsieur est unique aussi bien en Afrique que dans son domaine. "Un président rêvé" à qui le dites vous, bien évidemment, ça serait le top d'avoir pareille compétence à la tête du pays...
 
 il y a 5 jours     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Peace101
Wooowww... Que c'est fascinant de voir ce compatriote dans les plus hautes sphères mondiales de la finance. Plus fascinant encore son humilité. En effet, quand il commençait à Credit Suisse, bien de personnes ne vendaient pas chère sa peau. Et aujourd'hui voilà. Credit Suisse is back (tout comme notre pays sous la houlette d'un autre prestigieux fonctionnaire international de renommée)... Ceci dit on attend les mêmes animaux d'un certain front de sorcières venir nous dire que THIAM est étranger. Oui son papa est Sénégalais. Je le confirme. On observe...
 
 il y a 5 jours     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Peace101
Pour finir, il est évident a ce point que THIAM et OUATTARA ont le même destin de redresseur dans les situations chaotiques et désespérées. L'un dans la sphère de la finance et l'autre dans la politique et développement d'un pays. On avance...
 
 il y a 5 jours     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Nous@dabord
Malheureusement cet imminent banquier confirme l'adage qui dit qu'"on est JAMAIS Roi chez soi". Merci tout de même honneur à l'Afrique en général et très singulièrement à la l'état d' Éburnie.
 
 il y a 5 jours     
  Veuillez vous connecter pour répondre
coul2004ac
La fierte Ivoirienne .
 
 il y a 5 jours     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Seplou-Wa- Seplou
<< Thiam redresseur du Crédit Suisse sans un centime du contribuable >> -Voilà ce qui est écrit...les ado cabris feraient mieux de bien lire entre les lignes avant de prétendre hisser leur berger watraogo bouche et oeil gondrolés à la cheville de ce grand économiste... Aucun centime du contribuable , ni prêts ,ni voyages de mendicité à travers le monde ... en seulement 4 ans il a relevé cette banque ...ici au pays le bouki a vendu toutes nos banques locales... la BHCI est là ..c'est encore bien fumant ,, on le regarde
 
 il y a 4 jours     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Zezeto
mon frère y'a rien dans jalousie. Va prendre une bière à poy et bois à la santé du PRADO. Diriger une banque c'est une moindre dimension par rapport à un État. Mais bon...ca tu ne le sais pas. De même dis le nom d'un pays qui n'a pas de dette. Gouverner un pays là c'est pas comme faire un woyo dans funérailles. Vous parlez toujours et le PRADO vous calcule pas. La caravane du développement en marche
 
 il y a 4 jours
SRANBLE DEH
zezeto ou RDRto, on dit ton mentor passe son temps à escroquer le peuple et le soudoyer pour remplir ces caisses vidées par la corruption, le détournement et l'endettement, tu dis quoi, c'est le vrai point.
 
 il y a 4 jours
SRANBLE DEH
Koaci, hum, ça deux (02) commentaires que vous refusez de publier.
 
 il y a 4 jours     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Zezeto
Sranble deh apporte moi des preuves de ce que tu dis. Je crois tjr au jugement presomptifs. Sinon c'est encore une discussion de maquis ou du sophisme comme vous en avez l'habitude
 
 il y a 4 jours
Zezeto
De toute façon toi tu fais partie de l'aile dure des GOR. C'est dire....
 
 il y a 4 jours
Ubiquismus
L'Afrique a besoin de dirigeants politiques visionnaires et non de banquiers. Nous en connaissons un qui est en train d'échouer en CIV alors qu'il se présentait comme le grand "banquier" international... ça donne envie de pleurer quand on voit que les Africains n'ont tjrs pas compris la différence entre l'économie et la finance. C'est la financiarisation de l'économie mondiale qui représente la menace de crise mondiale actuellement. Petit rappel historique : c'est la crise financière des années 30 aux USA qui a débouché sur les crises économiques, sociales, puis une deuxième guerre mondiale en occident. Il a fallu des théories économiques comme le Keynésianisme pour sortir l'occident du trou où la crise financière les a conduit. Tout près, en 2008, la crise financière des subprimes a failli plonger le monde dans l'incertitude, et ce n'est pas fini avec les actifs toxiques que détiennent beaucoup d'acteurs économiques... Alors, arrêtez cette ignorance bête et méchante qui nous caractérise nous les nègres !!!!!!!!!!!!!!!
 
 il y a 4 jours     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement