Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire: Il filme son ex copine sous la douche  à son insu et se retrouve devant le parquet avec son ami
 

Côte d'Ivoire: Il filme son ex copine sous la douche à son insu et se retrouve devant le parquet avec son ami

 
 
 
 37492 Vues
 
  2 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 16 décembre 2019 - 17:37

Les suspects


Une Dame vient d’être victime d’un enregistrement illégal et publication à caractère sexuel. AAN dont-il s’agit, a été filmée à son insu par son ex petit ami BS.


Elle a reçu le fichier par le biais d’un ami devenu son confident après sa séparation avec son ex compagnon. La vidéo visionnée par AAN qu’elle ignorait et son ami montre cette dernière entièrement dévêtue entrain de prendre une douche dans un hôtel à l’intérieur du pays. Elle se souvient également qu’elle y a été une seule fois pour un week-end en amoureux avec un ex petit ami BS.


SAK son ami, affirme cependant avoir reçu la vidéo de sa fiancée. Décidée à tirer au clair cette histoire, AAN se rend à la Plateforme de Lutte Contre la Cybercriminalité (PLCC) pour porter plainte.


 

BS son ex petit ami est interpellé par les agents de la PLCC. L’audit des éléments en sa possession, réalisé par le Laboratoire de Criminalistique Numérique (LCN) permet de découvrir qu’il détenait la dite vidéo. BS n’hésite pas lors de son interrogatoire à reconnaître avoir filmé son ex AAN pendant leur séjour idyllique à son insu. Il ajoute qu’il ignorait que cela était interdit. A la question de savoir comment la vidéo s’est retrouvée entre les mains de personnes étrangères à leur relation, il répond que cela ne vient pas de lui.


Il a constaté qu’un de ses amis TI avait pris connaissance de la vidéo et l’avait soustrait de son téléphone ignorant ses interpellations.


TI à son tour été interpellé puis interrogé, avoue sans difficultés avoir transféré la vidéo à la fiancée de SAK qui est une bonne amie à lui. Il voulait rendre service à cette dernière qui soupçonnait AAN d’entretenir une relation amoureuse avec son fiancé (SAK).


La loi sur la cybercriminalité stipule que nous n’avons pas le droit d’enregistrer une personne ou la filmer à son insu, faut-t-il le rappeler.


BS et TI ont été conduits devant le Parquet où ils pourraient être poursuivis pour enregistrement illégal et publication à caractère sexuel.


Donatien Kautcha, Abidjan


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : "Chassez Alassane Ouattara par les armes", condamnez vous les propos tenus par des opposants en France?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Tidjane Thiam, un colistier possible du PDCI pour la présidentielle d...
 
2162
Oui
61%  
 
1241
Non
35%  
 
128
Sans Avis
4%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement