Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire: Yocoboué, le gardien du sous-préfet accusé de viol, lynché par les Dozos, la population révoltée
 

Côte d'Ivoire: Yocoboué, le gardien du sous-préfet accusé de viol, lynché par les Dozos, la population révoltée

 
 
 
 13852 Vues
 
  10 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 ans
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 15 janvier 2020 - 16:24

Pneus brûlés devant la maison du sous-préfet ce mercredi


La sous-préfecture de Yocoboué située dans département de Guitry, Région du Lôh Djiboua est en ébullition ce mercredi 15 janvier 2020.


Selon les premières informations rapportées par des témoins joints sur place, le gardien du sous-préfet, répondant au prénom de Salif, aurait été accusé par son patron du viol de la servante de maison.


A en croire les sources, M. Moustapha Koné aurait fait appel aux chasseurs traditionnels Dozos pour lui faire avouer son acte.Ils auraient passé à tabac l’infortuné en le laissant dans un état critique avant de quitter les lieux.


 

Le gardien aurait été admis au centre de santé de Yocoboué. Aucune information pour l’heure sur son état.


Les populations ayant appris la nouvelle se serait déportée chez le sous-préfet afin de manifester bruyamment contre son geste.


« Ils ont voulu brûler sa maison, mais cela n’a pas été possible parce que le domicile est la propriété d’un cadre de la région aujourd’hui décédé (Vincent Gadou Kragbé).Mais son véhicule de commandement a été caillassé par des manifestants », a confié une source sur place.


La tension était encore vive dans la localité de Yocoboué quand nous quittions nos interlocuteurs au téléphone, malgré l’arrivée en renfort des forces de l’ordre de Guitry, comme indiqué.


Donatien Kautcha, Abidjan


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Les 49 militaires écroués en pleine médiation et après les explications de l'Onu, la junte malienne perd-elle la raison ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: La grève des acteurs des points de vente de mobile money est-elle rais...
 
3109
Oui
48%  
 
3177
Non
49%  
 
224
Sans Avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  10 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire: Yocoboué, le gardien du sous-préfet accusé de viol, lynché par les Dozos, la population révoltée
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
@Marius
Si les faits tels que relatés sont avérés, on comprend la réaction de la population. Car on peut se demander comment un représentant de l'État, donc garant de l'état de droit, peut-il procéder ainsi pour établir la culpabilité du supposé violeur de sa bonne. Ce sous prefet Moustapha koné, trop impliqué d'ailleurs au point de tuer son gardien, ignore t'il les voies légales en la matière ? La CI ne se limite aux zones de la savane herbeuse où les dozos chassent et confondent gibiers et êtres humains. Que la justice fasse son travail et sanctionne sévèrement ce dozo devenu sous-préfet et ses complices sauvages.
 
 il y a 2 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
jordanchoco2020
eh bien je cite ""« Ils ont voulu brûler sa maison, mais cela n’a pas été possible parce que le domicile est la propriété d’un cadre de la région aujourd’hui décédé (Vincent Gadou Kragbé).Mais son véhicule de commandement a été caillassé par des manifestants », a confié une source sur place."""" a ben on est en colère mais on calcul bien l'expression de cette colère !!!! on la calcul minutieusement quelle maitrise
 
 il y a 2 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
@Marius
Oui oui, sans cette reconnaissance et le respect pour l'oeuvre de feu Vincent gadou kragbé, un fils de la région, la population aurait fait la sauce du sauvage et sale chien de sous préfet moustapha koné qui n'a pas hésité à faire tuer son gardien Salif, sous la torture de ses compagnons dozos. Visiblement, être écervelé est ton quotidien. Abruti
 
 il y a 2 ans
Adokaflai
Cette servante n'est autre que la boniche du sous-préfet. N'importe quoi. Sous préfet émergent. Si c'est pas pour frapper agent de santé, c'est courir après les caleçons de servante et accuser le pauvre vigile de viol pour avoir eu pour même élément de convoitise avec ce sous préfet.
 
 il y a 2 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
BenMar87
Ça se produit lorsqu'il n'y a aucune certitude de punition...
 
 il y a 2 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Ubiquismus
En DRAMANIE, on peut devenir préfet ou sous préfet par application du RATTRAPAGE ETHNIQUE. Même si on avait mis du goudron et un échangeur jusqu'au domicile de ce sous-préfet, il demeurera tjrs un crétin. Les "grands travaux" n'auraient rien changé au comportement de ce dozo devenu "haut fonctionnaire" pour avoir participé à une rébellion... L'Afrique noire est vraiment mal partie !!
 
 il y a 2 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Lom
Digne d'un sous-prefet de dramane et de sa république.N'est-ce pas un rebelle ex-combattant? C'est ça le rhdp.
 
 il y a 2 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Peace101
DÉPLORABLE... DÉPLORABLE... DÉPLORABLE... Nous ne pouvons et devons régler les mauvais actes par d'autres mauvais actes dans l'état de droit que nous nous devons de bâtir tous... Je dis non...
 
 il y a 2 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Symbioz
Les actes ignobles d'un rattrapé du rdr... ainsi ce genre d'individus pensent s'imposer à la CI et aux ivoiriens... non non et non... voilà le résultat de la politique de rattrapage ethnique de dao le colérique haineux tribaliste et sectaire... #2020 tout sauf dao ni un quelconque rattrapé de son rdr unifié #make Côte d'ivoire great again
 
 il y a 2 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
alexooooo
on ne peut pas se faire justice soit même dans un état de droit
 
 il y a 2 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter