Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire: Zone industrielle de Yopougon, deux employés d'origine indienne trouvent la mort dans une entreprise lors d'un accident de travail
 

Côte d'Ivoire: Zone industrielle de Yopougon, deux employés d'origine indienne trouvent la mort dans une entreprise lors d'un accident de travail

 
 
 
 9981 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 07 novembre 2019 - 08:41

Deux employés d’origine indienne ont trouvé la mort à la suite d’un accident de travail survenu le 1er novembre 2019, dans la Société indienne spécialisée dans la fabrication de fer à béton, King Ivoire, au lieu de 8 comme relayé par les réseaux sociaux. 


Les dirigeants de cette entreprise ont rendu public, cet après-midi, ces chiffres au cours d’une rencontre avec la presse à Abidjan.


Harishi Tiwari, responsable technique, Vishne Ojah, responsable des finances, Rita Tharakan, et Me Dendy Somé, avocat de cette entreprise indienne ont rappelé les circonstances de cet accident de travail.


«Vendredi 1er novembre vers 24 heures, en raison d'une forte baisse de tension électrique, un gros aimant de 4 tonnes qui surplombe le four à métal a cédé. Les employés, ayant entendu un grand bruit, ont accouru pour constater les dégâts. C'est alors qu'ils regardaient, impuissants, la catastrophe qu'une explosion est survenue. Dix (10) employés, dont 3 Indiens et 7 Ivoiriens ont reçu des éclaboussures, » a expliqué Rita.


Elle a affirmé que depuis 2009 que l’entreprise a débuté ses activités en Côte d’Ivoire, elle n’a jamais connu d'accident, car les dirigeants ont mis beaucoup de mesures de sécurité


 

Selon Rita Tharakan, le Commissaire de police du quartier MICAO de Yopougon où est installé l’entreprise a été informé de cet accident de travail qui a causé la mort à deux employés.


«Un rapport a été fait et la Caisse nationale de prévoyance sociale (CNPS) a été informée de la situation. Les blessés ont été évacués au Centre hospitalier universitaire (CHU) de Cocody, au service des grands brûlés. Un employé d'origine indienne, qui était cardiaque, n'a pas supporté le choc, et est décédé, le lendemain, samedi 2 novembre. Un de ses compatriotes, grièvement blessé, a succombé à ses blessures, le dimanche 3 novembre, » a ajouté, Rita.


Cette responsable a mentionné que parmi les Ivoiriens blessés, l’on note, un cas grave qui a été rapidement pris en charge et grâce aux soins reçus ce blessé aurait commencé à réagir positivement.


«Les autres ont pu regagner leurs domiciles respectifs, mais ils continuent d'être soignés par la société King Ivoire et le blessé grave a commencé à manger aujourd'hui. C'est un bon signe de récupération,» a conclu Rita.


L’avocat, Dendy Somé, a rappelé que l’entreprise emploie 500 personnes dont 200 directement embauchés et a indiqué qu’à la suite de l'accident pour plus de sécurité, la machine ayant occasionné le drame a cessé de fonctionner, mais l’entreprise poursuit à ce jour ses activités.


 

Il a enfin assuré que l’entreprise indienne est en règle et respecte les normes dans les domaines social et sécuritaire, déplore toute fois, ce qui s'est produit, le 1er novembre dernier. 



Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement