Ghana Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Ghana :  Décès du juge ghanéen dans le litige frontalier avec la Côte d'Ivoire
 

Ghana : Décès du juge ghanéen dans le litige frontalier avec la Côte d'Ivoire

 
 
 
 9324 Vues
 
  2 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 10 avril 2020 - 17:01

Dr Thomas Mensah (ph)


La Ghana a perdu un de ses valeureux fils en la personne du juge Dr Thomas A. Mensah, celui qui a joué un rôle important dans le différend frontalier maritime entre son pays et la Côte d’Ivoire.


Selon la famille, Dr Mensah, 87 ans, est décédé dans son domicile familial à Londres le 07 avril dernier après une courte maladie.


Récemment, Dr Mensah a été juge ad hoc sur le différend concernant la délimitation de la frontière maritime entre le Ghana et la Côte d’Ivoire en 2017, avant de prendre officiellement sa retraite de la fonction publique.

Aucun programme n’est encore communiqué pour ses obsèques.


 

Dr Thomas A. Mensah est né à Kumasi le 12 mai 1932. Il est diplômé de l'Université du Ghana, puis a étudié à l'étranger notamment le droit à l'Université de Londres oui il a obtenu son diplôme en 1959.


Il a été le président du le Tribunal internationale du droit de la mer (TIDM), ancien sous-secrétaire général de l'Organisation Maritime Internationale (OMI) et haut-commissaire du Ghana en Afrique du Sud. Le juge Mensah a été arbitre dans de nombreuses affaires internationales de grande envergure.


Mensah correspondant permanent de KOACI au Togo, Nigeria et Ghana

- Joindre la rédaction togolaise de koaci.com à Lomé: (+228) 98 95 28 38 ou koaci.ghana@gmail.com –



 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Gbagbo et Blé Goudé vont-ils faire les yeux doux à Ouattara juste pour leur retour au Pays ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Avant son départ, Alassane Outtara doit-il accepter de discuter avec...
 
2120
Oui
58%  
 
1428
Non
39%  
 
128
Sans Avis
3%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement