Angola Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Angola:  « Luanda Leaks », une enquête internationale enfonce Isabel dos Santos
 

Angola: « Luanda Leaks », une enquête internationale enfonce Isabel dos Santos

 
 
 
 3733 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 an
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 20 janvier 2020 - 12:13

Isabel Dos Santos



L' étau se resserre toujours plus autour de la fille du Président , Eduardo Dos Santos, déjà accusée de détournements de fonds dans son pays.

 

 Cette fois , une enquête du Consortium international des journalistes d'investigation (ICIJ) publiée dimanche, accuse la "princesse" angolaise d'avoir  siphonné les caisses de son pays en cachant des avoirs aux autorités fiscales.


"Luanda leaks", l'enquête diligentée par 36 médias internationaux membres du consortium, parmi lesquels la BBC, le New York Times ou Le Monde, ont mobilisé 120 journalistes dans une vingtaine de pays pour exploiter une fuite de 715.000 documents et révéler "comment une armée de sociétés financières occidentales, d'avocats, de comptables, de fonctionnaires et de sociétés de gestion ont aidé à cacher des avoirs aux autorités fiscales".


 

D'après le journal le Monde, l'enquête de l'ICIJ révèle entre autres que des sociétés de conseil occidentales, telles que PwC et Boston Consulting Group, ont "apparemment ignoré les signaux d'alarme", en aidant la "Princesse de Luanda" à cacher des biens publics.


Les documents montrent comment elle et son mari ont été autorisés à acheter de précieux biens de l'État dans le cadre d'une série de transactions suspectes.


Toujours fermes , Isabel Dos Santos a déclaré que les allégations contre elle sont entièrement fausses et qu'il y a une chasse aux sorcières du gouvernement angolais sous fond de motivations politiques.


Considérée comme la femme la plus puissante d'Afrique , Isabel Dos Santos avait été débarquée de la tête de la Sonangol , la compagnie pétrolière nationale en 2017 par le successeur de son père.


La justice la soupçonne d'avoir détourné, avec son époux le Congolais Sindika Dokolo et un homme d'affaires portugais, plus d'un milliard de dollars des comptes des entreprises publiques Sonangol (pétrole) et Endiama (diamants).


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Angola: « Luanda Leaks », une enquête internationale enfonce Isabel dos Santos
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Peace101
Yako, ma chérie... Il faut laisser affaire de politique en ce moment. Ce n'est en effet pas le bon moment... Laisse le temps au temps et il faut gérer les accusations d'aujourd'hui là qui deviennent de plus en plus sérieuses. Même ton papa a fait une sortie récemment à la télé angolaise hein... Ma chérie, un conseil, la vie est belle, quitte dans politique là...
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement