Burkina Faso Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Burkina Faso: Le FPR suspendu pour trois mois
 

Burkina Faso: Le FPR suspendu pour trois mois

 
 
 
 2111 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 13 novembre 2019 - 18:02

Le parti politique d’opposition, le Front patriotique pour le renouveau (FPR) a été suspendu pour une durée de trois mois pour avoir demander la démission du président. Roch Kaboré et son gouvernement. 


Dans un arrêté, le ministre de l’administration territoriale, M. Siméon Sawadogo a annoncé la que les « activités du parti politique dénommé Front patriotique pour le renouveau sont suspendues à titre conservatoire ».


La durée de la suspension est de trois mois à compter de ce mercredi 13 novembre 2019. 


Selon M. Sawadogo, le parti à travers son président, Dr Aristide Ouédraogo a tenu dans des déclarations publiques des propos portant atteintes à la loi portant charte des partis et formations politiques, notamment son article 20 qui stipule que : « Les partis et formations politiques doivent tout mettre en œuvre pour éviter les incitations, les appels ou les recours à la violence. Ils s’abstiennent de répandre des opinions ou d’encourager des actions qui, d’une manière ou d’une autre, portent atteinte à la souveraineté ». 


 

En rappel, le président du FPR lors des deux sorties publiques incriminées, appelaient les autorités à la démission. 


"Incapables de protéger le peuple, le président Kaboré et son gouvernement doivent démissionner. Tout ce qui les intéresse c’est comment faire pour tromper le peuple et gagner les élections en 2020", écrivait le FPR dans un communiqué. 


Réagissant à l’attaque contre d’un convoi minier qui a fait 39 morts et 74 blessés, le président du FPR affirmait : « ce régime est tout autant coupable que ceux qui tirent à balles réelles. Trop c’est trop, le président Kaboré doit démissionner ». 


Le FPR a qualifié d’injustice cette suspension, rappelant que «le MPP (parti au pouvoir) réclamait la démission de Blaise Compaoré et il n'a pas été sanctionné ». 


Boa, Ouagadougou


 
FPR
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Révélation du président du GIPAME, l'Etat doit il rapidement investir pour que la SIR propose du carburant propre?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: Premier procès en corruption pour une affaire de 95 millions, écran de...
 
2367
Oui
55%  
 
1814
Non
42%  
 
122
Sans Avis
3%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement