Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire: 2020, pour Pulchérie Gbalet «si rien n'est fait la situation risque d'être pire qu'en 2010 »
 

Côte d'Ivoire: 2020, pour Pulchérie Gbalet «si rien n'est fait la situation risque d'être pire qu'en 2010 »

 
 
 
 5932 Vues
 
  6 Commentaire(s)
 
 Il y a 4 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 15 novembre 2019 - 18:15

Pulchérie Gbalet, présidente de l’ACI ce vendredi devant la presse à Cocody (Ph KOACI)


Réconciliation nationale et paix l’alternative citoyenne ivoirienne (ACI) de Pulchérie Gbalet invite les autorités ivoiriennes à copier le modèle Rwandais.


A l’occasion de la journée nationale de la paix, à Cocody siège de son mouvement, la première responsable de l’ACI, organisation de la société civile, a animé une conférence de presse où elle a dressé un bilan sombre de la situation sociopolitique en Côte d’Ivoire, comme constaté sur place par KOACI.


Pulchérie Gbalet a annoncé de nouveaux risques de déflagration sociale si rien n’est fait. C’est avec amertume et colère que la présidente de l’ACI s’est adressée à la presse ce vendredi 15 novembre 2019 pour faire à l’occasion de la journée nationale de la paix le bilan de ses nombreuses actions en faveur du retour de la paix en Côte d’Ivoire.


En tout cas pour la présidente de l’ACI n’est pas n’a pas porté de gants pour dresser le triste tableau de la situation sociopolitique en annonçant l’échec de la réconciliation en Côte d’Ivoire avant d’interpeller les autorités du pays sur les risques d’une probable crise si rien n’est fait.


 

« La récente et grave crise que nous avons connue devrait nous interpelle. Malheureusement personne n'a su tirer les leçons du passé. Si rien n'est fait, nous nous acheminerons droit dans le mur. La situation risque d'être pire qu’en 2011. Nous en tant que société civile ne pouvons pas rester indifférents face à ce qui se profile à l'horizon. C'est le temps de tirer la sonnette d'alarme. Car en réalité les politiques ont échoué.», a-t-elle prévenu.


Pour elle, quelques efforts ont été certes faits pour la paix et la réconciliation, mais ces efforts à l’en croire restent insignifiants et insuffisants.

A quelques mois seulement des élections présidentielles de 2020 de nombreux efforts restent cependant à faire et les risques d’une autre implosion sociale pointent à horizon selon Pulchérie Gbalet.


«Du côté du pouvoir comme de l'opposition nous assistons à un véritable dialogue de sourds, tellement les positions sont aujourd'hui tranchées et même radicalisées. Les alliances ont été faites et défaites à mille reprises dans le jeu politique ivoirien, au gré des intérêts des politiques.», a affirmé la présidente de l’ACI.


Elle a évoqué de nombreuses difficultés qui grippe la paix en Côte d’Ivoire, il s’agit dira telle de l’épineuse question de la commission électorale indépendante (CEI) qui est toujours décriée par l’opposition, et qui continue de cristallier les débats, la carte nationale d’identité, la liste électorale.


 

Aussi propose telle deux solutions majeures comme véritable panacée à une sortie de crise. Il s’agit pour la présidente de l’ACI de proposer un dialogue inclusif entre toutes les composantes de la société ivoirienne en faisant venir au pays Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé et tous les exilés, la libération des prisonniers militaires, réformé la CEI avec la société civile significative et trouver un maximum de consensus avant d’aller aux élections présidentielles de 2020.


Elle a invité enfin les autorités ivoiriennes à calquer le modèle Rwandais qui a renoué avec la paix après une guerre fratricide qui a fait des milliers de morts en faisant de la réconciliation un programme de développement en renonçant à la vengeance.


Pulchérie Gbalet a conclu en annonçant une campagne de sensibilisation sur tout le territoire et plusieurs actions en faveur la paix à partir du 07 décembre prochain.



 

Jean Chrésus 


 
 
  Par Koaci
 
 
 

A LIRE AUSSI

Société
 
Côte d'Ivoire : Daoukro, la place Henri Konan Bédié va être fermée pou...
 
 
Côte d'Ivoire : Daoukro, la place Henri Konan Bédié va être fermée pour toutes les activités publiques
Société
 
Côte d'Ivoire : Perturbation sur le réseau électrique d'Abidjan et de...
 
 
Côte d'Ivoire : Perturbation sur le réseau électrique d'Abidjan et de l'intérieur du pays
Côte d'Ivoire : Isolement du Coronavirus, suspension de délivrance des laissez-passer ce jeudi
Société
Côte d'Ivoire : Isolement du Coronavirus, suspension de délivranc...
Côte d'Ivoire il y a 2 heures
 
Cameroun : Coronavirus, 271 positifs, le gouvernement reconduit pour 15 jours supplémentaires les mesures de restriction
Société
Cameroun : Coronavirus, 271 positifs, le gouvernement reconduit p...
Cameroun il y a 2 heures
 
Côte d'Ivoire : Abidjan, quand un  « mystérieux »   vent  provoque un court-circuit  et fait quatre morts à Abobo
Société
Côte d'Ivoire : Abidjan, quand un « mystérieux » vent provoqu...
Côte d'Ivoire il y a 10 heures
 
 
 
 
  6 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire: 2020, pour Pulchérie Gbalet «si rien n'est fait la situation risque d'être pire qu'en 2010 »
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Nous@dabord
Faut il vraiment que ma patrie brûle ? Pourquoi voulez-vous tous que la Côte d'Ivoire brûle ? Je ne comprends plus tous ces politiciens queli seraient tous d'ailleurs titulaires d'une Nationalité Européenne ou autres. Leurs enfants sont à l'abri. Ils en ont cure. À commencer par le pouvoir.
 
 il y a 4 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Peace101
Encore cette frontiste dans ses incantations. Vous vous faites peur. Et puis, toi pulcherie avec ta grande gueule avec laquelle tu aboies, quand ça commencera on saura et sait où te trouver... Vous comprendrez. Quand on joue avec le feu on finit par être brûlée. Si vous croyez que vous allez pouvoir vous enfuir encore comme des cafards après avoir mis le feu, toi et les animaux comme toi qui cherchez l'apocalypse, allez regretter pour la dernière fois de ta vie misérable... On observe...
 
 il y a 4 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
GUNICAO
En 2015 il ya eu election rien ne s'est produit et subitement pour 2020 la tant que gbagbo n'est pas venu et patati patata la crise sera pire que 2010. franchement hein. regardez la configuration de 2020 elle n'a rien avoir avec 2010 ou il ya vait deux armées en face. franchement ses soit disant ONG là arrêtez pour vous là. 2020 IL N'Y AURA RIEN. GBAGBO SERA ENCORE LA BAS ET LES MILLITAIRE POLITICIENS SERONT ENCORE EN PRISONS ET IL N'Y AURA RIEN.
 
 il y a 4 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Peace101
Encore cette frontiste dans ses incantations. Vous vous faites peur. Et puis, toi pulcherie avec ta grande gueule avec laquelle tu aboies, quand ça commencera on saura et sait où te trouver... Vous comprendrez. Quand on joue avec le feu on finit par être brûlée. Si vous croyez que vous allez pouvoir vous enfuir encore comme des cafards après avoir mis le feu, toi et les animaux comme toi qui cherchez l'apocalypse, allez regretter pour la dernière fois de ta vie misérable... On observe...
 
 il y a 4 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
san-miti
C'est vraiment très écœurant de voir le peuple ivoirien dans cet état depuis 9 ans. Le passage en FORCE met tres souvent un pays en peril.
 
 il y a 4 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
aze
Il n'y aura rien en 2020. Il vous appartient de ne pas aller en rangs dispersés. Et fouttez nous la paix si vous êtes incapables de souder vos partis et avancer...Ne faites pas porter le chapeau de vos insuffisances par les autres. Ça suffit...Un parti divisé peut il gérer un pays ?
 
 il y a 4 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Un plan de 1700 milliards pour la reprise économique après la pandémie de Coronavirus, satisfaisant?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Lutte contre le Coronavirus, est il du devoir de chacun de s'éléver a...
 
2295
Oui
95%  
 
102
Non
4%  
 
28
Sans Avis
1%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement