Côte d'Ivoire Justice
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire: Procès de l'étudiant en journalisme emprisonné à Bouaké, voici la décision du juge après l'audience ce jour
 

Côte d'Ivoire: Procès de l'étudiant en journalisme emprisonné à Bouaké, voici la décision du juge après l'audience ce jour

 
 
 
 3230 Vues
 
  2 Commentaire(s)
 
 Il y a 8 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 27 novembre 2019 - 16:26

Arrivée de Konan Yao Hubert au tribunal pour son jugement (ph KOACI) 


En détention provisoire à la prison civile de Bouaké suite à des chefs d'accusation à son encontre, Konan Yao Hubert, étudiant en journalisme et blogueur a été appelé ce Mercredi 27 Novembre à la barre de la salle d'audience du tribunal de première instance de Bouaké, pour répondre de ses actes devant un juge comme constaté sur place par KOACI.


Venus en grand nombre pour soutenir l'homme de média, parents et amis ne voulant pas se faire conter l'événement, ont investi l'enceinte de la salle d'audience comme pour dire à Konan Yao Hubert, « nous sommes de coeur avec toi et nous te soutenons.»


Sans son avocat à ses côtés, Konan Yao Hubert appelé à la barre, a été autorisé à s'asseoir sur une chaise en face du juge, vue que l'homme de média qui aurait fait l'objet d'une arrestation musclée avant son transfèrement en détention à la prison civile de Bouaké depuis plusieurs mois a, comme constaté ce jour dans le temple de Thémis, traîné ses pieds jusqu'à la chaise étant donné que sa jambe est difficilement déplaçable.


 

Cliquez pour agrandir l'image  
 


Accusé pour violence envers autrui, séquestration, atteinte à l'ordre public, voie de fait, coups et blessures volontaires (Incapacité Temporaire de Travail "ITT") par le ministère public, le journaliste qui a répondu présent à son procès, faisait face au procureur qui lui, n'avait aucun de ses témoins à charge présents.


Fort de ce constat avec en plus l'absence de l'avocat du prévenu, le juge a trouvé mieux de renvoyer l'affaire à deux semaines. « Pour permettre une confrontation avec tous les acteurs pour que la vérité soit connue, l'affaire est renvoyée au Mercredi 11 Décembre 2019.» a rendu en substance comme verdict, le juge.


Notons que c'est depuis plus de trois mois que le peut être futur confrère est écroué à la prison civile de Bouaké, pour sa présumée participation à une manifestation organisée avec sa communauté, contre l'installation d'une mine d'orpaillage dans son village appelé N'Da Kouassikro de la sous-préfecture de Djékanou, situé dans le département de Toumodi au Centre du pays.


T.K.Emile, correspondant permanent de KOACI à Bouaké


 
 
  Par Koaci
 
 
 

A LIRE AUSSI

Justice
 
Côte d'Ivoire : CPI, pour l'OIDH l'appel de Bensouda sera rejeté, 3ème...
 
 
Côte d'Ivoire : CPI, pour l'OIDH l'appel de Bensouda sera rejeté, 3ème mandat de Ouattara «il appartient au Conseil Constitutionnel de trancher»
Justice
 
Côte d'Ivoire : Casse de la BCEAO, en 2018, Laurent Gbagbo n'a pas été...
 
 
Côte d'Ivoire : Casse de la BCEAO, en 2018, Laurent Gbagbo n'a pas été condamné par contumace
Côte d'Ivoire : Condamné en première instance à 12 mois de prison avec sursis, Fabrice Sawegnon relaxé en appel
Justice
Côte d'Ivoire : Condamné en première instance à 12 mois de prison...
Côte d'Ivoire il y a 1 jour
 
Côte d'Ivoire : Quatre projets de lois organiques présentés par Sansan Kambilé adoptés par le Sénat avant l'Assemblée nationale
Justice
Côte d'Ivoire : Quatre projets de lois organiques présentés par S...
Côte d'Ivoire il y a 5 jours
 
Côte d'Ivoire : Affaire séquestration des jeunes du Plateau, Sawegnon et trois autres condamnés à 12 mois de prison avec sursis, ils font appel
Justice
Côte d'Ivoire : Affaire séquestration des jeunes du Plateau, Sawe...
Côte d'Ivoire il y a 1 semaine
 
 
 
 
  2 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire: Procès de l'étudiant en journalisme emprisonné à Bouaké, voici la décision du juge après l'audience ce jour
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
aze
Des personnes manifestent contre l'installation d'une mine d'orpaillage dans leur cadre de vie... Ils sont à la barre...hum cool
 
 il y a 8 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Augier
L'arrestation de monsieur par des gendarmes depasse tout entendement. Des gens formés aux droits de l'homme ne peuvent pas battre un homme en réunion,le traîner à même le sol et le tirer comme un animal qu'on vient d'abattre.Vu ce qui s'est passé,si ce monsieur était du nord et rdr ces gendarmes seraient tous mis aux arrêts.Mais dommage.Attention, la roue tourne et une affaire ne pourrie jamais,elle peut-être rejugée des decenies plus tard.Que DIEU vienne en aide.
 
 il y a 8 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement