Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Lutte contre le COVID-19, pré-collecteurs et ramasseurs d'ordures ménagères craignent pour leur sort et sollicitent de l'aide auprès du Gouvernement
 

Côte d'Ivoire : Lutte contre le COVID-19, pré-collecteurs et ramasseurs d'ordures ménagères craignent pour leur sort et sollicitent de l'aide auprès du Gouvernement

 
 
 
 3769 Vues
 
  5 Commentaire(s)
 
 Il y a 4 ans
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 23 avril 2020 - 15:46

Bien que saluant les efforts du gouvernement ivoirien dans la lutte contre la pandémie du COVID-19, l'Association interprofessionnelle des opérateurs de filière déchets (AIFD) regroupant des entreprises citoyennes spécialisées dans la pré-collecte, le ramassage des ordures ménagères et l'assainissement de l'environnement, craint pour le sort de ses travailleurs qui ne sont pas dotés de matériel de protection.


L'AIFD souhaite que le gouvernement prenne en compte les travailleurs du secteur de la pré-collecte et de ramassage des ordures dans la dotation de moyens de lutte et de matériels de protection contre le Covid-19.


«L'AIFD adresse ses chaleureuses félicitations au président de la République, Alassane Ouattara, au Premier ministre Amadou Gon Coulibaly et l'ensemble du gouvernement, qui ne ménagent aucun effort pour doter en matériel de protection, notamment des masques, des gants, des combinaisons de travail etc., le personnel de santé et les forces de l'ordre, qui sont en première ligne dans la bataille contre le virus mortel. L'AIFD encourage le gouvernement à poursuivre dans ce sens, et à faire davantage en oubliant pas d'autres structures qui sont également au front pour anéantir la maladie, » précise, Dr Soumahoro Youssouf, Président de l'AIFD dans une déclaration de presse en notre possession.


Cliquez pour agrandir l'image  
 


Selon lui, les entreprises du secteur d'activité de l’AIFD mènent tout aussi le combat en première ligne et inlassablement, contre le virus, à travers la pré-collecte quotidienne des ordures ménagères.


 

«Nos travailleurs sont ainsi exposés à toutes sortes d'ordures, y compris celles émanant de malades du Covid-19, de personnes saines ou susceptibles de porter le virus. Ces travailleurs (éboueurs, pré-collecteurs, chauffeurs etc) veillent quotidiennement et nuitamment aux côtés des forces de l'ordre, à la pré-collecte des ordures pour un environnement débarrassé de la pollution et sain, » mentionne, le Président.  


Par ailleurs, dans le cadre de la lutte contre le Covid-19, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclaré récemment que les personnes exposées à des niveaux élevés de pollution atmosphérique sur de longues périodes pourraient être confrontées à un risque plus élevé de développer de graves infections au Covid-19.


Dr Soumahoro reste convaincu qu’en prenant en compte les travailleurs du secteur de la pré-collecte et du ramassage des ordures dans la dotation de moyens de lutte et de matériels de protection contre le Covid-19, ces derniers seraient moins exposés à la contamination et ils seraient motivés à s’engager sans calcul sur le front de la bataille anti-coronavirus.


 

« Les entreprises du secteur de la salubrité étaient en première ligne dans l'opération de désinfection du district d'Abidjan, pilotée par le ministère de la Salubrité et de l'Assainissement, avec la ministre Anne Désirée Ouloto que nous remercions et félicitons spécialement pour cette opération. L'AIFD reste déterminée et disposée à jouer pleinement sa partition dans la lutte contre la pandémie. Elle exhorte les Ivoiriens au respect strict et scrupuleux des mesures prises par le gouvernement, » conclut, le Président.



wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 
 
 
 
 
  5 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Lutte contre le COVID-19, pré-collecteurs et ramasseurs d'ordures ménagères craignent pour leur sort et sollicitent de l'aide auprès du Gouvernement
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
nanita
koaci, la voix des sans voix, unique au pays.
 
 il y a 4 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
fmk
Oui @nanita, t'es au moins sûr que ça sera lu par le chef de l'Etat ou des ministres, plus efficace que la rti...
 
 il y a 4 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
fmk
Ces gens qu'on entend jamais, qui sont essentiels, qui gagnent à peine 60 000 Fcfa par mois pour 12H de travail par jour bien souvent... Merci de leur avoir donné la parole
 
 il y a 4 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
jordanchoco2020
Demandez à maman ouloto @ fmk toi tu vis où sous koudou tu es certaines que toutes les serveuses gagnaient 60 000 je dis parce que des fois on dirait on est pas tous la au moins ado a dit 60 000 koudou à dit combien guei à dit combien hkb à dit combien arrêtez la démago en rci y a des femmes de ménages qui sont même pas payé le noir est tellement méchant avec son frère m'a fille je paye ta nourriture ta maison faut laisser...on se connaît ici arrêtons les Mito et si je ment @fmk dit moi pourquoi c est palabre pour balayer les rues de babi c est bien payé on se connais ici ...chacun sa dignité
 
 il y a 4 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
@Marius
Quand le minabilissime et piètre phd en économie de sindou veut «confiner la pauvreté», voilà ça oooh. ... Au passage, merci à @jordi mouton de confirmer que sous le maudit chien de sindou, le smig de 60 000 institué par décret n'est pas respecté par certaines entreprises, surtout dans les travaux de misère qu'il prend soin en plus de citer. Sacré 2e cancre notoire! Au diable la dignité humaine sous le piètre phd en économie de sindou.
 
 il y a 4 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter