Cameroun Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Cameroun: Un avion Camair-Co essuie des tirs d'armes à feu lors de son approche d'atterrissage dans le Nord-ouest
 

Cameroun: Un avion Camair-Co essuie des tirs d'armes à feu lors de son approche d'atterrissage dans le Nord-ouest

 
 
 
 3983 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 8 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - dimanche 01 décembre 2019 - 18:15

Un avion Camair-Co (Ph)



Un avion de la Cameroon Airlines Corporation (Camair-Co) a essuyé ce dimanche des tirs d’armes à feu au moment de son approche d’atterrissage à l’aéroport de Bamenda a-t-on appris.


 La compagnie nationale de transport aérien a confirmé des « tirs d’armes à feu » contre son aéronef.

Selon Camair-Co, son aéronef immatriculé TJ-QDB a essuyé des tirs d’arme à feu ce dimanche vers 10h40 minutes locales (9h40 TU).


L’aéronef, parti de Douala (Littoral) pour Bamenda (Nord-ouest) a essuyé les tirs à Bafut une localité du département de la Mezam proche de Bamenda principale ville de la région du Nord-ouest secouée comme celle du Sud-ouest par des revendications sociopolitiques depuis fin octobre 2016.  


 

L’entreprise ne déplore aucune perte en vies humaines. 


Les images de l’aéronef présentant des impacts de balles ont largement été partagées sur internet. 

L’attaque n’a pas encore été revendiquée. Elle est attribuée aux sécessionnistes qui commettent des exactions contre les populations dans les deux régions du Nord-ouest et du Sud-ouest secouées par la crise anglophone.  

En réaction, quelques leaders politiques ont condamné l’attaque contre un avion de Camair-Co.


C’est le cas d’Akere Muna. L’ancien bâtonnier dénonce une attaque terroriste.


«Tirer sur un avion est un acte de terrorisme international et ne peut avancer aucune cause. Il met en danger des innocents et détruit tout capital de sympathie », écrit Akere Muna sur Twitter.  


 

La crise anglophone qui secoue les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest a déjà fait plus de 2000 morts dont au moins 300 membres des forces de défense et de sécurité. 



Armand Ougock, correspondant permanent de Koaci au Cameroun

-Joindre la rédaction camerounaise de Koaci au 237 691154277-ou cameroun@koaci.com-


 
 
  Par Koaci
 
 
 

A LIRE AUSSI

Société
 
Côte d'Ivoire : Travaux sur le réseau d'eau potable du Boulevard de Ma...
 
 
Côte d'Ivoire : Travaux sur le réseau d'eau potable du Boulevard de Marseille, communiqué de la Sodeci
Société
 
Côte d'Ivoire : Aéroport d'Abidjan, voici les deux professeurs habilet...
 
 
Côte d'Ivoire : Aéroport d'Abidjan, voici les deux professeurs habiletés à signer les tests négatifs de la Covid-19
Côte d'Ivoire :  Autoroute du Nord, des barricades érigées à Ellibou situé à une soixantaine de kilomètres d'Abidjan
Société
Côte d'Ivoire : Autoroute du Nord, des barricades érigées à Elli...
Côte d'Ivoire il y a 5 heures
 
Togo-Liban :  Leçons de sécurité tirées de l'explosion au port de Beyrouth
Société
Togo-Liban : Leçons de sécurité tirées de l'explosion au port de...
Togo il y a 6 heures
 
Côte d'Ivoire : Les nettoyeurs de barricade en action à Abidjan
Société
Côte d'Ivoire : Les nettoyeurs de barricade en action à Abidjan
Côte d'Ivoire il y a 6 heures
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Cameroun: Un avion Camair-Co essuie des tirs d'armes à feu lors de son approche d'atterrissage dans le Nord-ouest
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Peace101
Voici quelque chose par exemple sur lequel les Camérounais comme Nathalie et Nyamsi pourraient gloser au lieu de chialer dans notre politique... On observe...
 
 il y a 8 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Confier la gestion du site internet de la CEI à une entreprise de communication proche du pouvoir (voodoo), pas bien malin?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Parler de 3eme mandat, est-ce deja un premier aveu de faiblesse de l'...
 
3932
Oui
50%  
 
3783
Non
48%  
 
129
Sans Avis
2%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement