Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire: JUMIA, Samba David exige la réintégration des 120 licenciés et demande à l'administration ivoirienne de jouer son rôle
 

Côte d'Ivoire: JUMIA, Samba David exige la réintégration des 120 licenciés et demande à l'administration ivoirienne de jouer son rôle

 
 
 
 3387 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - samedi 21 décembre 2019 - 09:54

Samba David, coordonnateur nationale de la coalition des indignés de Côte d'Ivoire à Yopougon (Ph KOACI)


Un conflit oppose depuis quelques mois des anciens agents licenciés de l’entreprise de commerce en ligne JUMIA et la direction de l’entreprise.


Dans cette affaire qui a vu 120 agents de l’entreprise être mis à la porte pour motifs économiques, le rôle partisan de l’inspection du travail de Marcory a été pointé du doigt par les licenciés.


Ils ont, lors d’une conférence de presse accusé madame Tankassé de l’inspection du travail de Marcory d’être de mèche avec  la direction de JUMIA.


 

Devant la presse hier vendredi 20 décembre 2019 à Yopougon au siège de son mouvement, Samba David, coordonnateur national de la coalition des indignés de Côte d’Ivoire (CICI) a dénoncé le comportement de certaines entreprises d’expatriés qui exploitent les travailleurs.

Le premier responsable de la CICI dénonçant ces pratiques de certaines entreprises d’expatriés a invité l’administration ivoirienne à plus de loyauté.


«Dans notre pays, le travail n’est pas protégé. En Côte d’Ivoire tous ceux qui viennent investir sont d’office des rois parce que l’administration préfère être complice de ces investisseurs et maltraiter les citoyens au lieu de les protéger. Nous allons demander à l’inspection du travail de jouer son rôle et appeler l’administration à plus de loyauté», a déclaré Samba David.


Enfin Samba David qui a demandé à la direction de JUMIA de reprendre les 120 personnes licenciées a fait savoir qu’il entrera en contact avec la direction de l’entreprise de ventre en ligne pour échanger avec eux pour que ces anciens agents soient rétablis dans leurs droits.


Jean Chrésus 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Financement de la CNI des militants, une bonne stratégie éléctorale pour le RHDP?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Par rapport aux années précédentes, estimez vous que l'armée est mie...
 
1294
Oui
52%  
 
1061
Non
43%  
 
121
Sans Avis
5%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement