Côte d'Ivoire Justice
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire :  Affaire PETROCI-HOLDING /Travailleurs dits temporaires, l'audience renvoyée au 30 janvier au Tribunal de 1ère instance
 

Côte d'Ivoire : Affaire PETROCI-HOLDING /Travailleurs dits temporaires, l'audience renvoyée au 30 janvier au Tribunal de 1ère instance

 
 
 
 3760 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 6 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 22 janvier 2020 - 19:04

Les plaignants ce mercredi à Abidjan (ph KOACI)


Une confrontation entre l’avocat de PETROCI-HOLDING et celui des 48 travailleurs dits temporaires de cette entreprise publique a eu lieu aujourd'hui au Tribunal du travail, comme constaté sur place par KOACI dans le cadre du règlement à l'amiable du différents qui oppose les deux parties.


La Société PETROCI-HOLDING était représentée par maitre Konan Lydie et les travailleurs dits temporaires avaient pour défenseur, maitre Enoukou Gustave Kodjalé.


Cette citation à comparaître a duré 3 minutes et l'affaire a été renvoyée au 30 janvier 2020 au Tribunal de première instance du Plateau au cours d'une audience publique.


Ce renvoi est lié à la position de l'avocat de PETROCI-HOLDING qui a affirmé que son client n'avait pas reçu de requête concernant cette citation à comparaître.


 

Au terme de cette brève audience qui a duré 3 minutes, Achy N'Gbichy, Secrétaire national chargé du juridique et du contentieux à l’Union générale des travailleurs de Côte d'Ivoire (UGTCI) s'est confié à KOACI.


Il a dénoncé la non application du décret sur l'emploi temporaire qui date de mars 1996.


«Il n'est pas encore appliqué à ce jour. Le temps passé par un travailleur temporaire dans une entreprise est une mission. Et cette mission dure six mois. Après six mois, il devient travailleur de l'utilisateur. Dans le cas espèce, c'est PETROCI-HOLDING. Certains ont passé 14 ans dans cette entreprise et d'autres 5 ans. Nous ne réclamons rien que l'application de ce décret qui dit qu'ils sont des travailleurs de PETROCI-HOLDING depuis 14 ans pour celui qui a 14 ans, etc., » a expliqué, le Secrétaire national.


 

Achy N'Gbichy a affirmé que toutes les sociétés d'emplois temporaires sont largement en deçà, notamment, RMO, MCE,

«De 1996 å aujourd'hui, il y a combien d'années. Il faut bien que le décret soit appliqué. C'est tout, »a-t-il déploré.


Des milliers de travailleurs sont concernés par cette situation. La centrale, comme l'a signifié le Secrétaire national a décidé de prendre ses responsabilités depuis deux ans pour que cette situation cesse et le décret s'applique.


Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Course à la présidence de la FIF, affaire double parainage, échec annoncé pour Didier Drogba ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Mabri candidat à la présidentielle d'octobre, une nouvelle aubaine po...
 
2442
Oui
53%  
 
2033
Non
44%  
 
133
Sans Avis
3%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement