Cameroun Economie
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Cameroun: Autonomisation des jeunes, pleins feux sur l'initiative
 

Cameroun: Autonomisation des jeunes, pleins feux sur l'initiative "Youth Connect"

 
 
 
 1230 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 3 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 25 décembre 2019 - 10:03

Mounouna Foutsou, le ministre de la jeunesse et de l’éducation civique (Minjec) (Ph)


Mounouna Foutsou, le ministre de la jeunesse et de l’éducation civique (Minjec), vient de lancer en partenariat avec le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), l’initiative "Youth Connect" qui vise à mieux connecter les jeunes à leurs modèles, aux ressources disponibles, aux compétences des experts et à diverses opportunités économiques, civiques, politiques, offertes par multiples acteurs.


A travers le projet "Youth Connect" le gouvernement camerounais veut optimiser l’autonomisation des jeunes et faciliter leur insertion et participation au développement de leurs régions ou pays.

Maroua, cœur de l’implémentation du "Youth Connect "


Avant le lancement de l’initiative, "Youth Connect" au Cameroun, les autorités ont entrepris des séances d’explication notamment auprès des jeunes de Maroua dans la région de l’Extrême-Nord, ravagée par les exactions de Boko Haram depuis 2014.


La campagne d’explication de l’initiative "Youth Connect " a bénéficié sur le terrain, de l’accompagnement du Conseil National de la jeunesse du Cameroun (CNJC).


 

L’initiative "Youth Connect" démarrée au Rwanda en 2012, trouve son pendant au Cameroun avec le Plan triennal "Spécial Jeunes', lancé par le gouvernement à hauteur de 102 milliards FCFA en faveur des 15-35 ans.


"Les jeunes sont plus attirés par la fonction publique alors qu’un entrepreneur gagne mieux sa vie en étant à son propre compte", a expliqué en de long en large, le Minjec aux jeunes de 15-35 ans.


" Il vous faut saisir les opportunités qu’offre le " Youth Connect ", avait lancé Mounouna Foutsou aux jeunes de l’Extrême-Nord.

 La région de l’Extrême-Nord du Cameroun ravagée par les exactions de Boko Haram et la plus sinistrée du pays est présentée comme "Une usine à pauvres".


Les autorités camerounaises indiquent qu’une prise de conscience s’impose donc chez tous les jeunes et précisément chez les 15-35 ans. 


Pour favoriser une meilleure compréhension des opportunités qu’offre "Youth Connect", le gouvernement va organiser des camps de renforcement des capacités où les jeunes seront formés à l’entrepreneuriat, au management au marketing, à la communication et à la recherche des financements. 


 

Armand Ougock, correspondant permanent de Koaci au Cameroun


-Joindre la rédaction camerounaise de Koaci au 237 691154277-ou cameroun@koaci.com-



 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement