Togo Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Togo :  Préparatifs de la fête d'indépendance éclipsés
 

Togo : Préparatifs de la fête d'indépendance éclipsés

 
 
 
 2077 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 5 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 23 avril 2020 - 15:55

Route reliant le quartier Bè à Lomé (ph)


Les festivités devant marquer le 6oe anniversaire de l’accession du Togo à la souveraineté internationale arrivent dans un contexte particulier. La journée du lundi 27 avril 2020 va marquer les 6o ans d’indépendance du Togo. C’est une occasion tant attendue pour que les filles et fils du Togo rehaussent l’éclat et la flamme de l’indépendance du pays mais au regard du contexte actuel, sanitaire et socio-politique, cette célébration sera à coup sûr marquée d’un sceau particulier.


A Lomé, à quatre jours de la fête de l’indépendance, le sujet passe presque inaperçu. En ville, pas de préparatifs ou de signes précurseurs dans les rues ou aux abords des rues. Les sujets qui tendent à dominer les conversations sont la lutte contre le Covid-19 et l’affaire Agbéyomé, du nom de l’ancien Premier ministre togolais qui a été arrêté le 21 avril dernier par des agents de sécurité pour être entendu par le Service Central de Recherches et d’Investigations Criminelles (SCRIC) de la gendarmerie nationale.


Préoccupation sanitaire

Sur le premier centre de préoccupation des populations, disons que la lutte contre la propagation du coronavirus continue, les sensibilisions continuent sur les médias, les réseaux sociaux pour informer un plus grand nombre sur les mesures barrières contre la maladie.


Au Centre Hospitalier Régional (CHR) de Lomé Commune, lieu choisi par les autorités togolaises pour accueillir les patients atteints par le Covid-19, les agents sanitaires au front donnent le meilleur d’eux-mêmes pour prodiguer des soins aux patients testés positifs.


A ce jour, le Togo a enregistré 88 cas confirmés de Covid-19. Sur ce total, 26 sont actifs, 56 ont recouvré leur guérison et on déplore 6 décès. Au total, 4733 tests de dépistage ont été effectués dans le pays.


 

Une crise politique qui ne dit pas son nom

Arrêté le 21 avril dernier, Agbéyomé est gardé dans les locaux du SCRIC pour des besoins de l’enquête ouverte contre lui. Il est poursuivi pour plusieurs chefs d’accusation, notamment ceux d’atteinte à la sûreté intérieure de l’État, d’usage des insignes de l’État, de nominations illégales, de troubles aggravés à l’ordre public ainsi que de dénonciations calomnieuses.


Cette affaire judiciaire, qui comporte en son sein tous les ingrédients d’une crise politique, s’est imposée dans les conversations chez les togolais, toutes tendances politiques confondues. Devant cette situation, partis politiques et groupes confessionnels n’ont pas longtemps attendus pour lancer des appels à un assouplissement de sorte que la crise soit résolue de manière politique.


A ce sujet, trois groupes confessionnels à savoir les responsables des Eglises Méthodiste, Evangélique Presbytérienne et Catholique du Togo, se sont retrouvés le 22 avril 2020 pour réfléchir aux éventuelles démarches à entreprendre en vue d’aider à trouver une issue à cette crise.


Tout en émettant l’idée de rencontrer les différents acteurs de la vie sociopolitique du pays, les religieux avancent que « la libération de M. Agbéyomé Kodjo faciliterait les démarches entreprises ».


En somme, si les deux facteurs précités impriment une allure aux préparatifs et à la célébration des 60 ans du Togo, il est à saluer les mesures prises et mises en place pour lutter et contenir le Covid-19. Toutefois, parmi les mesures en vigueur notamment le couvre-feu, il serait salutaire que les autorités fassent un monitoring indépendant de sorte à améliorer ce qui peut l’être sur le terrain afin que les populations puissent mieux raconter un jour la particulière fête de l’indépendance 2020 à leurs progénitures.


 

Mensah correspondant permanent de KOACI au Togo, Nigeria et Ghana

- Joindre la rédaction togolaise de koaci.com à Lomé: (+228) 98 95 28 38 ou koaci.ghana@gmail.com –





 
 
  Par Koaci
 
 
 

A LIRE AUSSI

Société
 
Nigeria : Un sexagénaire arrêté pour le viol d'une fillette de 5 ans d...
 
 
Nigeria : Un sexagénaire arrêté pour le viol d'une fillette de 5 ans dans l'Etat de Borno
Société
 
Côte d'Ivoire : Depuis la Marahoué, Kandia Camara exhorte les chefs d'...
 
 
Côte d'Ivoire : Depuis la Marahoué, Kandia Camara exhorte les chefs d'établissements à ne pas introduire la politique dans l'école à la veille de l'élection présidentielle
Nigeria : Reddition d'un commandant de Boko Haram avec ses quatre femmes à l'Armée
Société
Nigeria : Reddition d'un commandant de Boko Haram avec ses quatre...
Nigeria il y a 13 heures
 
Côte d'Ivoire : Yamoussoukro, prévention et gestion des violences en période électorale, journalistes et jeunes parlementaires à l'école d'une fondation
Société
Côte d'Ivoire : Yamoussoukro, prévention et gestion des violences...
Côte d'Ivoire il y a 13 heures
 
Côte d'Ivoire : Bouaké, pour la première fois à l'élection du REDUAO, une étudiante veut s'emparer de la présidence
Société
Côte d'Ivoire : Bouaké, pour la première fois à l'élection du RED...
Côte d'Ivoire il y a 14 heures
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Togo : Préparatifs de la fête d'indépendance éclipsés
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Catapilar
Dans tout ça, la coquille vide et corrompue Cedeao ne bronche pas et laisse faire. Tout un peuple est pris en otage par une même famille depuis 57 ans avec le soutien d'une armée sanguinaire et clanique. Au secours!
 
 il y a 5 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Boycott ou pas, la Présidentielle de 2020 est-elle déja pliée pour la victoire du RHDP dès le premier tour ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Annonce qu'il parlera "sous peu" la semaine dernière et silence, cert...
 
3199
Oui
73%  
 
1028
Non
24%  
 
129
Sans avis
3%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement